Mémorial de Rivesaltes




. Description      . Photos      . Situation et accès


Situation et accès

Le mémorial, inauguré en 2016 par le premier ministre de l'époque Manuel Valls, est construit sur le site du camp Joffre, au Nord-Est de Rivesaltes.


Coordonnées GPS : 42.80602738 N, 2.887042397 E.


De quoi s'agit-il ?



Le mémorial de Rivesaltes est un lieu d'information et de mémoire dédié à tous ceux qui sont passés par le camp Joffre au cours de son histoire et qui y ont souvent laissé la vie. Il s'agit d'un musée ouvert en 2015 et initié par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales sur le lieu même du camp.

Les buts recherchés sont de rendre compte de l’histoire de l’internement en France pendant la seconde guerre mondiale, de l’histoire du camp de Rivesaltes et de celle des œuvres d’assistance humanitaire au XXe siècle (en particulier le rôle majeur de la maternité d'Elne)


La construction du musée

C'est en 1998 que débute l'histoire de ce projet. Cette année-là des premières discussions ont lieu avec les communautés concernées pour la création d'un espace de mémoire. Les harkis, les associations de républicains espagnols, les institutions juives locales sont peu à peu amenées à donner leurs avis sur la façon dont ce lieu de mémoire devrait voir le jour.

En paralèlle des évènements de commémoration autour du camp sont lancés : érection de stèles (dès 1994 pour les juifs, en 1995 pour les harkis et en 1999 pour les espagnols), expositions temporaires, journées commémoratives, etc. Devant l'approbation du public en général et voyant un intérêt historique à poursuivre ce projet, le Conseil Général se lança définitivement. Il fit inscrire le camp à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, puis signa une convention d'objectifs prévoyant la construction d'un mémorial et la constitution d'une commission historique représentant toutes les associations. (2000)

Il faudra attendre trois ans, en 2003, pour que soit présentée une pré-configuration du Mémorial. La version définitivement adoptée (en 2005) est celle de l'architecte Rudy Ricciotti. Différentes équipes sont choisies : Concepteurs, scénographes, paysagistes, etc.. Dans la foulée Robert Badinter accepte de parrainer le projet.

L'étape suivante est purement administrative. Le Conseil Général acquière les 42 hectares de terrains sur lesquels se trouvait l'ilôt F. Ce sont ces terrains qui serviront de base au Mémorial, ils appartenaient toujours à l'armée. Les premières esquisses sont livrées au public depuis 2006.

Les travaux commencent fin 2006 pour une livraison prévue à la fin 2009. Dès l'ouverture il est prévu de multiplier les actions pédagogiques à l'attention du public, et plus particulièrement des plus jeunes.


Architecture

Le musée lui-même a une architecture assez étonnante. Enterré, il a la forme générale d'un couloir dont le plafond s'éleve lentement. L'image qui est donnée est celle d'un envol, un peu comme si l'ancienne génération passait la main à la suivante.


Photos


Voir toutes les photos

Photos



Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.