Mur de soutènement de la voie romaine




. Description      . Photos      . Situation et accès


Situation et accès

Le mur de soutènement de la voie royale se trouve le long du sentier archéologique d'Eyne, donc sur la commune d'Eyne, en Cerdagne. Pour aller à Eyne il faut se rendre au col de la Perche, après Mont-Louis, c'est de là que part la route vers Eyne. Pour atteindre la voie royale, le mieux est de suivre le sentier, ça évite de se perdre. Et même si c'est un tout petit peu plus long, vous passerez par les autres éléments à voir ici.


Coordonnées GPS : 42.483405 N, 2.06882 E.


De quoi s'agit-il ?

Le long du sentier archéologique d'Eyne se trouve un étrange mur de grosses pierres servant à soutenir une route de terre désormais largement envahie par la végétation. On n'y prêterai pas attention si un panneau explicatif nous indiquait qu'il s'agit là d'un mur construit à l'époque romaine, une façon de mettre en avant l'intérêt de ce chemin historiquement très important. Car si de nos jours ce n'est qu'un large sentier piétonnier, ce chemin date de l'ère antique.

En effet, les habitants de la Cerdagne étaient les Cerretanis, qui donnèrent leurs noms à la région montagneuse. C'était un peuple autochtone, implanté là depuis des lustres. Ils virent arriver la colonisation des celtes, que les romains appèleraient plus tard "gaulois". Leur capitale était près de Puigcerda, ils avaient construits quelques routes pour pouvoir circuler dans leur territoire. L'une des ces routes allait même jusqu'en plaine où elle rejoignait le territoire des Sordons, qui vivaient là-bas. Après l'invasion romaine et à partir de 118 avant JC commença la construction de la Via Domitia qui devait relier l'Italie à l'Espagne. Elle passait par la plaine et franchissait les Pyrénées au col du Perthus, mais d'autres routes romaines furent construites. Et tant qu'à faire, elle le furent sur les routes déjà existantes, dont celles des Cerretanis. Cette route passait ici, à Eyne. Pour supporter le poids des chariots qui y passait il fallait de temps à autre renforcer les flancs, comme c'était le cas ici. D'où la présence du mlur de soutènement.

Ayant donc une pensée pour nos lointains ancêtres qui assemblèrent ces pierres, voilà plus de 2000 ans qu'elles sont en place... ou pas, car si on appelle cette route "la voie royale", c'est en référence au roi Louis XIV qui la firt construire. Alors, date t-il du XVIIe siècle, de l'époque romaine ou d'avant, de l'époque de Cerretanis (-600 avant JC) ?


A noter que ce site est visible le long d'un sentier archéologique, comme plusieurs autres sites des alentours d'Eyne.


Photos


Voir toutes les photos



Copyright 2013 - 2021 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.