Les cabanes de pêcheurs




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Voir aussi


Situation et accès

Il existe plusieurs sites où l'on peut voir des cabanes de pêcheurs traditionnelles, mais l'endroit le plus grand est le village de pêcheurs de l'étang de Canet. Pour y aller c'est très simple, il suffit de prendre la route allant de Canet à St Cyprien et on les voit, à quelques mètres de la route. Il y a un petit parking pour se garer et le site se visite à pied.


Coordonnées GPS : 42.65957977 N, 3.031597597 E.


De quoi s'agit-il ?

La pêche a modelé l'activité humaine du littoral, ce qui est évident, mais c'est dans le Nord des Pyrénées-Orientales qu'elle a eu le plus d'impacts : Les pêcheurs de St Laurent de la Salanque se sont installés progressivement en bord de mer, créant une nouvelle ville, Le Barcarès. Les pêcheurs travaillaient avec des barques traditionnelles, et devaient entreposer leurs matériels sur place, pour éviter la manutention quotidienne. Ils ont donc construit des abris pour cet usage.

La pêche sur les étangs de Canet et Salses a été pratiquée depuis fort longtemps. Les premières traces de cette activité datent de 1265. Le principal étang était bien sûr le plus exploité, celui de Salses. Celui de Canet était lui aussi utilisé couramment, et plus curieusement il y en avait un à Bages, au Sud de Perpignan, qui était aussi un village de pêcheurs. D'ailleurs l'étymologie de Bages nous apprend qu'il y avait là-bas un "point bas" ("Bages"), un creux, une dépression naturelle : C'était un petite étang, qui a disparu de nos jours.

Les cabanes de pêcheurs sont de nos jours des éléments du patrimoine local. Elles sont faites en sanils, des roseaux marins qui pullulent dans les étangs. Les murs forment une pièce rectangulaire d'à peu près 20m2, le toit, en sanil aussi, monte haut. Elles sont quasiment toujours orientés de façon à avoir le moins de prise au vent possible, et elles étaient souvent entourées d'un petit enclos. L'utilisation de sanil est particulièrement judicieux : C'est bien sûr un matériau disponible, facile à travailler, souple, et surtout étanche. Cette dernière caractéristique permet, en plus d'être à l'abri de la pluie, de conserver la fraicheur de la nuit durant la journée. Plus fraiche, la cabane est moins sujette à l'incendie. Il faut dire qu'en plus d'être des lieux de stockage, elles servaient parfois d'habitation, donc elles étaient équipées de cheminées. Certaines de ces cabanes de l'étang de Canet disposent encore de cette cheminée.


Les cabanes de pêcheurs de l'étang de Canet

Il existe quelques cabanes de pêcheurs réhabilitées dans la région. Les plus connues sont celles de l'étang de Canet, elles ont été refaites en 1993 après destruction des 11 cabanes en tôles ondulées qui existaient. Un parcours pédestre de deux kilomètres et demi a été aménagé pour les découvrir, elles se trouvent entre Canet et St Cyprien. Il faut savoir qu'elles sont toujours utilisées de nos jours par quelques pêcheurs locaux qui exercent leurs activités en été, ramenant une quarantaine de tonnes d'anguilles. L'une d'elle sert d'accueil du public.


Les cabanes de pêcheurs de l'étang de Salses

Il existe une autre cabane de pêcheurs réhabilitée, elle est à St Hippolyte. C'est une association de la ville qui l'a recréé et la maintient en bon état. Vous pouvez la visiter, il suffit de prévenir de votre venue avant et un bénévole pour expliquera comment elle a été conçue et à quoi elle servait. N'oubliez pas la pièce en fin de visite, l'association fait visiter pour gagner de quoi faire les réparations nécessaires. (Renseignez vous en mairie pour avoir le nom de l'association)

Il faut savoir que sur l'étang de Salses il y avait une bonne trentaine de pêcheurs jusque dans les années 60, mais ils habitaient dans les baraques du bord de l'eau, plus loin vers le Nord, à la Sagne del Dévès.


Photos


Voir toutes les photos

Photos




Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.