Facebook Instagram X

St Estève




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Etymologie      . Héraldique      . Cartes Postales

Saint-Estève est une ville d'assez grande importance de la banlieu de Perpignan, à l'Ouest. C'est une ville dynamique, plutôt jeune, avec un centre ville tout en longueur, un quartier industriel, de grands parcs et des zones résidentielles importantes. C'est aussi un bassin d'emploi important de la région.


Urbanisme

Ce qui marque dans l'urbanisme de Saint-Estève, c'est le fait que chaque quartier est bien défini, géographiquement parlant. Il n'y a que très peu de mélange dans les différents types de zones. Ceci permet d'avoir une vrai séparation entre l'activité économique de la ville (zone industrielle) et l'activité économique locale (zone commerçante), mais aussi une séparation entre les lieux de vie et les lieux de détente, par exemple.

Le centre-ville, pour commencer, s'étire sur une longue avenue qui traverse la ville de part en part. C'est une configuration normale pour une ville qui s'est construite le long d'une route, mais c'est aussi un inconvénient important puisque pour aller d'un point A à un point B, il faut longer cette route sur des trottoirs au format d'autrefois, donc efficaces, mais pas agréables. Et en plein soleil, en plein été, ça peut démotiver. Toutefois les principaux commerces sont le long de cette avenue, elle est donc plutôt fréquentée. Et ça d'autant plus qu'il n'y a pas de voie de contournement de la ville par le Nord ou le Sud, donc tout le flux routier passe par là.

Tout le Nord de la ville est occupée par une vaste zone artisanale. C'est l'une des principales zones artisanales du département, avec la présence de nombreuses entreprises qui ont parfois des ambitions nationales, voire même, pour certaines, internationales. C'est le poumon économique de ce coin du département et il attire bon nombre de personnes au quotidien. On y trouve les services ad-hoc pou les entreprises, évidemment. Cette zone forme une cohérence territoriale marquée par la route la contournant.

D'un point de vue résidentiel, Saint-Estève se caractérise par de grands secteurs de maisons individuelles dans des lotissements qui s'étalent à des dates allant des années 70 aux années 90, pour la plupart. A partir des années 2000 la municipalité s'est plus volontier dirigé vers des petits immeubles autour de quartiers bien définis. C'est le cas en particulier vers l'Est, en direction de Perpignan. Mais ce changement n'est pas dogmatique puisqu'un nouveau lotissement s'est construit récemment dans cette zone, mais toujours en maisons individuelles. L'urbanisme des zones résidentielles est également marqué par la présence de beaucoup de végétation. Les avenues principales sont largement engazonnées, et la ville compte deux beaux parcs facilement accessibles au public. Peut-être que les lotissements intérieurs y ont peu accès, c'est vrai, et que ces derniers ont peu d'arbres, mais l'un dans l'autre, Saint-Estève est plutôt exemplaire en la matière.

Il faut ensuite parler du grand parc au Nord de la ville, là où se trouve le lac. C'est un parc de loisir pour la population, avec des aires de jeux, un parcours sportif et des zones de grillade.


Equipements, aménagements

Saint-Estève est plutôt bien doté en terme d'équipement. En plus d'une très classique mais complète médiathèque et de plusieurs salles de réception disponibles pour les habitants, la ville propose un très grand théâtre, le théâtre de l'étang. Evidemment, il est... près de l'étang. Ce n'est pas un bâtiment historique, plutôt une salle moderne assez ordinaire, mais sa présence dans une ville de la taille de Saint-Estève marque l'ambition de la ville pour la culture. Il est utilisé pour des one-man-show, des spectacles pour enfant, des conférences, etc. Dans le domaine de la culture, toujours, il faut signaler la présence d'une antenne du conservatoire de Perpignan.

La ville dispose aussi du musée du mas Carbasse, un ancien mas désormais incorporé dans la ville. C'est un centre d'art qui héberge régulièrement des expositions temporaires. Il y a aussi des expositions permanentes.

D'un point de vue sportif Saint-Estève est doté de nombreux équipements : Stades de football, de rugby (Au total, il y a quatre stades), plusieurs terrains de tennis, deux gymnases, une piscine, un boulodrome, un parcours sportif, deux halles, etc.


Solidarité

La ville de Saint-Estève jeu le jeu de la solidarité à fond. Plusieurs services ont été mis en place, essentiellement pour les personnes âgées. L'idée est de favoriser l'indépendance des personnes du troisième âge de façon à ce qu'elle reste le plus longtemps possible dans leurs foyers. Pour ça, la ville a développé un service d'aide à la préparation des repas à dmonicile, un service plutôt original qui allie l'utile à l'agréable puis que la personne âgée peut ainsi voir du monde à la maison. D'ailleurs il faut noter la présence d'une personne chargée de la solidarité dont le métier est d'être à l'écoute des personnes âgées, mais aussi de leurs apporter réconfort, aide au quotidien, en particulier dans le cadre des démarches administratives simples.

Et bien sûr ces services vont avec d'autres, comme l'aide aux courses, aux déplacements ou à l'entretien de la maison. Une curiosité : Certains mercredis, les personnes âgées peuvent venir à la cantine scolaire partager un repas avec les personnes de leurs âges.


Petite enfance, enfance et adolescence

De l'autre côté de la pyramide des âges on trouve les services d'accueil de la petite enfance et les services scolaires. Saint-Estève n'a pas de Relais d'Assistantes Maternelles, mais il existe quand même une crêche privée. La ville dispose de deux groupes scolaires accueillant les enfants de la maternelle au CM2. Il y a des services de garderie et évidemment une cantine scolaire.

Les adolescents seront satisfaits de savoir qu'il y a un espace jeunesse. Prévu pour une catégorie d'âge très large (12 / 25 ans), c'est un endroit, à la fois physique et virtuel, pour proposer, organiser, et découvrir énormément d'activités à pratiquer durant les week-ends, les mercredis ou pendant les vancances. L'espace jeune possède aussi un centre de documentation et des aides à la recherche d'emploi, pour les plus âgés. C'est également un espace d'écoute au sens général, pour toutes questions que se poserait un jeune de la ville sans avoir d'oreilles attentives pour l'écouter dans son entourage.


Vie sociale, associations

La vie sociale à Saint-Estève est assez intense. Il y a ici une forte envie de la part des habitants de se réunir, le sentiment d'apaprtenir à une communauté est forte. C'est la raison pour laquelle il y a beaucoup d'associations dans la ville. On en compte approximativement une centaine.

Les associations agissent dans 5 grands domaines à Saint-Estève, mais ce n'est pas très original, on retrouve cette répartition dans la plupart des villages qui lui sont similaires. Les domaines sont les loisirs, la culture, l'aide sociale, le patriotisme et le sport.




Situation et accès

Saint Estève se trouve dans la plaine de la Salanque, au Nord-Ouest. C'est une ville qui touche l'agglomération de Perpignan, sans que les deux zones urbaines soient réellement entremêlées. On y va de plusieurs façons, la plus simple étant de prendre la sortie "Saint Estève" qu'il y a sur la route de Narbonne, quand on va vers le Nord.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 2.8440275400 N, 42.7129714600 E.


Patrimoine, curiosités à voir sur place

Du point de vue du patrimoine, mis à part le Mas del Rey, dont on parle plus haut, il faut citer la chapelle St Mamet, une porte fortifiée du XVIe, qui se trouve dans le village, ainsi que l'église paroissiale St Etienne.


Eglise paroissiale Saint-Etienne

L'église paroissiale Saint-Etienne
L'église paroissiale Saint-Etienne

L'église paroissiale de St Estève est l'ancienne église d'un monastère caroligien qui s'était monté à cet endroit. C'est ce monastère qui est à l'origine de la ville. L'église a été conservée et sert maintenant d'église paroissiale. De facture romane, elle a trois nefs et trois absides, plus un transept non saillant. Elle semble avoir été construite durant le XIe siècle, puis modifiée au XIIe siècle avec le remplacement de la charpente en bois par une voûte en berceau pour la partie orientale et en berceau brisé pour le reste. Les voûtes des bas-côtés sont en demi-berceaux.

En savoir plus sur l'église de Saint-Estève.


La chapelle Saint-Mamet

L'espace Saint-Mamet
L'espace Saint-Mamet

La chapelle Saint Mamet se trouve à l'intérieur du mas du même nom, mas qui date du XIe siècle. Des paysans l'ont habîté jusqu'en 1925, date où la conserverie de Murville l'a phagocyté. Le mas abritait la cuisine de la conserverie. En 1999 la commune rachète la friche et créé un chantier de réinsertion pour la réabilitation du lieu. C'est désormais une salle communale.


Le mas Carbasse

Le mas Carbasse
Le mas Carbasse

Le mas Carbasse est un ancien mas autrefois isolé de la ville, mais qui a été rattrapé par l'urbanisme galopante de Saint-Estève durant les années 70/80. Ce mas a été racheté par la mairie. Fortement réaménagé, il a été transformé en lieu d'exposition temporaire. Il accueille aussi une exposition permanente.


Le moulin à eau et son canal

Le moulin à eau et son canal
Le moulin à eau et son canal

St Estève a une particularité hydrologique, son canal. C'est en effet très tôt, en 1040, soit 300 ans avant Rivesaltes que fut creusé le canal d'alimentation en eau de la ville. Ce canal, partant de la Têt, permettait à un moulin de faire tourner ses roues. Ce moulin vient d'être restauré par la municipalité, ses abords ont eux aussi été aménagés récemment. Il se trouve au centre-ville de nos jours.


Le mas Romeu

Le mas Romeu
Le mas Romeu

Le Mas Romeu est un ancien mas d'importance de Saint-Estève. Situé à l'Est de la ville, à droite de la route menant à la zone industrielle, il est de nos jours à l'abandon. On peut voir sa forme allongée caractéristique faite de plusieurs bâtiments en enfilade et d'une tour crènelée comme on en voit parfois dans les mas catalans. Ce mas a été abandonné il y a assez longtemps maintenant, il ne s'agit plus que d'une coquille vide attendant d'être réhabilité.



Histoire

La Salanque est une terre riche, au sens où le sol permet la culture maraîchère ou fruitière. Ca veut dire aussi qu'elle est impropre à la conservation de vestiges préhistoriques, et c'est la raison pour laquelle on ignore tout de cette lointaine période dans la région.

Vers -500 les celtes envahirent le Roussillon, ils en seront délogés par les romains en -128, eux-mêmes perdant leur territoire en 412 par les wisigoths, qui occupèrent la région. En 735, les wisigoths furent anéantis par les sarrasins, venus du Maghreb, qui conserveront le territoire du Roussillon jusqu'à la reconquête franque en 811. C'est à partir de cette date que commence l'époque médiévale, avec le découpage en comté.

Dès la reconquête, des églises furent bâties un peu partout dans la région pour attirer les populations venues du Nord de la France, et sans que nous en soyons sûr c'est très probablement ainsi qu'apparu St Estève. Au tournant de l'an 1000 les habitants furent peu à peu assujettis à un seigneur, propriétaire de la paroisse. Si on ignore quels étaient les premiers seigneurs de St Estève, on sait que le village était une possession de la famille de Montesquieu (en Vallespir) au XIIe siècle, puis à la couronne d'Aragon à qui elle fut aliénée en 1357 pour passer ensuite dans les mains de différentes personnes.

L'histoire de la ville au moyen-âge nous échappe, elle nous revient en 1642 pendant le siège de Perpignan par Louis XIII, lequel établi son Quartier Général à St Estève, plus exactement à la métairie "En Johan Pauques", qui deviendra du coup "Mas del Rey" (les catalans comprendront, les autres peuvent me demander la traduction. Comme personnage illustre, il est à noter que Molière y séjourna également.


Etymologie

L'origine de St Estève se trouve dans une villa romaine nommée "Acutianum". Ce domaine foncier prospéra et fut repris par les carolingiens durant le VIIIe et IXe siècle. En 995 on trouve le village sous le nom de "Villa Aguzan".


Héraldique

Description du blason de St Estève

Description

Le blason de St Estève a un fond de gueules (rouge). Trois attributs l'ornent : Deux pierres, rappelant le supplice de St Estève, le monastère de la ville et une rose, évoquant Ste Dorothée, patronne des horticulteurs et particulièrement vénérées dans la commune.


Cartes postales anciennes

1

1

Une seule carte postale disponible



Copyright 2013 - 2024 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.