Facebook Instagram X

Canet-en-Roussillon Plage




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire      . Cartes Postales

A Canet en Roussillon, on est dans l'une des deux grosses stations balnéaires du Roussillon, l'autre étant Argelès. C'est une grosse station, qui pourrait être une ville indépendante et qui d'ailleurs possède une assez grande population de résidents à l'année. Concrètement elle est constituée d'une plage très large de sable fin séparée par un muret en pierre du front de mer, une promenade également assez large qui accueille le soir des camelots. La place de la Méditerranée, la place centrale, est particulièrement grande, ça permet l'organisation de quelques concerts ou d'autres manifestations.

Les bâtiments longeant le front de mer sont des immeubles hauts, de l'ordre de 10 étages. Derrière ce rideau de béton on trouve des maisons des années 50, individuelles, éventuellement à un étage, avec un petit jardin, formant une sorte d'immense quartier résidentiel. Plus on s'éloigne vers les terres, plus les lotissements sont récents. La route de St Cyprien limite l'extension de Canet-Plage.

Par ailleurs, au Nord se trouve le port, un grand port de plaisance avec quelques activités nautiques (en particulier, l'entreprise Catana, fabricant de catamarans de luxe). Au Sud la station s'est grandement développée autour d'un autre pôle de commerces, c'est ce qu'on appelle Canet-Sud.


Les secteurs de la station

Canet n'est pas uen station balnéaire uniforme. Elle se compose de différents quartiers dont les propriétaires ont des raisons différentes d'avoir investi ici. Passons en revue les différents quartiers.


La place Méditerranée et ses alentours

C'est le secteur le plus central de la station. La place Méditerranée, c'est cette grande place rectangulaire vers laquelle tout le monde se dirige, c'est là où se trouvent les restaurants les plus courus, les bars branchés, et les jeux pour enfants. C'est aussi de là que partent les deux fronts de mer (Nord et Sud). Une grande partie de la place est occupée par les tables des bar alentours, donnant une allure vivante à cet endroit. D'ailleurs toute la place est bordée de restaurants et de bars. Elle est aussi bordée de grands immeubles qui ne sont, objectivement, ni vraiment moches ni particulièrement modernes. Le plus récent est assez joli, mais les autres, datant des années 1950-60, sont banals. Pas de quoi s'offusquer, mais ce n'est pas l'architecture de la ville qui va impressionner le visiteur.

Avant d'arriver à la place le visiteur longe une avenue qui devient commerçante sur sa dernière partie. On y trouve des points de restauration rapides, mais aussi de nombreux commerces de vêtements, surtout de vêtements d'été, évidemment. Il y a aussi quelques boutiques de souvenirs, et des glaciers.

Point centrale de Canet, le casino est un reliquat de la fin du XIXe siècle. Il ouvrit exactement le le 13 juin 1896.A cette époque toutes les stations balnéaires et thermales accueillaient une population plutôt aisée, il fallait donc leurs proposer des prestations auxquelles ils étaient habitués. Un casino était le lieu que tout un chacun devait fréquenter à l'époque (enfin, surtout les hommes...). A deux doigts de disparaître dans les années 70 pour cause de faillite, le casino a finit par reprendre du service et, de nos jours, il se porte plutôt bien. C'est exactement le 3 juillet 1987 qu'il rouvre dans le format que l'on connait aujourd'hui. Les trois ou quatre restaurants qui le jouxtent se la jouent d'ailleurs hauts de gamme. A l'arrière du casino, autour du petit parking pris d'assaut l'été, il y a tout un quartier des années 50 qui commence : La vieille-ville.


La vieille-ville

La vieille-ville est un quartier historique de Canet-plage. Alors quand on dit historique, il faut relativiser, on est sur une station balnéaire créée dans les années 50. Mais dès le début de nombreuses petites maisons individuelles ont été construites lorsque la station s'est développée, et ces maisons ont été conservées pour la plupart. Architecturées autour de longues rues parallèles à la plage, il y règne une impression de bien-être. Les jardins, souvent minuscules, accueillent des petites tables où les habitants prennent un petit-déjeuner sympathique. Les habitants croisent les touristes dans une bonne humeur générale. Le quartier est tout le temps traversé par d'autres touristes, ceux qui habitent un peu plus loin dans les terres et doivent traverser ce secteur pour aller à la plage. C'est rigolo de s'arrêter un peu et de voir les fluxs de personnes circuler dans ces petites rues, chargées de diverses choses. Là, on parle de l'été bien sûr car l'hiver, ce coin de la ville est beaucoup plus calme, bien sûr.


La partie arrière de la station

Lorsqu'on s'éloigne un peu de la plage, un peu plus loin dans les terres, commence des zones pavillonnaires aux terrains plus grands, aux maisons plus modernes. Construites dans un style catalan typique, ces maisons sont souvent des résidences principales. Certains les louent l'été, ou ont construit des maisons secondaires sur leurs terrains pour profiter des locations possibles ici. Ces quartiers sont excentrés, on n'y va pas sans vraiment de raison. Ce ne sont pas des quartiers touristiques, de toutes façons. Plus on s'approche du Sud, plus ces quartiers s'approchent du front de mer, contournant la vieille-ville qui n'est pas si grande de ça. Et on arrive alors sur le front de mer Sud.


Le front de mer Sud

Commençant peu après la place Méditerranée, le front de mer Sud est de loin le plus long à Canet. Il est longé par de grands immeubles venus remplacer les maisons individuelles des années 50. Il faut dire que la pression immobilière est tellement forte qu'il est difficile pour un propriétaire de maison individuelle en front de mer de Canet de ne pas vendre sa maison pour la remplacer par un immeuble de 10 étages. La qualité de vie y perd, mais le propriétaire y gagne énormément. C'est la raison pour laquelle le front de mer de Canet est complètement fait d'immeubles de grandes tailles sans architecture particulière. On verra que côté Nord, quelques maisons ont résisté, mais pas ici.

Qui plus est, l'extrême Sud de la station est complètement pris par de grands essembles de bâtiments dont les tout derniers sont, heureusement, plutôt réussis. C'est là que se trouve le "Flamands Roses", un célèbre hôtel luxueux avec un spa bien agréable.


Le front de mer Nord

Il n'y a pas vraiment de différence entre les fronts de mer Nord et Sud, si ce n'est qu'ici certaines maisons des années 50 sont toujours là, pas encore remplacés par de grands immeubles modernes. Et c'est très agréable de se promener en regardant ces vieilles maisons défraîchies qui, pour certaines, ont été refaites récemment et sont à présent de toutes beautés.

Cette zone possède pas mal de commerces en bas des immeubles. Quelques restaurants sont là, mais il y a surtout des agences immobilières, des épiceries et des loueurs de matériel.

Derrière le front de mer le quartier Nord de Canet se cache la rue la plus vivante de la station : La fameuse "rue de la soif". Tout un programme. Et ça se vérifie puisque c'est là que se retrouve toute la jeunesse de Perpignan (entre autre), éparpillée dans les différents bars de la rue, tantôt debout devant un comptoir de rue, tantôt assis à des terrasses animées. Chaque soir, du début de soirée à 2h du matin, cette rue s'anime avec de nombreux musiciens qui viennent jouer dans les bars, attirant le maximum de monde chez eux. Ce qui est bien ici c'est que c'est vraiment bon enfant. Je ne dis pas qu'il n'y a jamais de problème, mais d'une manière générale l'ambiance est agréable, les gens sont là pour faire la fête, s'amuser ou simplement passer un bon moment. Les établissements ne cherchent pas à tout prix à vous attirer chez eux de façon agressive, vous ne vous sentez pas comme un produit à acheter. Au contraire, on vous accueillera avec bienveillance, par ici. Surtout si vous vous intégrez dans l'ambiance locale.

On peut l'imaginer, cette rue est très bruyante, et elle est bordée par quelques immeubles avec des locations estivales, donc faite bien attention à voir où vous êtes situé lorsque vous louer un appartement à Canet. Cette rue est géniale, mais au bout d'une semaine, le bruit risque de vous agacer un peu. Pour trouver du calme il suffit de remonter la rue vers le Nord. Vous arrivez dans un autre quartier résidentiel, plus ancien, qui est beaucoup habité par des locaux.


Le quartier du port

Tout le Nord de la station de Canet est occupé par une vaste zone résidentielle pour l'essentiel, avec toujours le front de mer qui s'étire jusqu'au point le plus septentrional de la station, le port. Il s'agit d'un port plutôt important, même si ce n'est qu'un port de plaisance, l'activité de pêche ayant disparu ici. Toutefois elle a été remplacée par l'industrie navale avec la présence bien connue de l'entreprise Catana, qui construit des bateaux avec une orientation plutôt haut de gamme. Cette zonne abrite aussi le lycée professionnel dont une partie des filières ouvrent sur les métiers de la construction navale, ou sont en relation avec le milieu marin.

Cette zone est assez disparate. On y trouve quelques grands immeubles de studio et petits hébergements dédiés à la location estivale, mais aussi beaucoup de maisons individuelles construites dans les années 60 et 70. Tout au Nord du port se trouve encore une zone construite, dédiée à des campings et des sites UCPA.


Ambiance

Autant vous le dire tout net, Canet est une station dynamique. De nombreuses activités y sont proposées, balades en bateau, plongée, location de jets-ski, ski nautique, planches à voile, tout y passe ! Dès le soleil couché, difficile de trouver de la place dans les bars du centre, ils sont pris d'assaut par les amateurs de concert, chaque bar invitant un groupe à faire l'animation pour la soirée. Même en temps que promeneur on passe d'un style musical à un autre, appréciant la qualité des futurs vedettes nationales. Du moins, espérons le pour eux.

Évidemment la nuit peut se poursuivre dans les quelques discothèques aux styles différents ou au casino. Jusqu'à 1 heure du matin les camelots vendent de tout sur le front de mer, vous pourrez vous laisser tenter par des objets artisanaux, ou pas d'ailleurs. Pour les plus petits, Canet propose des jeux de plage, des manèges, etc.

Je ne saurais trop conseiller aux amateurs de faire attention à leur location. Sur le front de mer, c'est vraiment génial car on a l'ambiance, même lorsqu'on est chez soi, mais au bout d'une semaine, le bruit à 1 heure du matin, c'est lourd. Pour ceux qui préfèrent vivre la nuit, c'est au contraire parfait. Canet est a conseillé à ceux qui veulent vraiment décompresser en profitant au maximum de leurs vacances.


Les plages

Toute la station balnéaire de Canet est bordée d'un ruban de sable fin doré de toute beauté. Ce littoral est assez large, du moins pour une plage méditerranéenne. Si il n'y a pas de coupure tout le long de la station, il faut savoir qu'on peut la diviser en secteur correspondant à des endroits différents de l'urbanisation qui en a été faite. Ainsi, pour aller du Nord au Sud, on a tout au Nord de la station la plage du Brasilia, appelée ainsi à cause de son camping bien connu par ici. C'est une plage un peu moins courrue que les autres, plus éloignée. Elle est de l'autre côté du port donc il faut s'y rendre volontairement, on n'y arrive pas juste en se baladant. pour être tout à fait exacte la station de Canet va encore plus loin vers le Nord, jusqu'à la limite du port de Sainte-Marie-la-Mer, mais cette zone est sauvage, pas aménagée et il est pas recommandé d'y aller, on risque d'abîmer la végétation.

De l'autre côté du port commence la grande plage de Canet, celle qui fait face au front de mer. Du port à la place Méditerranée (la fameuse place Med'), la plage est très large, avec un sable un peu plus grossier qu'ailleurs, mais très agréable quand même. La largeur impressionnante de la plage masque le fait qu'en plein été, elle est bondée : On ne s'en aperçoit qu'en arrivant au bord de l'eau ! Et c'est encore pire tout près de la place Méditéranée, voire un peu plus au Sud : Là aussi, vous serez les uns sur les autres, à moins d'accepter de vous reculer un peu, et là, vous aurez 100m de plage que pour vous ! C'est d'ailleurs normal que de nombreux parents aillent se faire bronzer ici : Non seulement il y a tout les commerces juste à côté, plus l'ambiance festive des bars et restaurants, mais en plus les enfants peuvent courir autant qu'ils veulent sans déranger personnes.

Plus on descend vers le Sud, plus les commerces se font rares, et plus la plage de rétrécit. Pas d'inquiétude, elle reste belle et large, et il y a toujours les commerces nécessaires, mais il y a un peu moins cette ambiance festive de Canet. Le sable des plages devient un peu plus fin par ici. A Canet-Sud, dernier secteur urbanisé de Canet, les plages redeviennent larges et assez peuplées l'été, la faute (si on peut dire) aux nombreux immeubles de résidences secondaires qu'il y a à Canet.

Vient alors la partie sauvage de la côte. En allant encore plus au Sud il y a une route qui relie la station à sa voisine Saint-Cyprien. Cette route, contestée car écologiquement aberrante, longe la plage sauvage, beaucoup plus étroite qu'au Nord. De longs parkings permettent de s'y arrêter, mais comme on est sur la zone de l'étang de Canet il est impossible de lancer de grands aménagements pour développer le tourisme dans cet endroit (et c'est tant mieux), donc les aménagements existants sont pris d'assaut dès le matin. Je conseille de s'y rendre à vélo, c'est vraiment l'idéal... Si vous n'êtes pas chargés comme des mules !

La station de Canet-En-Roussillon s'arrête aux premières maisons de Saint-Cyprien, qui a urbanisé son territoire côté Nord tant qu'il le pouvait.


Photos


Voir toutes les photos



Fiche technique

Nom Canet-en-Roussillon Plage
Région Côte radieuse
Latitude / Longitude 3.034085 Est / 42.690365 Nord

Situation et accès

Canet en Roussillon Plage est la station balnéaire de Canet en Roussillon, à l'Est de la ville. La ville et sa station sont distantes d'à peine un kilomètre, mais uniquement parce qu'il s'agit à la fois d'une grande ville et d'une grande station balnéaire, les constructions finissant par se toucher. Mais en réalité, lorsque vous êtes au coeur de la ville de Canet, vous en avez bien pour 3 kilomètres avant de rejoindre la mer.

De Perpignan, une route longeant la Têt, le principal fleuve côtier du département, vous y mènera en quelques minutes.


Histoire

Son histoire commence donc après la guerre. Les premiers congés aidant, il se créé le long du front de mer des maisons de plain-pied entourées d'un petit jardin le tout sous un plan général rectiligne. C'est une vrai ville qui se construit , les maisons sont parfaitement alignées, les rues sont tracées en ligne droite.

Peu à peu le front de mer se développe, des magasins apparaissent et les premiers immeubles voient le jour. On est autour des années 70. Sur la ligne de maisons du front de mer, peu d'entre elles subsistent. La plupart sont rasées et remplacées par des immeubles modernes. De nos jours ce contraste marque les touristes : parfois la ligne d'immeubles est trouée d'une maisonnette avec petit jardin !

Avec l'extension du tourisme, le port se développe. La municipalité axe ses efforts sur l'industrie, mais ça ne fonctionne pas. Seul quelques entreprises subsistent, ce qui est déjà pas mal, mais ne permet pas le développement d'une industrie nautique d'envergure nationale.


Cartes postales anciennes

1

1

Une seule carte postale disponible



Copyright 2013 - 2024 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.