Les Albères


Albères

Géologiquement, les Albères sont constituées de la chaîne pyrénéenne française de la mer au Perthus, où se trouve un col formant un passage naturel de l'autre côté des Pyrénées. Cet ensemble de montagnes grimpent à plus de 1000 mètres d'altitude. Elles sont recouvertes d'une épaisse forêt dense lorsque la pente n'est pas trop raide. Dans ce cas, la forêt fait place à la roche calcaire, parsemée de végétation rase.

Quelques vallées ont été dessinées par des ruisseaux, par exemple la vallée de Lavail. Elles ne sont praticables que sur une distance courte à cause de la déclivité qui s'accroît rapidement, du moins par rapport aux montagnes de Cerdagne, plus haute mais plus douce. Des villages ont pu se nicher au fond de ces vallées, d'autant mieux qu'en général le point de vue est parfait à la fois sur la plaine et sur les deux passages naturels que sont la côte et le col du Perthus.

Aux pieds des Albères se trouvent quelques villages plus importants (Sorède, Villelongue-dels-Monts, etc.). L'activité principale des habitants étaient la confection de produits sur la base de la végétation locale : le micocoulier fournissait d'excellentes cravaches, fouets, etc. et le chêne liège est parfait pour les bouchons. Cette dernière activité est d'ailleurs toujours exercée.


Principale ville : Le Boulou, considéré comme la capitale des Albères.



Copyright 2013 - 2018 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.