Hospice d'Ille sur Tet




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Voir aussi


Situation et accès

L'hospice d'Ille est à Ille-sur-Tet, dans une rue du centre ville, à côté de l'église.


Coordonnées GPS : 42.67281781 N, 2.621113142 E.


De quoi s'agit-il ?

L'hospice d'Ille est un bâtiment historique du centre-ville d'Ille-sur-Tet. Bien connu sur place, il a été le refuge de nombreuses générations d'habitants pauvres durant les temps anciens.


La société médiévale était caractérisée par la misère de la population, misère augmentée par la guerre, les famines, les épidémies, etc. Il était donc facile de tomber dans un état précaire, puis dans le dénuement le plus complet. Ceux là était pris en charge par la population, dont la foi chrétienne les obligeait à prendre soin d'eux. Mais certains cas étaient désespérés, et pour pouvoir s'en occuper les hospices furent créés.

Beaucoup de villes en avaient, il suffisait qu'elles aient une population assez importante. L'hospice d'Ille accueillait les pauvres de la ville mais aussi les pèlerins en marche vers St Jacques de Compostelle, parfois de simples voyageurs.

Fondé entre les XIIe et XIIIe siècle, il bénéficiait de privilèges et de legs importants, ce qui lui a donné très vite une richesse foncière et financière. Ainsi le premier leg important constaté arriva de Marie d'Ille en 1245, puis d'Ava de Fenouillet en 1266. Par ailleurs en 1682 Louise Dona Luisa d'Ardena et d'Aragon a légué une forte somme pour construire un quartier réservé aux femmes dans l'hospice.

Durant le XVIIe siècle les bâtiments du Moyen Age sont démolis. L'oratoire St jacques est agrandi pour l'occasion et de lourds travaux débutent, financés en grande partie par Louise d'Ardenna, marquise de Montferrer. L'hospice reçoit un nouveau bâtiment couronné en façade par un fronton baroque. Il abrite 2 niveaux d'alcôves. Le sculpteur Navarre fourni un nouveau retable en 1756. Ces travaux ont hypothéqué à tout jamais nos chances de trouver les restes des bâtiments initiaux.

A partir du XVIIe siècle le lieu devient un lieu de soin. Une pharmacie, dont de nombreux pots sont encore visibles de nos jours, s'installe. Les alcôves accueillant les malades sont au nombre de vingt, elles sont fermées par des rideaux de cotonnades verts. Ils disposent tous de deux lits, un braséro et une lampe, le tout à la disposition des pauvres.

L'hospice poursuit sa vocation d'hôpital jusqu'au XXe siècle, puis devient une maison de retraite. Les normes de confort et de sécurité ayant évolué, elle fermera ses portes définitivement en 1981.


Visites

L'hospice d'Ille est visitable, il contient entre autres des peintures murales de la chapelle de Casenoves datant du XIIe siècle. Aujourd'hui il se compose d'un corps de logis divisé en deux niveaux d'alcôves qui ouvrent sur une chapelle. Il contient des œuvres romans et baroques.





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.