Château de Boaca




. Description      . Situation et accès      . Histoire


Situation et accès

Le château de Boaça est un château du XIVe siècle situé à proximité d'Alénya, sur la route de Théza. Il a été transformé au fil des ans en domaine agricole. La famille qui l'occupait étant la famille Blan, ce château est aussi nommé "Mas Blan". Il a été détruit en 1974 pour faire place à une résidence de vacances.


Coordonnées GPS : 42.381827 N, 2.580116 E.


De quoi s'agit-il ?

Nous avons assez peu d'information sur ce château. Il est assez connu à Alénya, mais sa réputation n'a pas vraiment franchi ses frontières, du moins de nos jours. Il faut dire à sa décharge qu'il n'existe plus !

A noter qu'un personnage illustre est associé à ce lieu, le général Hippolyte Albert Cambriels, général de division (1816-1881). Sa biographie annonce qu'il est décédé le 21 décembre 1891 au château de Boaça, dans les Pyrénées-Orientales.


Histoire

Sa première mention de Boaça date de 1228, où l'on trouve un certain Andreu de Mosselos propriétaire des terres à Alénya, Boaça et Mosselos, pour le compte du seigneur de Canet. Les trois lieux étaient des embryons de villages, mais seul Alénya en est devenu un. La même année Ramon de Canet cède ses droits de "mouvance et de directe" sur une propriété située à Boaça à l'hôpital St Jean de Perpignan.

Le château a été construit au XIVe siècle sur les bases d'un tour ancienne, carrée, ayant servi de donjon. A priori c'est un membre de la famille Blan qui a obtenu le privilège de pouvoir construire ce château, à vocation défensive, à proximité du "castrum" d'Alénya, la motte castrale des premiers temps médiévales. Le château était entouré de larges fossés, tout comme la "cellera" d'Alénya. Il avait un clocher dont la cloche, à présent inutile, se trouve dans celui de l'église de Catllar. (Sur cette cloche on peut encore lire le nom du donateur)

D'après les anciens d'Alénya, le trajet séparant le château de Boaça et l'église d'Alénya était jonché de trous servant d'aération à une galerie reliant les deux bâtiments. On imagine les joies des enfants découvrant pour la première fois ce terrain de jeu.

Au XIXe siècle le château n'a plus le même aspect qu'à l'époque médiévale, le mas est devenu un domaine agricole. Déjà au XVIIe siècle le seigneur ne vivait plus dans le château, mais en ville, où le confort était supérieur. Il laissait à son régisseur le soin de s'occuper du domaine. L'annuaire statistique et historique de Deville des Pyrénées-Orientales des années 1850 à 1890 mentionne : "Beau château de Saint Martin de Boaça, appelé aujourd'hui mas Blan, dont les quatre angles sont flanqués de tours." L'appelation de Saint Martin n'est pas anodine, elle est dû à la chapelle castrale médiévale qui lui était dédié. Cette chapelle a été détruite au XXe siècle. A la fin du XIXe siècle les propriétaires du château de Boaça n'était plus la famille Blan mais la famille Gout de Bize. Famille riche d'Alénya, Posper Gout de Bize sera maire du village de 1863 à 1877.

La séparation des pouvoirs entre Boaça et Alénya est connue grâce à un document de 1405 nous apprenant que les seigneurs étaient respectivement Pere Blan et Berenguer des Vivers. Les deux sites ne dépendaient donc pas du même pouvoir temporel. Cette accord nous prouve également que Boaça avait plus de terre de pâturage qu'Alénya.



Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.