Théza




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Héraldique

Théza est un village relativement similaire à ses voisins, c'est un village de la plaine du Roussillon, au centre-ville mignon tout plein, au rues plutôt larges par rapport à ce qui se fait ailleurs. C'est aussi un village bien entretenu, propre, on sent qu'ici on a le soucis du détail, l'amour du travail bien fait. Les aménagements sont de qualité, et bien qu'on ne puisse pas classer Théza parmi les villages les plus riches en terme de patrimoine, celui qui s'y trouve prends est parfaitement mis en valeur.

La ville est dotée d'une mairie moderne longeant une place gravillonnée, à deux pas d'une large place carrelée qui fait office de place centrale du village. Parfaitement arborée, c'est une place particulièrement agréable l'été quand, en pleine chaleur, l'ombre propagée par leurs feuilles donne au passant une impression de fraîcheur agréable. Cette place est l'une des plus agréables qui soit dans le département, et on peut dire qu'il y en a beaucoup ! L'église toute proche est massive, tout comme le château d'eau historique, cylindrique, qui permettent d'identifier à eux deux le village quand il est vu de loin. Si on voit que Théza est une jolie ville ce n'est pas seulement grace à ses infrastructures publiques, mais aussi grace aux maisons particulières ou collectives. La plupart sont ordinaires mais bien entretenues, mais quelques unes ressortent du lot, elles montrent de jolis jasmins ou lilas, des balcons fleuris, des décors de mosaïques ou de peintures qui rendent une balade dans le village bien agréable.

Par ailleurs l'histoire de Théza est intimement lié à la viticulture, et c'est bien quelque chose qui se remarque dans l'architecture même de la ville. Un peu partout dans la ville il y a des murs avec une large ouverture, généralement avec un portail ouvragé. La plupart du temps il s'agit de l'entrée dans la propriété d'un viticulteur qui a reconverti son terrain en maisons individuelles, souvent aussi en reconvertissant les bâtiments principaux en appartement. C'est quelque chose que l'on voit bien en se baladant. D'ailleurs les services techniques de la ville dispose d'un bâtiment en plein centre, probablement un ancien chais, dont l'une des pièces sert d'entrepôt. C'est gigantesque là-dedans !


Equipements et infrastructure

Théza est plutôt une petite ville, la population n'est pas très importante. Elle est pourtant dotée d'équipements qui rendraient jaloux des villes bien plus grandes. Citons la bibliothèque, le centre socio-culturel et un espace dédié aux apprentissages de base. Il y a aussi trois salles en prêt ou location, un groupe scolaire, un centre médical et trois aires de jeux pour les enfants, dont une équipée d'une tyrolienne ! Enfin les sportif trouveront à Théza une salle de gymnastique, un stade, un city-stade, un pumptrack (pour la pratique du BMX, rollers, VTT ou skate), et un skate parc indépendant.

A titre privé à Théza on trouve le parc de loisir Fantassia, un paintball, un centre équestre et plusieurs aires de pique-nique. Il y a aussi plusieurs commerçants bien sûr : Restaurants pour tous les goûts, artisanat, bon vin, hébergements, on ne peut pas dire que la ville déborde de commerce, mais pour un village plutôt petit il y a largement ce qu'il faut.

Non, il n'y a trop rien à redire pour les équipements, à Théza.


Vie sociale

Théza dispose de nombreuses associations qui rapprochent les habitants. Elles sont d'ordre sportive, culturelle, éducative ou de loisirs, pour la plupart, mais on parle aussi de solidarité, bien-être aussi.




Situation et accès

Théza se trouve dans la plaine du Roussillon, au Sud de Perpignan. On y va en prenant la route d'Argelès, il y a une sortie Théza, à quelques kilomètres de là. C'est le village précédent Corneilla-del-Vercol, qui est un peu plus au Sud.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.63894833 N, 2.953093777 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place

La patrimoine de Théza n'est hélas pas si important que ça. Evidemment la pièce la plus importante est son église, l'église St Pierre, hélas fermée habituellement. Elle contient un Christ du XVIIIe siècle, une statue de St Pierre du XVIIe, et une inscription funéraire datée de 1259. Mais sa principale particularité se trouve en façade.

L'église St Pierre de Théza
Eglise St Pierre

L'église St Pierre de Théza porte en effet sur sa façade deux inscriptions. La première porte les lettres D et M, qu'il faut interpréter ainsi : "Dis Manibus", c'est à dire "Aux Dieux Manes", et le mot "Rusticania" suivi des abréviations "Lib." et "Co." De plus on croit reconnaître des bonnets d'affranchis sur les bords de la pierre, ce qui correspondrait avec le mot "Liberta" (abréviation "Lib").

La seconde est plus lisible : "Evhangelus sociorum Quadragesimae Servus Murcurio Votum Solvit Libens Merito", traduit par "Evhangelus serviteur des percepteurs du quarantième a dédié ce voeu à Mercure". Le quarantième était un droit perçu sur les marchandises à leur entrée dans la Narbonnaise.


Notre Dame du bon remède

L'oratoire Notre Dame du Bon Remède, à Théza
Notre Dame du Bon Remède

Sinon Théza possède aussi un intéressant oratoire dédié à Notre Dame du Bon Remède. Il date du XVIe siècle. Plutôt massif, en briques rouges comme ça se fait dans la région, il est protégé par un toit en briquette, une originalité. Il est parfaitement mis en valeur dans son environnement, du côté du quartier... de l'oratori.


Mis à part ça, Théza dispose aussi d'un monument aux morts moderne, d'une petite chapelle située juste à côté de l'oratoire, et de quelques croix en métal éparpillées un peu partout sur le territoire de la ville, dont une joliment incrustée dans le mur d'une maison, route de Villeneuve. A côté du moment aux morts le visiteur peut voir des vestiges de l'ancienne église, ou du moins ce qui semble être un bâtiment religieux.

Reste encore à parler des quelques éléments architecturaux typiques de l'activité agricole de la ville, telle qu'elle était pratiquée autrefois.


Histoire

Comme tous les villes et villages de la plaine du Roussillon, Théza n'a pas conservé de traces de la lointaine période préhistorique, le sol est trop acide pour la conservation d'ossements anciens. Il aurait pu y avoir des vestiges du néolithique, qui existe par endroit, mais pas sur le territoire de la ville. En fait, l'origine de Théza est romaine. Lorsque ceux-ci envahirent le Roussillon, ils découpèrent le territoire en parcelles qu'ils donnèrent à des pionniers venus de contrées plus lointaines, à charge pour eux de faire fructifier ces terres.

Un romain du nom de Théza (ou est-ce une déformation d'un autre nom ?) s'est donc installé le long de la Via Domitia, ce qui le rendait à la fois propriétaire d'un domaine terrien et gîte d'étape pour les voyageurs. Le domaine foncier s'est agrandi, et peu à peu d'autres bâtiments ont formé un embryon de ville. Des fouilles dans la région ont fait remonté des pièces de cette époque, à peu près 200 pièces romaines.

En 408 l'empire romain s'effondre devant les avancées des peuples germaniques. Les wisigoths s'installent à Toulouse et forment un large royaume sur la péninsule ibérique dont le Roussillon fait partie. Sous la domination wisigoth Théza fut sans doute habitée, mais nous n'en avons pas la preuve de nos jours. En 735 les sarrasins prennent le Roussillon, vidant la région de ses habitants, qui fuyent. Ils seront arrêtés par les Francs, qui conquièrent en 811 le Roussillon définitivement. Commence alors la période carolingienne de la ville.


Moyen-âge

Les premiers carolingiens créent la marche d'Espagne, une zone militaire reprenant l'actuel Languedoc-Roussillon, et divisent le nouveau territoire en comté. Théza appartiendra au comte du Roussillon. La ville romaine renaît de ses cendres sous l'impulsion des moines, qui construisent les églises initiales de nos villages (XIe siècle). Ces églises seront remplacées par d'autres, au XIIe (les fameuses églises romanes du Roussillon), elles mêmes souvent remplacées par d'autres, à partir du XVIe siècle.

Celle de Théza est consacrée à St Pierre. On ignore la date de sa consécration, encore plus de sa construction. L'église actuelle, du XIXe, ne possède pas de traces de celle qu'elle a remplacé. Il faut reconnaître que Théza n'a pas laissé une grande trace dans l'histoire. On ne retrouve pas de documents écrits le mentionnant lors du passage des templiers au Mas Deu, pourtant pas si éloignés que ça, ni lors de la création et la reprise du royaume de Majorque au XIVe siècle. Terre agricole, le village se mettra à cultiver la vigne lors de l'avènement de cette culture au XIXe siècle, ce qui correspond à la construction de la nouvelle église, preuve de l'augmentation de la population du village.


Héraldique

Description du blason de Théza

Expression héraldique

De gueules au coq d' or soutenu de deux clefs inversées en sautoir du même.

Description

Bien que cette description soit courte elle nécessite quelques notions d'héraldique pour être comprise. Le blason commence par "De gueules", nom de la couleur rouge en héraldique. Le coq est "d'or" (jaune), il est "soutenu" (c'est à dire placé au dessus) de deux clefs "inversées", c'est à dire tournées vers le haut. Les clefs sont "en sautoir" (croisées en forme de X) "du même". Ces deux mots signifient "de la même couleur que ce qui a été exprimé précédemment".

Blason sur une plaque

Blason sur une plaque

Explications

Le blason de Théza représente un coq d'or sur les clefs de St Pierre, d'or également. Le fond du blason est de gueule, c'est à dire rouge. Le coq symbolise le jour nouveau. Le blason de Théza se retrouve un peu partout dans la ville. On le voit sur les plaques des rues, au fronton des bâtiments officiels, et même sur les maisons de quelques particuliers.



Copyright 2013 - 2022 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.