Eglise La Réal




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire      . Voir aussi


Situation et accès

La Réal est une église de Perpignan située en plein centre-ville, à proximité du palais des rois de Majorque. Il s'agissait d'ailleurs l'église paroissiale du palais.


Coordonnées GPS : 42.69661504 N, 2.897689506 E.


De quoi s'agit-il ?

L'église de La Réal est historiquement la 4e paroisse de Perpignan, après St Jean, St Jacques et St Matthieu. De nos jours il s'agit d'une très belle église monolithique, comme on les faisait au XIVe siècle, un peu comme la cathédrale de Perpignan. Elle se compose d'une large nef relativement peu élevée et de plusieurs chapelles latérales. De l'extérieur on distingue bien ces chapelles à la forme de leurs avant-toits et par le fait qu'elles n'ont qu'une fenêtre, haute. La façade est relativement simple, elle est en galets de rivière et dispose d'un portail de marbre blanc simple pour une église de cette importance. Trois niches accueillent trois statues de Saints, le tout est complété par un oeil-de-boeuf au sommet.

A l'opposé le chevet est en hémicycle, mais aucune décoration ne vient enjoliver l'ensemble qui est plutôt austère. Le clocher est à l'avenant : de plan carré, il est peu elevé et son aspect est massif, comme c'est le cas des clochers catalans.


Photos


Voir toutes les photos

Photos


Histoire

L'histoire de la paroisse de La Réal commence au tout début du XIVe siècle, alors que Perpignan commençait à prendre de l'importance.

Le 2 janvier 1301 les consuls de Perpignan achetèrent à Jacques II de Majorque des terrains contenant les restes des bâtiments de la confrérie des Frères de la Pénitence de Jésus-Christ pour y élever la quatrième église paroissiale de la ville. (St Jacques, St Jean, St Mathieu existait déjà)

L'église Notre Dame de la Réal (Notre Dame du roi) est inauguré en 1321. Cet évènement entraînera la construction du quartier de la Réal entre l'église et le palais. Cette église avait initialement une entrée au Sud, face au palais. En 1612 une autre entrée est percée côté Nord, protégée par une toiture avancée qui fut démolie en 1861. Les 3 niches de la façade furent construite au XIXe siècle et abritent des statues de la Vierge, de St Joseph et de St Simon (La Réal était à proximité du quartier des menuisiers, St Joseph est leur patron)

En 1338 le pape Benoît XII y installe une collégiale importante. C'est cette collégiale qui va donner de l'importance à ce lieu religieux. Un évènement important à lieu en 1408 avec le concile de Benoit XIII, dernier pape d'Avignon.


Le grand schisme

La France soutient le pape de Rome et l'Aragon soutient celui d'Avignon (Benoit XIII, un membre d'une importante famille aragonaise) Benoit XIII estime qu'il est le seul pape de plein droit et réuni donc un concile en 1408 à La Réal pour se faire légitimer. Il arrive durant l'été par Port-Vendres et s'installe au palais des rois de Majorque. Quelques mois plus tard, cent-vingt évêques sont réunis à La Réal pour trouver une solution de paix mais rien ne change. L'année suivante encore vingt-deux prélats en discutent, mais l'obstination de Benoit XIII fait barrage.

Or en 1412 l'Aragon passe à Ferdinand d'Antéquéra qui soutient le pape de Rome. Délaissé par ses alliés d'avant il s'obstine et ne cède pas. Un deuxième concile est organisé pour lui rendre raison en compagnie du moine valencian Vecens Ferrer qui l'avait autrefois soutenu. Il profite du nouveau concile pour prêcher et fonde à Perpignan l'archiconfrérie de la Sanch en 1416.

Le concile avorte d'entrée de jeu et Benoit XIII est obligé de quitter le palais des rois de Majorque qu'il habitait toujours pour prendre sa retraite à Peniscola. Cet évènement marque la fin du grand schisme d'Occident, et c'est à la Réal que ça c'est déroulé.


A partir du XVIe siècle

En 1540 le clocher est rasé suite à la rébellion populaire envers les troupes de Don Francisco de Piamont, Capitaine général de la Citadelle. Il faut attendre 1547 pour que la reconstruction du clocher de l'église soit autorisée. A la révolution française, le chapitre de la Réal va être le premier à disparaître de Perpignan suite à une pétition de la municipalité et l'église va être transformée en artillerie. Mais au sortir de la révolution, en 1804, La Réal redevient une église paroissiale, ce qu'elle est toujours de nos jours.




Copyright 2013 - 2018 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.