Dames de France




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Voir aussi


Situation et accès

Les Dames de France, c'est le magasin qui a précédé la FNAC, à Perpignan. Le bâtiment se trouve place de Catalogne.


Coordonnées GPS : 42.69855809 N, 2.888435275 E.


De quoi s'agit-il ?



Figure de proue de la ville de Perpignan, le bâtiment des Dames de France a fière allure, à l'entrée de la ville, sur la large place de Catalogne. C'est pourtant tout récemment qu'il a retrouvé sa grandeur, après une période de déchéance relativement longue.

Tout commence en 1898. Cette année là les frères Gompel fondent la société Paris-France dans le but de chapeauter la chaîne de magasins "Aux Dames de France". Cette chaîne s'installe rapidement dans plusieurs grandes villes françaises : Paris, Toulouse, etc.) Ils concurrencent directement les fameuses "Galeries Lafayette" de Paris. Or à Perpignan, les anciens remparts viennent tout juste d'être démolis. (à partir de 1904) L'espace ainsi libéré se construit immédiatement avec divers bâtiments, et les frères Gompel en profitent pour faire de même. Leur magasin de Perpignan se construit donc sur les fondations du rempart selon un style moderne pour l'époque. Le métal et le verre sont largement employés, en particulier pour la construction de la verrière qui trône au sommet de l'édifice.

Commencé en 1907, il ne faudra que trois ans pour qu'il puisse ouvrir ses portes. Le succès est immédiatement au rendez-vous. Ces magasins, qui proposent des articles nouveaux, marchent bien, surtout dans les années 50 à 70. En 1970, 300 personnes travaillent à celui de Perpignan. Les "Dames de France" sont toujours concurrencés par les "Galeries Lafayettes", qui se sont installés beaucoup plus tard face au Castillet dans un bâtiment moderne, sans âme.

La déchéance de l'établissement commence en 1979. L'entreprise des frères Gompel subit cette année là une OPA, elle est rachetée par RADAR, puis Primistère en 1986. Le bâtiment devient un temps un "Galerie Lafayette", puis ferme ses portes en 1989. Il se dégrade alors énormément et rapidement. Dans les années 90 les entrées sont murées par de grandes plaques de métal. Plusieurs projets de reprise voient le jour, mais aucun n'abouti réellement. En 1998, un groupe australien rachète le bâtiment pour en faire un cinéma, mais la famille perpignanaise Font, propriétaire du cinéma "Le Castillet", s'oppose au projet et le fait capoter.

En 2000, c'est la ville de Perpignan qui rachète le bâtiment. La FNAC décide de s'y installer en 2001 et lancera de grands travaux pour le réhabiliter. Après dix-huit mois de travaux, les "Dames de France" rouvrent enfin leurs portes aux perpignanais. Une dizaine de magasins y sont installés.


Dames de France en 1950
Dames de France en 1970

Photos


Voir toutes les photos

Photos




Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.