Eglise St André de Rivesaltes




. Description      . Photos      . Situation et accès


Situation et accès

Contrairement à bon nombre de villages catalans l'église de Rivesaltes n'est pas en plein coeur de la vieille ville, elle est un peu décentrée au Nord du centre. Elle est bien sûr quand même dans le centre historique, mais là où habituellement l'église est au centre du village, ici, ce n'est pas le cas.

Pour s'y rendre le mieux est de se garer, si on vient à Rivesaltes en voiture, le long des quais, une rue y mène directement. Suivez le clocher, c'est le plus simple ! Sinon, en passant sous la tour-horloge, on accède directement à l'église en suivant la petite rue, mais c'est plus long. Et pour ceux qui ne le savent pas, Rivesaltes est au Nord-Ouest de Perpignan, à quelques kilomètres. On y accède par la voie rapide de Narbonne, par exemple, mais aussi par Baixas ou Peyrestortes.


Coordonnées GPS : 42.77177 N, 2.87433 E.


De quoi s'agit-il ?

L'église St André, à Rivesaltes, est un magnifique édifice de grande taille dont les caractéristiques architecturales correspondent aux canons de construction d'une telle église, il n'y a donc pas de particularités par rapport aux autres églises de la région. D'ailleurs la cathédrale de Perpignan suit le même plan, alors qu'elle a été construite bien avant.

Eglise St André
Eglise St André

Cette église a été construite en 1660 sur les bases d'une église romane du XIIe siècle, église initiale démolie en 1629 et qui fut donnée à l'abbé de Lagrasse, un riche monastère de l'Aude. Le clocher a été ajouté en 1709, donc pendant près de 50 ans, l'église St André n'avait pas de clocher.

De nos jours l'église est enclavée partiellement dans les maisons alentours, surtout le centre paroissial, qui jouxte la partie Ouest. En faisant le tour on trouve sans problème les 2 portes, dont l'une est condamnée. L'entrée se fait par le narthex, un porche protecteur avant l'entrée dans l'église. C'est une église vaste, monobloc, composé d'une nef unique se terminant par un choeur au chevet plat, de 5 chapelles par côté, les dites chapelles étant séparées les unes des autres par des murs buttoirs recevant la poussée des arcs doubleaux en ogive soutenant la voûte. Ces arcs sont en pierre de Baixas, alors que l'église elle-même est en pierre de rivière, localement récupérée dans l'Agly toute proche.

Parmi les éléments du mobilier remarquables, il y a un très joli orgue dont une partie des tulipes sont horizontales, ce qui est indéniablement une originalité. La chaire est aussi intéressante, en très bon état. La cuve baptismale est en pierre taillée, c'est un gros bloc de pierre creusé à la main. Juste à l'entrée, sur la droite, il y a aussi une mise au calvaire particulièrement impressionnante.

Ses peintures sont également intéressantes, en particulier un tableau représentant St André et ses apôtres. c'est une copie du peintre suisse Charles Gleyze (1806-1874), conservé au musée de Montargis. L'original fut créé en 1845 puis souvent copiée. Elle montre la séparation des apôtres, chacun allant prêcher de son coté. Sinon, l'église contient aussi le retable du maître-autel daté de 1676, ainsi qu'un orgue fabriqué en 1824 par les frères Grinda. Le financement fut assuré par le don de la fortune de Vincent Carrère, complété par des dons publics.

Le mobilier de cette église est presque entièrement classé. Le retable du maître-autel date de 1678, celuis de saint Jean Baptiste est du XVIIe, celui du Sacré-Coeur du début du XVIIe, celui du "Miracle de Soriano" des XVIe et XVIIe, de la Sanch de 1707, de saint Gaudérique du XVIIe, du Rosaire de 1675, de saint Bonaventure du XVIIIe, de saint Joseph également du XVIIIe tout comme ceux de saint Jacques et du Carmel 18ème. L'église possède aussi 2 fragments de retables du XVIe, les boiseries de la tribune et la chaire sont du XVIIIe siècle, l'orgue de 1824. A l'extérieur il y a3 inscriptions tumulaires datées respectivement de 1258 et 1669. La mise au tombeau qui se trouve à l'entrée de l'église est fait d'un groupe de statues du XVIe et XVIIe siècle. Quand aux toiles et aux autres statutes, elles sont toutes des XVIIe et XVIIIe siècle. La grande toile de la chapelle du Rosaire représente la bataille de Lépante.


Plan de l'église

Plan de l'église St André, à Rivesaltes
Plan de l'église

  1. Maître-autel
  2. Sacristie
  3. Chapelle du Rosaire
  4. Chaire
  5. Chapelle Notre-Dame du Mont Carmel
  6. Porte St André
  7. Orgue
  8. Chapelle St Gaudérique
  9. Chapelle de la Sanch
  10. Mise au tombeau
  11. Nef
  12. Porte Notre-Dame
  13. Narthex
  14. Vuve baptismale
  15. Accès à la tribune
  16. Chapelle St Jacques
  17. ChapelleSt Joseph
  18. Sacristie St Joseph
  19. Chapelle St Bonaventure
  20. Chapelle St jean-Baptiste

Photos


Voir toutes les photos



Copyright 2013 - 2021 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.