Jujols




. Situation et accès      . Histoire


Histoire

Le territoire de Jujols ne possède pas de vestiges de l'époque préhistorique. Nos lointains ancêtres ont pourtant vécus dans les collines du Conflent, qui étaient pour eux idéales (boisées, proches de la plaine, douces au climat). Quelques autres communes des environs possèdent, en guise de preuve, des dolmens ou menhirs, bien que l'érection des mégalithes soient apparue assez tardivement (-2200).

Par la suite, ni les celtes (-500), ni les romains (-121), ni les wisigoths n'ont laissé de traces sur le territoire de Jujols. Après l'Invasion sarrasine et le dépeuplement du Roussillon, c'est Charlemagne qui parvient à prendre cette région (811) et qui la pacifie. Commence alors l'ère chrétienne, et avec elle la multiplication des églises rurales. C'est ainsi qu'apparu le village tel que nous le connaissons aujourd'hui.

La première mention de Jujols date de 1189 dans un document qui atteste la présence d'une église consacrée à St Julien. Cette église est toutefois antérieure puisque son abside et sa nef sont de style du XIe siècle. L'abside semi-circulaire possède des arcatures lombardes, typiques de cette époque. Par la suite sa nef initialement unique reçu une deuxième nef, côté Sud, pour doubler sa capacité. Elle disposait à l'origine d'un modeste clocher tour qui fut remplacé par un clocher mur, plus visible. L’église contient une statue de la Vierge du XVe siècle en bois marouflé polychrome, ainsi que deux autres de St julien et St Basilisse du XVe. Quelques retables sont également remarquables : celui du Rosaire (1630) et de St Antoine de Padoue (XVIIe)

L'ensemble a été rénové assez récemment. Le village était fortifié. Il reste de nos jours des vestiges dans le village, en particulier une porte en plein cintre. A l'autre bout du village par rapport à l'église, le visiteur peut s'abreuver à la fontaine de la Ste Famille.


Situation et accès

Jujols se trouve dans le Conflent, plutôt en altitude et surtout bien isolé !

Pour s'y rendre il faut, au départ de Perpignan, prendre la route de Prades/Andorre. Une fois Prades passé, vous entrez dans le Conflent, la Nationale fait de plus en plus de lacets et grimpe lentement. La bifurcation vers Jujols se trouve à un kilomètre avant Olette, à peu près. Elle part vers la droite par un virage en épingle à cheveux, mais elle est bien indiquée, pas de panique. Ne la loupez pas, parce que sinon vous risquez d'aller trop loin. A Olette, faite demi-tour, vous avez raté le tournant !

Une fois la route secondaire prise allez doucement, elle est très sinueuse et particulièrement raide, surtout sur les derniers hectomètres. Une fois arrivé au village il y a un grand champ qui peut servir de parking, champ duquel vous avez une superbe vue sur la vallée de la Têt.


Coordonnées GPS : 42.57065472 N, 2.295167786 E.

Carte IGN



Copyright 2013 - 2018 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.