Pollestres




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Etymologie      . Héraldique

Pollestres est une ville située à quelques kilomètres à peine de Perpignan, au Sud-Ouest. Ville de moyenne importance, elle possède un coeur historique qui s'est étalé au fil des années, mais l'étroitesse de ses rues et le manque évident de place autour d'une ville ancienne l'a poussé à se développer sur de grands secteurs, à l'Ouest, au Nord et plus récemment au Sud. Il faut dire qu'il ne manque ici ni la place de s'étendre, ni la volonté de la faire. Alors la ville s'est étendue, beaucoup. Et à des périodes différentes, en continue, allant même jusqu'à recréer un point central loin de l'éternel ensemble église-château que l'on a dans la plupart des villages catalans.

Désormais le coeur de la ville est autour de la mairie, qui possède une vaste esplanade sur sa face avant. Plusieurs commerces ont ouverts tout autour, que ce soient des services à la personne ou des restaurants / bars. Il y a à deux pas plusieurs professionnels de santé ainsi qu'une école. Le centre-ville historique est à 200m de là, au bout de l'ancienne rue principale. Ca fait assez étrange car c'est inattendu, mais il faut bien dire que la restructuration de la ville entreprise depuis quelques décennies a porté ses fruits, avec une cohérence géographique, un équilibre certain entre services publics et distance au domicile, et accessibilité aux infractructures. La ville est grande, étendue, mais finalement tout semble relativement proche.

L'aspect général de la ville est bon, le visiteur y trouve de belles rues bien entretenues. Ce n'est pas le cas partout, mais globalement le centre tout comme les lotissements sont propres, beaux. En été la ville est fleurie, mais toute l'année les espaces verts sont bien taillés, nets. Peut-être pourrait-on reprocher un manque d'espaces verts, justement. Il y en a, mais pas tant que ça. Par contre un effort est fait pour limiter le nombre de voitures dans la ville. Autant dans les lotissements ce n'est pas un problème, puisque les grandes avenues y menant sont là pour ça, et que dans les rues il n'y a que le passage local, autant dans le centre-ville la circulation est largement limitée grace à des parkings proches mais pas centraux. Sa balader à pieds est donc assez intéressant.


Equipements, services

C'est un des points forts de Pollestres, son équipement. La ville est dotée d'une médiathèque, d'une ludothèque, de plusieurs salles ouvertes à la location. Concernant la petite enfance on trouve ici une crêche et un Relais d'Assistantes Maternelles, une école maternelle, une primaire ainsi qu'un service de garderie et une cantine. Pour les enfants un peu plus âgés il y a un Point Information Jeune et un centre de loisirs. Et pour les aînés par contre il n'y a pas de maison de retraite, mais un plan d'aide au maintien à domicile, qui se traduit par la présence régulière d'une aide chez les personnes âgées, du portage de repas, etc.

Pour le sport, Pollestres est aussi assez bien loti. On y trouve un terrain de rugby (Le stade Jean-François Imbernom) et un de football (Stade Pascal Baills), des terrains de tennis, un boulodrome, un parcours de santé, un skate-park, une salle de danse, un dojo, et un grand gymnase assez récent.

Le centre-ville possède plusieurs commerces, mais c'est à l'extérieur que se trouvent la majorité des commerces. Il y a deux zones commerciales distinctes, toutes deux le long de la route du Perthus, dont une grande qui accueille un supermarché. Particulièrement pratique pour les habitants, il est situé à l'entrée principale de la ville, et sur le lieu de passage le plus fréquenté, évidemment. Sinon de nombreux artisans sont installés ici, la plupart travaillant dans le bâtiment ou le service à la personne.


Vie associative, liens sociaux

La vie à Pollestres est partagée. Il reste dans le coeur de la ville une vie sociale telle que l'on connue nos anciens, avec une réelle fraternité, une entre-aide bienvenue. La vie du village, comme on l'appelle, qui fait passer du bon temps ensemble, autour des festivités ou au cours de manifestations municipales diverses. Mais comme partout, l'extension du village dans de grands lotissements provoque l'arrivée massive de personnes extérieures au village qui nécessite de tisser un lien différent, et c'est souvent à travers les associations ou les manifestations publiques qu'ils se faits. C'est un équilibre entre traditions et nouveautés que chaque village tente de trouver, et il faut dire qu'à Pollestres ça se passe plutôt bien.

Le nombre d'associations est d'ailleurs assez important ici. La majorité oeuvre dans le sport et la culture, mais certaines sont plus dédiées à l'action sociale, la santé, ou sont dans le patriotisme.

Pollestres est agréable à vivre. C'est une ville proche de Perpignan, des commerces, mais qui conserve en elle une vie communale forte. Chacun y trouvera ce qu'il vient y chercher, ou du moins ce qu'il souhaite y trouver.




Situation et accès

Pollestres se trouve dans la plaine du Roussillon, au Sud-Ouest de Perpignan. C'est un village entouré par les vignes, dans une zone fortement agricole. Pour y accéder au départ de Perpignan il suffit de suivre la route du Perthus, Pollestres est la première ville sur la route.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.63959083 N, 2.868822964 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place

Pollestres dispose de divers éléments du patrimoine, ils sont plutôt intéressant si on les compare à ceux des villes alentours.

Eglise paroissiale

Eglise paroissiale St Martin de Pollestres
Eglise paroissiale St Martin

L'église paroissiale de Pollestres est de style roman, construite durant le XIe siècle et remanié en 1427. Souvent les villages de la plaine ont détruit, au cours du XIXe siècle, leurs vieilles églises romanes pour en construire d'autres, plus modernes, plus grandes surtout. Mais à Pollestres la population a curieusement conservé sa vieille église. Elle a été restaurée en 1966 et elle contient un Christ et une Vierge du XVIIe siècle, une statue de St Martin de la fin du XVIe, et une autre de St Pierre du XVIIe.

Elle posséde une seule nef et une abside semi-circulaire, le voûtement étant assuré par une charpente en bois remplacée ultérieurement par une voûte en berceau dont la construction a entraîné le renforcement des murs gouttereaux par des grands arcs de soutien que l'on peut voir à l'extérieur. Durant le XVe siècle, peut-être le XVIe, deux chapelles latérales ont été rajouté. Vastes et disposées près du chœur, elle transforme le plan basilical en plan en croix. C'est une église assez massive, construite en galets de rivière noyés dans du mortier. Son clocher est ultérieur, c'est un clocher mur assez simple.


Le monument aux morts

Le monument aux morts de Pollestres
Le monument aux morts

Le monument aux morts de Pollestres a une petite histoire. C'est la population qui l'a demandé, de façon officielle le 6 avril 1921. La municipalité s'est saisie de la demande est a fait voter au conseil municipal un budget de 4000 francs (le 15 janvier 1923, soit deux ans et demi plus tard). Mais ce n'est pas pour autant que le monument est construit. Il faudra attendre le 20 mars 1925, soit encore deux ans plus tard, pour que la construction puisse commencer. Il sera toutefois construit rapidement, à la plus grande joie des habitants, qui ont du quand même attendre plus de 4 ans leur monument aux morts municipal !


La porte médiévale

La porte médiévale de Pollestres
La porte médiévale

La porte médiévale est un vestige de la 'motte castrale' de Pollestres. Une motte castrale est un ensemble urbain médiéval contenant l'église, une place-forte et plusieurs maisons regroupées autour, maisons qui accueillaient l'ensemble de la population de l'époque. Le tout était souvent entouré de murailles, mais parfois c'était les maisons qui faisaient office de protection. Mais que ce soit des maisons ou des murailles, il fallait bien pouvoir entrer et sortir, et c'était le but des portes médiévales.

Celle-là est en pierre de taille, avec une voûte en ogive. Certaines pierres sont en marbre, mais la porte elle-même est en galets de rivière. Elle se trouve juste à côté de l'église, se qui confirme la présence de la motte castrale de Pollestres. Elle date, comme les remparts, des XIVe et XVe siècle.


Le château

Le château de Pollestres
Le château

Le château de Pollestres est une magnifique bâtisse rectangulaire, massive et équipée de deux tours. Celle au Sud-Est est circulaire, l'autre est au Nord-Ouest. Il date du XVIe siècle mais a été remanié au XVIIe. Transformé à l'époque moderne en habitation, l'édifice s'est fortement abîmé suite à un manque d'entretien. La mairie a alors racheté petit à petit tout le bâtiment.

Cet édifice, un peu vieillot du coup, a été complètement réhabilité à la fin des années 2010. C'est désormais un lieu de culture : Il contient la médiathèque de la ville, une ludothèque, une salle de conférence. On peut aussi profiter d'un petit parc, sur l'arrière.

Mis à part ces éléments Pollestres dispose de deux statues bien connues : La première est un joli coq au milieu du rond-point principal, de style enfantin, très coloré, l'autre est un oeuvre d'art. Le coq Cocoricolor a été inauguré le 7 novembre 2009. Il représente la ville comme un symbole puisque Pollestres est associé, phonétiquement et peut-être étymologiquement à la poule ("Pollastre" en catalan, "Pollo" en espagnol). L'oeuvre est de Cédric Soulette et de Didier Triglia. La seconde statue est intitulée L'homme et l'Enfant, elle est de Josep Castell, un sculpteur catalan (1952-2001). C'est une statue figurative moderne, au style affirmé. Elle se trouve au bout de la place de la mairie.

Mais Pollestres dispose aussi d'une très jolie fontaine, dans un coin charmant abrité par des tonnelles, ainsi qu'un château d'eau richement décoré d'une fresque intitulée "La femme et l'enfant", de Franck Maurence (2006). Celle-ci représente une dame brodant le logo de la ville de Pollestres, avec un enfant qui la regarde. C'est un symbole de la transmission entre les générations des traditions locales.

La vieille ville possède aussi de nombreux vestiges de la muraille qui enserrait le coeur de la ville, au Moyen-âge. Cette muraille servait de protection à la cellera, (prononcez "Ceillere") qui est aussi désigné sous le nom de motte castrale. Les remparts de Pollestres ont une date de construction inconnue, mais ils semblent dater du XIIe siècle, approximativement. Ils sont en galets de rivière noyé dans du mortier. Des morceaux du rempart sont visibles... rue du rempart, bien sûr, mais aussi... impasse de la muraille !


Histoire

La commune de Pollestres s'est formée au cours des siècles sur la base de territoires de plusieurs villas romaines.

Nous trouvons une première mention de Pollestres en 878 dans le précepte de Louis II le Bègue confirmée par Charlemagne en 881 où ce lieu apparaît comme une possession de l'abbaye d'Arles. Par la suite l'église St Martin de Pollestres est citée en 974 dans une bulle du pape Benoit VI. De style roman, elle est ensuite citée en 982 où elle apparaît sous les noms de St Martin et St Génis. Pollestres était sous la tutelle du monastère St Pierre de Rodes, en Ampourdan. Elle y restera jusqu'au XIVe siècle.

Le village fut fortifié durant les XIIe et XIIIe siècle. Rappelons nous qu'en 1258 le traité de Corbeil fixe la frontière entre le royaume de France et d'Aragon, et qu'à cette occasion bon nombre de places fortes furent renforcées. Les simples villages, eux, ont parfois pu se doter de remparts, remparts dont Pollestres conserve quelques traces de nos jours.


Etymologie

Conformément au blason de la ville, le mot Pollestres est un dérivé du mot "coq" qui se dit "Pollastre" en catalan. J'avoue toutefois avoir un gros doute... L'explication est trop simple pour être vraie, mais en l'absence d'une explication plus plausible, je laisse celle-ci.

Bon, plus sérieusement ce village était nommé, en 832, Rastis et Tertium. Le nom de Rasti est utilisé jusqu'au Xe siècle, époque où il disparait au profit de Pollestros. Il y a un point commun avec la ville de Ripoll dans cette appellation : Elle vient de "Rivus pollensis", la rivière des poulains. Ainsi il est tout à fait probable que Pollestres était le lieu d'un haras où l'on élevait les jeunes chevaux, une poulinière, quoi...


Héraldique

Description du blason de Pollestres

Expression héraldique

d'or au coq de gueules, tenant dans son bec une tige de lierre de sinople.

Description

Le blason de Pollestres est plutôt simple. Voyons ensemble comment il s'exprime. Il faut tout d'abord savoir que la description d'un blason qui n'est pas scindé commence toujours par sa couleur. C'est ce qui est fait ici avec les mot "d'or...", qui désigne un blason jaune. Le coq est "de gueules", (à savoir : rouge), et la tige de lierre est de "sinople", soit verte. Voilà, c'est tout.

Explications

Le blason de la ville de Pollestres est assez simple. Il s'agit d'une arme parlante, c'est à dire que sa représentation donne directement le nom de la ville : en catalan, "coq" se dit "pollastre", d'où est dérivé le nom de Pollestres. Un tel jeu de mot est courant pour les représentations armoriées, il n'y a pas forcément de rapport entre l'élément dessiné et l'origine du nom de la ville, seul le rapprochement phonétique compte.



Copyright 2013 - 2022 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.