La Rodella


Tous les 30 juillet, à Montbolo, a lieu la procession de la Rodella. La Rodella, c'est un enroulement de cire d'abeille placé sur une croix chrétienne. On prononce ce mot "Roudeille". Cet étrange objet, dont l'origine est directement issue des croyances païennes et donc antérieure au VIIIe siècle, est représentatif de la vénération des habitants du village pour les protecteurs St Abdon et St Sennen, patrons de la ville toute proche d'Arles-sur-Tech. Une légende raconte pourquoi les habitants de Montbolo vénèrent ces deux Saints.

La procession a donc lieu chaque année le 30 juillet. Au départ de l'église de Montbolo, vers sept heures, les processionnaires descendent un sentier forestier qui mène à Arles-sur-Tech. Ils arrivent à l'entrée de la ville en milieu de matinée où les attendent les habitants entourant les reliques des deux Saints, reliques portées par quatre catalans en tenue. Puis la Rodella poursuit sa route jusqu'à l'église Sainte Marie d'Arles où se déroule la traditionnelle messe.

En toute fin de matinée les autorités religieuses récupèrent de l'eau bénite de la Sainte Tombe et la distribue aux fidèles. La Sainte Tombe, c'est un sarcophage qui se trouve dans une cour de l'abbaye d'Arles-sur-Tech et qui a pour caractéristique de produire un peu d'eau, régulièrement, sans que les scientifiques ne comprennent les phénomènes physiques qui la provoque. C'est donc vu depuis toujours comme un vrai miracle et elle fait régulièrement le sujet de programmes télévisés avides de surnaturel. (En savoir plus sur la Sainte Tombe)

Durant toute la matinée, si vous faites attention, vous trouverez un vendeur de cire, des répliques en miniature de la Rodella. Il s'agit ni plus ni moins que la cire de l'année précédente. Elle aurait le pouvoir d'éloigner les orages de votre maison si vous l'allumez à temps.


La légende de la Rodella

Bien qu'il soit certain que la Rodella ait une origine païenne, la légende fait remonter le début de cette tradition en 1465. A cette époque, les français avaient conquis le Roussillon, ils étaient considérés comme des occupants. Pour faire face à l'adversité, la religion est devenu un refuge moral face aux difficultés de la vie.

C'est dans ce contexte que l'on raconte que Noguer de Gasnach, un berger de Montbolo, fut prit par le mauvais temps au col de Formentere. Alors qu'il voyait l'orage pointer, il entendit deux voix étranges. Inquiet, il tendit l'oreille et constata qu'il s'agissait de deux sorcières tentant d'amener l'orage sur Montbolo. Elles se disputaient pour savoir qui passerait le col la première car une chose les en empêchaient : les deux Saints Abdon et Sennen qui faisaient barrage. Face à ce danger elles firent demi-tour et l'orage s'éloigna. Depuis à Montbolo on vénère les Saints d'Arles-sur-Tech et pour leur rendre hommage on fait chaque année la procession de la Rodella.



Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.