Port-Barcares




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire

L'ambiance au Barcarès est plutôt familiale. Il n'est jamais facile de faire un jugement définitif, surtout que je suis influencé par ma propre histoire dans laquelle cette station n'a pas eu d'importance. Mais objectivement il me semble que le public moyen de cette station soit représenté par une famille, ce qui se confirme avec la présence de beaucoup de résidences de vacances, d'établissement de comités d'entreprises et de grands immeubles proposant des appartements de grandes tailles.

De plus il y a, proportionnellement à la taille de la station, moins d'établissements touristiques qu'ailleurs. Moins de discothèques, moins de bars. Les restaurants sont un peu plus haut de gamme qu'ailleurs, il y a moins de restauration rapide par exemple. Au Barcarès, ce qui prime, c'est le confort du touriste, les équipements publics de loisirs et la plage, large et longue, spacieuse, faite de sable fin et parfaitement équipée.


Photos


Voir toutes les photos

Photos



Situation et accès

Port-Barcarès se trouve à l'extrême Nord du département des Pyrénées-Orientales, sur une bande littorale séparant la Méditerranée et l'étang de Salses. Il s'agit du prolongement de la ville du Barcarès et se poursuit vers le Nord par la station de Leucate, dans l'Aude.

Le nom de "Port-Barcarès" est une appellation touristique, la ville s'appelle en fait "Le Barcarès". Sur mon site, je sépare les deux car "Le Barcarès" est une ville je dirais classique, correspondant aux villes de Canet-en-Roussillon ou Argelès alors que "Port-Barcarès" est sa station balnéaire, comme peuvent l'être "Canet-en-Roussillon Plage" ou "Argelès-Plage". Le piège avec le Barcarès, c'est que cette ville est historiquement un port, celui de St Laurent de la Salanque, alors que Canet et Argelès sont des villes tout à fait classiques.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.83494914 N, 3.041620513 E


Histoire

Cette bande de terre entre l'étang de Salses et la mer n'a jamais été habité avant le XXe siècle, elle était difficilement accessible, même pour les pécheurs du Barcarès, installés un peu plus au Sud. Au début du XXe siècle justement la mode des bains de mer pris son essor, et c'est tout naturellement qu'à côté des installations portuaires et des constructions navales se soient montés quelques établissements de tourisme, modestes.

Durant les années soixante les promoteurs immobiliers eurent le feu vert de la commune pour construire de toute pièce une nouvelle station balnéaire sur la bande de terre s'étirant vers le Nord. Ils choisirent un symbole fort pour matérialiser la nouvelle station, le Lydia, un paquebot qu'ils ensablèrent. Les immeubles sortirent de terre, puis les résidences plus modestes, pour arriver à ce que l'on connaît aujourd'hui.



Copyright 2013 - 2018 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.