Abbaye St André de Sorède




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire      . Voir aussi


Situation et accès

L'abbaye se trouve au centre de la ville de St André, on la trouve facilement lorsqu'on est en ville, cette dernière n'est pas très grande. St André, c'est dans la plaine du Roussillon entre Argelès et Céret, assez proche des Albères.


Coordonnées GPS : 42.55248298 N, 2.971206795 E.


De quoi s'agit-il ?

L'abbaye de Sorède fait partie de la ligne d'abbayes du Roussillon qui comprend également St Michel de Cuxa, St Martin du Canigou, et St Génis de fontaines.

L'abbaye St André de Sorède

L'abbaye St André de Sorède

Il s'agissait d'une abbaye bénédictine elle aussi. Fondée vers 800, elle eut une grande importance dans l'accueil de la population franque venue du Nord de l'actuelle France, les premiers colons de la région. De cette abbaye il ne reste de nos jours que l'église abbatiale, un magnifique édifice roman en galets de rivière parfaitement entretenu. Il s'agit d'une église à nef unique, relativement large pour l'époque, avec un transept assez fort. Le choeur est doté de deux absidioles que l'on voit bien de l'extérieur. Comme tout édifice roman les ouvertures sont rares, étroites et en hauteur, de façon à éviter les attaques. Le bâtiment est massif, solide. Le chevet est décoré de lésènes et d'arcs aveugles. Lorsque vous passerez devant cette église notez le linteau de la porte d'entrée, il s'agit d'une réplique du magnifique linteau de l'abbaye de St Génis, réalisé quelques années plus tard par un sculpteur qui ne possédait malheureusement pas la même sureté technique que son prédécesseur.


Photos


Voir toutes les photos

Photos


Histoire

L'abbaye de Sorède est une abbaye bénédictine. Elle fut fondée par le moine Miron venu d'Espagne vers 800. La communauté qui y vécu fut prospère jusqu'au Xe siècle grâce aux comtes du Roussillon qui la dotèrent de quelques richesses. Malheureusement elle apparaît comme ruinée en 1109. La comtesse Agnès en fait alors don à l'abbaye de Lagrasse dans l'idée qu'ils la restaureront, ce qui fut fait. Vers 1151 une autre communauté y était installée. Or à cette époque la guerre entre Gaufred III et son fils Ginard II, le dernier comte du Roussillon, faisait de nombreux dégâts dans les Albères. L'abbaye St André souffrit de cette guerre, ce qui limita son expansion. Elle tomba en décadence au XIIIe siècle.

Rattachée à Ste Marie d'Arles en 1592 elle vivotera jusqu'à la révolution française, évènement qui provoquera sa chute définitive. De nos jours il ne reste plus que l'église abbatiale, devenue église paroissiale de la ville de St André.




Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.