La viticulture


La Vigne

La production agroalimentaire est l'une des principales activités économiques des Pyrénées-Orientales, et au sein de cette activité la viticulture est probablement la principale richesse du département.


Origine

Apparu il y a 50 millions d'années à l'état sauvage sur les bords de la Méditerranée, la vigne commence à être cultivée par les romains dans leurs domaines agricoles. Ces domaines étaient de grandes exploitations offertes aux vétérans des armées (la plupart du temps) et ont souvent donnés naissance à nos villages. Mais la production de raisins est faible, le vin est essentiellement importé par bateau, il arrive de Grèce ou d'Italie, livré dans des amphores. Il faudra attendre le IIIe siècle après JC pour que les romains, toujours colonisateurs du Roussillon, inventent le tonneau en bois de sapin cerclé de fer, ce qui simplifie la manutention.

L'empereur romain Cicéron, au Ier siècle avant JC, décrète que seuls les romains ont le droit de cultiver la vigne et l'olive. Ce décret fut prit pour donner plus de valeur à leurs terrains. Après la chute de Rome et la prise du territoire par les wisigoths, la vigne fut quasiment abandonnée. Il faudra attendre l'arrivée des moines pour que des vignes soient de nouveau exploitées dans la plaine du Roussillon. L'époque carolingienne est prolifique, puisque plusieurs nouveaux vins seront créés : Le Rivesaltes, par l'évêché d'Elne, et le Banyuls, par les Templiers.

Nous le savons peu de nos jours, mais le vin était utilisé au Moyen-âge pour les soins des malades et des vieillards, c'était considéré comme un fortifiant. La vigne fut développée au rythme des terres récupérées sur les marécages de la plaine, et en celà se sont les frères pontifes qui firent le plus gros travail d'assainissement, avec les templiers. Il n'y eu pas d'évènements majeurs tournant autour de la culture de la vigne en Roussillon jusqu'au XIXe siècle.

C'est en effet au XIXe siècle que se sont développés les grandes exploitations viticoles. Certaines de ces exploitations sont toujours existantes, on les trouve dans la plaine, à Villeneuve de la Raho, Baixas, Rivesaltes, Elne, etc. Elles étaient le fruit de la volonté de quelques familles riches et employaient de nombreuses personnes, essentiellement des ouvriers, mais aussi des artisans ou commerçants. Ces mini-empires se sont naturellement estompés face à la crise viticole de 1907.


La crise de 1907

Pour être un peu plus complet, il faut citer la crise viticole de 1907, qui débuta à Baixas, et qui eu pour point de départ la dégradation du marché du vin, dû à la surproduction, à l'arrivée des vins d'Algérie et à la production de vins frelatés à base de sucre de betterave.


De nos jours

De nos jours la vigne est répandue dans toute la plaine du Roussillon, en Fenouillèdes, sur la côte rocheuse et même en Cerdagne. Et c'est en Cerdagne justement que se trouve la vigne la plus haute d'Europe, à la "Cal Mateu". Le vin produit est devenu de qualité, le temps des petits vins de table est terminé en Roussillon.

Le département des Pyrénées-Orientales a obtenu sept Appellation d'Origine Contrôlée :

  • Côtes du Roussillon
  • Côtes du Roussillon Villages
  • Banyuls
  • Collioure
  • Maury
  • Rivesaltes
  • Muscat de Rivesaltes

Chacune de ces appellations possède des vins qui lui sont spécifiques, je vous conseille pour les découvrir de visiter le site Internet du CIVR (Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon)


Les routes des vins

Le Conseil Général des Pyrénées-Orientales a décidé il y a quelques temps de créer trois routes des vins, qui sont des parcours à travers les trois principales vallées viticoles du département.

  • La route des vins du Pays de l'Agly
  • La route des vins Aspres, Albères, Côte Vermeille
  • La route des vins de la basse vallée de la Têt et de la plaine du Roussillon

Pour les prendre, il vous suffit de partir au jugé et de suivre les panneaux, il y en a 300 dans tout le département ! Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous sur le site du Conseil Général.



Copyright 2013 - 2018 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.