Torre del Far




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire      . Voir aussi


Situation et accès

La Torre del Far est visible de toute la Salanque, c'est la tour au sommet de la première des 4 collines se détachant du paysage, au Nord. On y accède par un sentier offrant une très belle balade dans les Corbières. Le départ est près de la cave coopérative de Tautavel, à proximité du musée. Il grimpe beaucoup au départ, passe par le château de Tautavel (ou plutôt ses ruines), et poursuit sur le sommet des collines. Une fois là-haut, vous pourrez vous diriger à la vue.


Coordonnées GPS : 42.81359116 N, 2.762113556 E.


De quoi s'agit-il ?

En catalan, "Torre del Far" signifie "La Tour du feu". Il s'agissait d'une tour de signalisation faisant parti du système défensif que les rois de Majorque avaient mis en place dans le Roussillon.

Cette tour se distingue des autres car elle surveille la plaine du Roussillon du haut d'une colline des Corbières, elle se voit de partout sur la plaine. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on l'appelle parfois "La sentinelle du Roussillon". C'est une tour classique pour l'architecture locale, cylindrique à deux étages.

Elle repose sur un soubassement plat, plutôt large. La tour elle-même est cylindrique, elle est faite en grosses pierres calcaires directement prises sur le site. Elle mesure approximativement 6m de diamètre pour une dizaine de hauteur, actuellement. Les murs sont très épais, ce qui réduit l'espace intérieur. Un escalier menait au premier étage, puis au toit. Le plancher du premier étage était en bois, il a disparu de nos jours. Le toit était plat, c'est lui qui accueillait la cage de fer dans laquelle on faisait le feu d'alerte. A l'intérieur le sommet de la tour était voûtée. La tour dispose d'une porte unique et d'une fenêtre à l'étage, ceci pour limiter les risques en cas d'attaque. D'ailleurs dans certaines tours la porte était au 1er étage et on pouvait retirer l'échelle, mais ce n'est pas le cas ici.

Il y a un sentier qui mène à la Torre del Far au départ de Tautavel, la balade fait 2h et demi de marche. Prévoyez de l'eau, il n'y a pas de sources par ici, et de bonnes chaussures de marche, le chemin est très caillouteux.



Histoire

Elle apparaît dans les archives en 1341. A cette date le châtelain de Tautavel ordonne d'approvisionner la tour, ce qui signifie qu'elle existait déjà auparavant, mais on n'a pas de détails sur sa construction. Elle dépendait donc du château de Tautavel.

Cinq ans plus tard Pierre IV d'Aragon ordonne qu'un gardien y reste à demeure contre une solde de 300 sols par an. Ceci dans le but de renforcer la ligne de défense du Roussillon contre son grand rival le roi d'Aragon. Voici la lettre qu'il écrivit à Pierre Bancells, gardien de la Torre del Far.

Nous, Roi d'Aragon, de Sicile, de Jérusalem, de Hongrie, de Majorque, de Sardaigne, de Corse... nous nous rappelons volontiers, d'esprit et de cœur, les mérites de nos fidèles serviteurs... C'est pourquoi nous nous confions à vous, Pierre Bancells, notre fidèle scribe, tant que vous aurez la garde de la Torre del Far. Il vous est demandé d'avoir et d'entretenir un homme idoine et apte qui montre une grande vigilance lorsqu'il vous arrivera d'être absent. Des fautes et des manquements de ce suppléant, nous voulons que vous en soyez tenu responsable et nous vous déclarons avoir à répondre à l'Illustrissime Reine Marie, notre épouse bien-aimée, nommée Lieutenant Général

On retrouve un châtelain mentionnant la "Torre del far" jusqu'en 1455. A plusieurs reprises il est prévu des dépenses pour l'achat d'une cage en fer destinée à y faire du feu.

En effet le fameux signal était fait par un feu emprisonné dans une cage de fer. Celle-ci s'abîmait à chaque mise en œuvre, aussi était-il nécessaire de la changer souvent.

Torre del Far
Torre del Far



Copyright 2013 - 2021 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.