Abri préhistorique sous une roche




. Description      . Photos      . Situation et accès


Situation et accès

L'abri sous roche se trouve le long du sentier archéologique d'Eyne, donc sur la commune d'Eyne, en Cerdagne. Pour aller à Eyne il faut se rendre au col de la Perche, après Mont-Louis, c'est de là que part la route vers Eyne. Une fois dans le village l'abri sous roche est la dernière des choses à voir le long du sentier archéologique, le mieux est donc de le prendre à l'envers. Il faut toutefois ne pas avoir peur de monter, car la fin du sentier est une courte descente raide. Le point d'arrivée est derrière le grand parking, tout en bas du village.


Coordonnées GPS : 42.472912 N, 2.06867 E.


De quoi s'agit-il ?

On appelle ce site l'abri sous roche du Pla del Bach. Situé sur le plateau surmontant le village d'Eyne, près de deux rivières servant de point d'eau et dans un lieu propice à l'agriculture tout en permettant une arge vue sur la campagne environnante, ce site était idéal pour son occupation par des hommes préhistoriques du néolithique. Les recherches ont prouvé l'utilisation de ce lieu à deux périodes différentes : Entre 4400 et 3900 avant JC, et vers 1800 avant JC.

La première occupation se passe durant le néolithique moyen, c'est une occupation temporaire. Les habitants firent un feu contrôlé par un foyer en pierre, un simple cercle de pierre au milieu duquel a été fait le foyer. Nous n'aurions jamais retrouvé ce foyer si ils n'avaient pas laissés derrière eux des restes de céramique, retrouvées sous la forme de fragment. On pense qu'ils étaient des éleveurs faisant paître leurs troupeaux dans ces alpages, ou peut-être de simples voyageurs traversant les Pyrénées.

La seconde période d'occupation, vers 1800 avant JC, est plus longue et surtout plus structurée. Les restes qui y ont été trouvé semble indiquer qu'il s'agissait d'un lieu d'occupation estival, probablement une estive d'été. Les hommes qui y vivaient étaient bien plus évolués techniquement que les précédents. Ils abandonnèrent ici une petite hache en pierre, une meule, des polissoirs, des silex, etc. Mais le principal est des morceaux de poterie campaniforme. Ce style de poterie est caractérisé par une forme de clocher inversée richement décorée de lignes géométriques. Apparu vers 2800, on a ici une variante locale de ces poteries.


A noter que ce site est visible le long d'un sentier archéologique, comme plusieurs autres sites des alentours d'Eyne.


Photos


Voir toutes les photos



Copyright 2013 - 2021 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.