St Nazaire en Roussillon




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Etymologie      . Héraldique      . Cartes Postales

St Nazaire est une très jolie ville du Roussillon. Pas trop importante, elle conserve une taille humaine, mais elle est suffisament grande pour qu'une vraie vie sociale s'y soit développée, que des commerces se soient développés et que des infrastructures publiques aient été construites.

La ville s'est construite autour d'un ancien hameau déjà présent sur le site à la toute fin du IXe siècle. Durant toute son histoire il n'est resté qu'un petit lieu de vie, jusqu'aux année 70 où sa prise d'indépendance vis à vis de sa tutelle Canet-en-Roussillon lui a permis de se développer de façon autonome. La ville possède un tout petit coeur de ville, au niveau de l'église. Dans ce coeur de ville les rues sont plutôt courtes et étroites. La route principale qui parcoure la ville a été conquise par plusieurs lotissemnts sortis de terre au fil des années. Au Nord de la ville il y a deux campings, une école et quelques services publics, mais on est ici clairement sur une petite ville, beaucoup plus petite que ses voisines.

Juste aux pieds de l'agglomération à l'Est commence les grandes pairies régulièrement recouvertes par l'étang de Canet tout proche. Dans les autres directions le paysage est essentiellement fait de vignes, l'activité agricole de loin la plus pratiquée ici.


Equipements, infrastructure, commerces

Pour un village aussi petit les infrastructures sont plutôt de qualité. On trouve à St Nazaire un groupe scolaire (maternelle, primaire), un point information jeunesse, une cantine, ainsi que trois parcs avec des jeux pour enfants. Pour les plus grands il y a skate park et un bike parc, tout ça pour les loisirs. Pour le sport, St Nazaire dispose d'une hall des sports, de cours de tennis, d'un stade municipal, de plusieurs terrains de pétanque et d'un terrain de basket extérieur.

Par ailleurs la ville possède une bibliothèque, plusieurs salles publiques, et un parvis de la mairie accueillant quelques commerces.

Par ailleurs la ville possède plusieurs commerces : des coiffeurs, des taxis, quelques artisans dans le domaine de la construction, de l'agriculture, des spécialités de nettoyage, des commerces de bouche, etc. L'offre est complétée par une superette et un marché, tous les vendredis matin, devant la mairie.


Témoignage du début du XXe siècle

Passons à présent à un récit que raconte Pierre Vidal dans son ouvrage, "Histoire pittoresque des Pyrénées-Orientales". Rassurez-vous, il a été écrit au tout début du XXe siècle.

     "Ces villages [de Théza à Perpignan] sont habités par des gens travailleurs, de moeurs pacifiques, mais très superstitieux; ils pratiquent considérablement le Senyar, le conjurt, l'enaygament et tiennent les rebouteurs et les envoûteurs pour des gens puissants; "le jouanette", habile somnanbule lucide de Perpignan, jouit chez eux d'une haute réputation."

     En note, P. Vidal précise : ["La Jouanette"], c'est elle qui fait insérer dans les journaux des annonces de ce calibre : AVIS : Mme Anna Boutet, dite Jouanette, somnanbule extralucide, rue de l'aloës, N°10, informe le public qu'elle a délivré la famille Laffont, de Saleilles, d'un mauvais esprit qui, sous la forme d'une couleuvre du poids de 36 kilog. cherchait à les étrangler, après avoir étouffé deux enfants dans l'espace de cinq jours; qu'elle a sauvé deux vaches et deux veaux appartenant à Mme Roland, de Canet, après en avoir perdu cinq; elle a, en outre, découvert un squelette qui se trouvait entre deux puits et qui rendait inhabitable la maison du sieur Rigarrague de Collioure. L'esprit a même porté chez elle un signal qu'elle tient à la disposition du public (issu du "Réveil Social", de Perpignan, du 22 juillet 1893)

     Une autre précision de l'auteur, Pierre Vidal : L'enaygament, vient de ce que un animal domestique ou un enfant, et quelquefois une grande personne, peut tomber malade jusqu'à mourir pour avoir été privé d'un objet ou d'un aliment qu'ils ont convoité en voyant donner à un autre. Le remède propre à combattre cette singulière maladie se trouve, pour les personnes, dans la confiture d'églantier, et, pour les animaux, dans une bouillie de plantes diverses. Les paroles du conjurt (exorciste) changent avec la maladie et les plantes qu'on emploie. La personne qui s'intéresse au malade s'en va dans la campagne cueillir neuf plantes dite "dal cause" [...], elle en laisse quatre sur le lieu même, mais retournées sens dessus-dessous; les autres cinq seront pendues à la crémaillère de la cheminée, chez le malade.




Situation et accès

Saint-Nazaire est une ville de la plaine du Roussillon, entre Alénya, Canet-en-Roussillon et Cabestany. Elle est proche de l'étang de Canet. La route la plus simple pour y aller passe par Canet et Alénya.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.66641144 N, 2.988954732 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place


L'église paroissiale St Nazaire

L'église paroissiale de St Nazaire
L'église paroissiale

St-Nazaire est un village dont l'extension est récente, mais ça ne l'empêche pas d'avoir un patrimoine historique intéressant, à commencer par son église paroissiale, dédiée à St Nazaire bien sûr. C'est un très vaste édifice en galets de rivière réhaussés de décors en briques roges comme on en faisait à la fin du XIXe siècle, époque de sa construction (1872-1877). Elle fut construite en remplacement de l'ancienne église du village, de style roman. Elle datait du XIIe siècle mais était tellement abîmée, au milieu du XIXe, qu'il fut décidé de la raser de la remplacer par une autre église, plus moderne.


La tour de surveillance

Vestige de la tour de surveillance de St Nazaire
La tour de surveillance

Il y a à St Nazaire une ancienne tour à signaux, dont il ne reste que les soubassements. Son origine est incertaine, si on estime qu'elle pourrait faire partie du réseau de tours de surveillance des rois de Majorque, il est plus probable qu'elle soit ultérieure à cette période. Il serait en fait du XVe siècle. Avant qu'elle ne s'effondre, en 1972, elle mesurait 15m de haut et c'était une construction en brique.

De nos jours il ne reste que le soubassement sur lequel la municipalité a construit une fontaine avec 3 personnages.


La chapelle de l'Arca

La chapelle de l'Arca
La chapelle de l'Arca

Construite au XIXe siècle, c'est à dire assez récemment, elle a longtemps appartenu à la famille Durand. Faute d'entretien elle tomba en désuétude, mais fini par être racheté par la mairie, qui l'a restauré et en à fait un lieu de culte et de repos. Autrefois il y avait une procession, début octobre, qui partait de l'église du village et y arrivait. C'était la fête une grande fête, un aplec. Il y avait même parfois des camelots.

En savoir plus sur la chapelle de l'Arca.


Autres éléments du patrimoine local

St Nazaire possède aussi sur son territoire un ancien puits à glace. Construit pour la plupart à la fin du Moyen-âge, on en trouvait dans tous les villages autrefois, mais la plupart on disparu de nos jours. Certains existent toujours, et parfois en excellent état de conservation (comme celui de Canet ou de Ria). St Nazaire en possède un, mais il est en ruine de nos jours.

Sinon il faut aussi parler du patrimoine naturel de la ville : L'étang de Canet est une vaste étendue d'eau partagée entre Canet-en-Roussillon et St Nazaire. Siège d'une réserve ornithologique, son écosystème est encore régulièrement étudié car c'est un point de passage d'oiseaux migrateurs. D'ailleurs il y a un point d'observation des oiseaux de l'étang, à St Nazaire. Pour y aller il faut se garer à l'école, près du camping que l'on va longer en s'assurant d'avoir la rivière sur notre gauche. Le chemin suit la rivière jusqu'à son bout, où l'on trouve le poste d'observation ornithologique.


Histoire

Comme la quasi-totalité des villes de la plaine, St Nazaire ne possède pas de traces d'activités humaines datant de la préhistoire. C'est dû au sol, trop acide, qui ne peut pas conserver de vestiges d'une si lointaine époque. Les différents peuples qui occupèrent la région avant l'ère carolingienne (Celtes en -500, romains en -121, wisigoths en 408, sarrasins en 739) ne laissèrent pas plus. Il faut dire que si l'on fait exception des romains, pour lesquelles les vestiges sont nombreux, les autres peuples n'ont pas bâtis, ce qui expliquent la rareté archéologique en ce qui les concerne.

Il faudra attendre donc la reconquête par Charlemagne des territoires occupés par les sarrasins, en 811, pour que naissent les villages tels que nous les connaissons aujourd'hui. Saint Nazaire est mentionné pour la première fois en 899 à travers la présence de son église dans un acte où elle était située (entre les salines et l'étang). Elle était de style roman, mais elle fut modifiée à plusieurs reprises avant d'être détruite en 1874 pour faire place à une autre, plus grande, commencée deux ans auparavant et finie cinq ans plus tard. C'est cette église que nous connaissons de nos jours et qui contient entre autre un Christ du XVIIIe siècle.

Le village était protégé par une tour de surveillance dont l'origine est incertaine. Pour certain elle aurait été construite durant le XIIe siècle et aurait fait parti du dispositif de surveillance des rois de Majorque. Pour d'autres elle daterait du XVe siècle. Toujours est-il qu'elle fut édifiée en brique à une hauteur de quinze mètres. Elle s'est effondrée en 1972, et sur ses restes ont construisit une fontaine.


Etymologie

Initialement le site de St Nazaire était désigné par l'expression "de la solsa" signifiant "de la soude" car c'est ici que ce produit était produit. St Nazaire, c'est le nom du Saint Patron de la ville, tout simplement.


Héraldique

Description du blason de St Nazaire

Expression héraldique

D'azur à la tour d' argent, ajourée de sable, sur une terrasse de sinople.

Description

Le blason de St Nazaire est assez simple. Il faut tout d'abord savoir que si un blason n'est pas scindé en plusieurs parties, son expression héraldique commence toujours par sa couleur. C'est le cas ici avec le mot "d'azur...", qui signifie "Bleu...". La tour est qualifiée d'argent (blanche), elle est "ajourée", c'est à dire que les fenêtres n'ont pas la même couleur que la tour elle-même, de "sable", nom donné à la couleur noire. La terrasse, c'est la partie basse du blason. Elle est "de sinople", soit "verte".

Une plaque de rue de St Nazaire sur laquelle est gravé le blason
Blason sur une plaque

Explications

Le blason de St Nazaire représente une tour blanche sur fond bleu. Au sol, le vert domine. Il représente la tour de St Nazaire, aujourd'hui en grande partie détruite. On retrouve ce symbole sur les plaques de rues de la ville, mais avec un fond "sanq et or" et avec le nom catalan de la ville : "Sant Nazari de la Solsa".


Cartes postales anciennes

1

1

Une seule carte postale disponible



Copyright 2013 - 2022 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.