Coffre de Lou Pou d'Eyne




. Description      . Photos      . Situation et accès


Situation et accès

Le coffre de Lou Pou se trouve le long du sentier archéologique d'Eyne, donc sur la commune d'Eyne, en Cerdagne. Pour aller à Eyne il faut se rendre au col de la Perche, après Mont-Louis, c'est de là que part la route vers Eyne. Une fois dans le village le coffre est la première des choses à voir le long du sentier archéologique, le mieux est de le suivre. Le départ est de la place principale, il faut suivre la rue qui part devant vous, la rue toute droite. Le coffre est à 800m de là, un panneau explicatif vous l'indiquera.


Coordonnées GPS : 42.477866 N, 2.079334 E.


De quoi s'agit-il ?

Le coffre de Lou Pou, aussi appellé coffre de Lo Pou est l'équivalent d'un dolmen. En fait un dolmen est une chambre mortuaire collective dont l'accès se fait par le côté. Le dolmen est recouvert d'un tumulus qui forme, de loin, une colline artificielle. Le coffre est la même chose mais la dalle supérieure est amovible, elle peut être rouverte pour ajouter les restes d'un défunt. Il faut donc imaginer une levée de terre au sommet de laquelle une pierre plate fait office de porte d'accès.

Celui-ci est au lieu-dit "Lo Pou", au Nord du village d'Eyne. Il se trouve le long du sentier archéologique qu'a mis en place ce village pour promouvoir son patrimoine. C'est même le premier site que l'on trouve sur ce sentier, à 800m à peine. A l'intérieur du coffre les archéologues qui ont étudiés le site ont découvert un second coffre à l'intérieur du premier, plus petit, forcément. Il était fait de pierres plates et contenait des os brûlés, des tessons de céramique et de bouts de charbon de bois. Le fait qu'il y ai des os brûlés est étrange mais possible. En effet, l'incinération des corps ne s'est fait qu'à partir de l'époque du bronze, vers 1350 avant JC, alors que le coffre est daté de 2800 avant JC. Toutefois il est possible que les os appartiennent en fait à des animaux, ce ne serait donc pas un rite funéraire qui expliquerait leurs présences mais un don aux divinités qui devaient accompagner le défunt. Le coffre de Lo Pou a été utilisé de 3000 à 2600 avant JC, puis a été réutilisé en 1800 avant JC.

Si il s'agit d'une tombe, on peut s'attendre à trouver des restes. Hélas il n'en est rien, le sol de la Cerdagne est fait essentiellement de granit, une roche qui rend le sol acide, ce qui ronge les os rapidement. Seuls les os brûlés sont conservés, ce qui explique leurs découvertes, alors qu'aucun reste humain n'est identifié ici.

A noter que ce site est visible le long d'un sentier archéologique, comme plusieurs autres sites des alentours d'Eyne.


Photos


Voir toutes les photos



Copyright 2013 - 2021 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.