Dolmen de la Barraca




. Description      . Photos      . Situation et accès


Situation et accès

Le dolmen de la Barraca se trouve près du mas Lluçanes, entre Tarerach et Marcevol. Pour aller sur place il y a deux chemins, mais les deux partent du côté de Vinça. Soit vous allez jusqu'à Marquixanes, de là vous suivez Arboussols, puis Marcevol et continuez la route vers Tarerach, soit vous prenez le pont qui enjambe le lac de Vinça en direction de Tarerach, puis à quelques kilomètres vous prenez sur la gauche en direction de Marcevol. (C'est un peu plus court). Dans les deux cas il faudra vous garer devant le petite ferme du mas Lluçanes, elle est à 100m sur la droite en arrivant de Tarerach.

De là partez à pieds le long de la route, vers le virage à gauche : Il y a des barrières pour les vaches. Franchissez les et suivez le chemin. Devant vous il y a un amas de rochers surplombé de quelques arbres regroupés, une sorte de bosquet. Le dolmen de la Barraca est derrière, caché des regards.


Coordonnées GPS : 42.672936 N, 2.51086 E.


De quoi s'agit-il ?

Le dolmen de la Barraca est un dolmen classique des Pyrénées-Orientales : Plus petit, il se compose d'une dalle horizontale maintenant par trois dalles verticales formant un caisson. L'une de ses originalités est la finesse de ces dalles, qui dénote des traditionnelles lourdes pierres dressées verticalement que l'on retrouvent généralement sur les autres dolmens du coin. Encore qu'ici le terrain soit plupôt schisteux, ce qui explique la solidité des pierres qui ont tendance à s'effeuiller mais pas à rompre.

Le dolmen mesure approximativement un mètre cube, il est régulier en largeur, profondeur et hauteur. Son couloir d'accès est encore matérialisé par deux dalles verticales qui prolongent l'ouverture, ancien début de couloir menant à la chambre funéraire à l'époque de sa construction. Il faut bien imaginer qu'autrefois le dolmen était entièrement recouvert d'un tumulus circulaire d'une bonne dizaine de mètres de diamètre sur 2m de haut, le dolmen avait alors un tout autre aspect. Ce qu'il en reste de nos jours ne sont que des ruines. D'ailleurs il est tout à fait possible que la grande quantité de pierres plus petites, arrondies que l'on voit sur le côté Est soit des reliefs du tumulus.

Le site est protégé par une ou deux grandes pierres sur le côté Sud. Il est par ailleurs un peu en hauteur, dans cette vallée descendante, c'était donc un site idéal pour "marquer" un territoire. Car c'est bien un marquage de territoire qui était fait avec les dolmens : En plus de servir de tombes, ils servaient aussi de bornes délimitatives. Un examen attentif des dolmens à Boule d'Amont par exemple nous le prouve car il y a un grand nombre de dolmens là bas, et l'on voit bien qu'ils sont placés en cercle sur le sommet des collines.

On ignore évidemment l'âge exact de la construction de ce dolmen, mais la pratique de leurs élévations date d'entre les Ve et IIe millénaire avant JC, plus généralement du IIIe millénaire.


Photos


Voir toutes les photos



Copyright 2013 - 2021 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.