Prieuré d'Espira de Conflent




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire      . Voir aussi


Situation et accès

Ce prieuré est en plein centre du village d'Espira-de-Conflent.


Coordonnées GPS : 42.61776041 N, 2.498276924 E.


De quoi s'agit-il ?

Ce prieuré se trouve dans la ville d'Espira-de-Conflent, du côté de Vinça. C'est le seul prieuré des Pyrénées-Orientales a se trouver en plein centre, habituellement ils sont plutôt isolés, de nos jours. C'est dû au fait que le village qui s'est formé aux pieds du prieuré a été conservé alors qu'habituellement, l'histoire du lieu fait qu'il est abandonné à un moment donné et le village disparait. Mais ce n'est pas le cas ici, où l'entrée du prieuré se fait par la place principale, en plein centre.


Architecture

Ce prieuré, c'est avant tout une magnifique église au clocher-mur à trois arcs, à la nef massive et au chevet délicatement décoré de dents d'engrenage. Les fenêtres du chevet sont inhabituellement décorées de motifs très fins, des colonnes et des torsades de grandes qualités. La porte d'entrée, elle, est à triple voussures.

Architecturalement est construit suivant le style roman, avec une nef unique couverte en berceau brisé sans doubleaux, et une abside à bel appareil ornée d'une rangée de dents d'engrenage entre 2 bandeaux en fait le tour. Les croisillons du transept et l'absidiole méridionale sont d'une époque ultérieure. Le portail est en pierres de taille avec de minces tailloirs décorés de têtes assez grossières. Les chapiteaux sont du XIIe siècle.

Il faut savoir que cette église a subit trois campagnes de travaux : La première phase, au XIe siècle, a permis son édification, la seconde, au XIIe, l'a transformé en prieuré et la troisième, au XVIIe et XVIIIe, fut une restauration. Si les restes de l'église initiale sont enterrés, pour ce qui peut encore exister (Il y a une trace d'un mur démoli lors de la réalisation du transpet au XIIe siècle), la différence entre l'édifice du XIIe et les travaux de rénovation du XVIIe/XVIIIe sont évidents : Ce qui est en pierre de taille date du XIIe, ce qui est en galets de rivière est plus moderne.

En 1913 le clocher est totalement remplacé. Fortement dégradé, il menaçait de s'effondrer. A noter que dans les années 30 l'église avait encore un crénelage au-dessus du mur du portail, mais celui-ci a été retiré depuis.


Son mobilier

Son mobilier est plus tardif hormis une Vierge à l'enfant de la fin du XIIe siècle, voire début du XIIIe. L'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption contient également un tableau d'Antoine Guerra le jeune, peintre officiel de la cour de Philippe V roi d'Espagne. Le reste du mobilier est baroque, comme le retable du maître autel construit par Louis Généré (1663). Ce dernier est particulier dans la mesure où il est orné de symboles des 4 évangélistes.

Il y a aussi le retable du Rosaire (1702 à 1725), celui des archanges (vers 1710), celui de St Jean-Baptiste (1723), du Christ (XVIIIe). L'église contient aussi une mise au Tombeau du XVIIIe, sept panneaux sculptés de la même époque (d'après Poussin et Rubens), une toile de St Matthieu (Anton Guerra), quelques toiles et statues des XVIIe et XVIIIe siècle, une chaire datée de 1710, un bénitier du XVIe et deux confessionnaux du XVIIIe siècle.


Photos


Voir toutes les photos

Photos


Histoire

C'est en 1081 qu'un prieuré d'augustin fut fondé par les moines de Serrabone à Espira-de-Conflent. Ce prieuré prit rapidement une grande ampleur et eu une influence importante en Conflent. Il devait être contemporain du prieuré de Corneilla-de-Conflent, assez proche. (1097). On en a une trace en 1145 dans un document qui indique que Serrabone détenait les droits sur Ste Marie d'Espira.

Au début du XIIe siècle des travaux furent entrerpis, travaux qui aboutirent à une seconde consécration qui eut lieu en 1145. L'église romane que l'on voit de nos jours à Espira, c'est tout simplement le résultat de ces travaux. Mais à cette époque ce lieu n'était pas encore une prieuré. En fait il le deviendra qu'en 1190, peut-être un peu avant, car 1190 est l'année où apparaît pour la première fois le mot de "prieur" pour cette église.

Le prieuré d'Espira-de-Conflent fut ramené à l'état séculier au XVe siècle et le prieur devint alors le curé de la paroisse d'Espira, ce fut alors la fin de ce lieu en tant que prieuré.




Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.