St Cyprien




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Etymologie      . Héraldique

St Cyprien est une ville côtière de taille assez importante par rapport à ses voisines. Connue pour sa station balnéaire, elle gagnerait aussi à l'être pour le village lui-même qui, tout comme Canet ou Argelès, bénéficie à plein de l'apport touristique estival. Il en résulte que st Cyprien est une ville moderne, belle, avec de beaux équipements.

Un des premiers étonnements que l'on peut avoir lorsqu'on passe à St Cyprien l'été, c'est la végétalisation impressionnante de la ville. Partout, des fleurs embellissent la ville, et ça aussi bien à la plage qu'au centre-ville. Les routes bordant l'agglomération et menant aux différents quartiers sont souvent bordées de palmiers, d'arbustes, de bosquets, et il n'est pas rare de tomber sur de belles pelouses parfaitement entretenues. D'ailleurs la zone séparant le village de la station balnéaire est essentiellement un vaste parc que l'on pourrait associer aux jardins à l'anglaise du XVIIIe siècle, avec des espaces reproduisant la nature tout en la modelant tel que l'a souhaité la municipalité. La végatalisation de l'espace urbain va de paire avec la multiplicité des oeuvres d'art. On en trouve un peu partout, sur le front de mer, dans les rues du village, le long des avenues de la plage, devant la mairie, etc.


Structure de la ville

St Cyprien est clairement divisé en deux : le vieux village et la station balnéaire récente (qui commence à ne plus l'être, d'ailleurs). Les deux étaient autrefois séparés par une longue route monotone, mais de nos jours les agglomérations se sont tellement étendues que les dernières maisons du village ne sont plus qu'à quelques centaines de mètres des premières de la station balnéaire. D'ailleurs d'un point de vue général, St Cyprien fait partie des villes les plus urbanisées par rapport au territoire qu'elle possède. Mais heureusement cette urbanisation a été faite relativement intelligemment.

Le village est séparé à l'Ouest d'Elne par quelques champs, et au Sud-Ouest de Latour-Bas-Elne par une petite zone industrielle. Au Nord, au Sud, ce ne sont que des champs, des vergers et du maraichage. Le coeur de ville a une forme circulaire, il est fait de nombreuses petites rues courtes, parfois mais rarement sinueuses, mais surtout désorganisées, et c'est une caractéristiques de St Cyprien par rapport à ses voisines. En effet, là où habituellement le village est centré sur son église et des rues droites et paralèlles forment le coeur du village, à St Cyprien on sent que les rues ont été créées en fonction du relief, des cours d'eau et des chemins qui préexistaient. Il y a même une maison dont un angle est particulièrement aigüe, c'est une maison dont on imagine mal l'agencement intérieur mais qui a été construite ainsi à cause de l'urbanisme galopant de la ville, au moment de son extension. Evidemment l'église est dans ce secteur géographique, de même que les commerces du quotidien, le marché, et la place principale qui est, comme souvent, le lieu central de la vie sociale. Tout le reste de la ville est plus moderne. Construite à des époques variées mais sans rupture dans le temps, elle s'est étendue un peu ves l'Ouest et beaucoup vers l'Est, vers la plage. En fonction des époques, et donc des quartiers, les maisons sont plus ou moins grandes, plus ou moins personnalisées, et les rues sont plus ou moins droites et longues, comme on le faisait dans les années 70/80, ou plus ou moins courtes et sinueuses, comme c'est plutôt l'usage dans les années 2000. Il y a aussi des petits immeubles accueillant des appartements occupés à l'année. Les services publics comme la mairie, la poste, se trouvent près du centre historique de façon à être le plus central possible pour l'ensemble de la population, mais comme la ville s'est rapidement étendue il est quand même difficile de se rendre facilement à pieds du bout de la ville à cet endroit rapidement. Les habitations les plus éloignées sont d'ailleurs plutôt des résidences de vacances. A noter que le centre géographique de l'agglomération est dédié à la scolarité : Ecoles, collège et aires de jeux pour enfants l'occupent.

La station balnéaire de St Cyprien, elle, est scindée en deux parties distinctes : Au Nord l'agglomération, au Sud le port, ses installations et des équipements. Sur la partie Nord se sont que des immeubles, la plupart accueillant des appartements de location estival, ou des maisons individuelles de petites tailles, elles aussi dédiées à la location. Tout au Nord la résidence à la faïence bleue marque l'entrée de la ville par la route de Canet. Elle n'annonce pas la couleur : plutôt moche, ces immeubles dénaturent clairement un paysage qui pourrait être bien plus agréable sans eux. Heureusement le reste de St Cyprien plage nous montre une petite ville à l'architecture agréable, aérée et bien végétalisée. Les grands immeubles ne sont qu'autour du port, tout le reste ne sont quasiment que des maisons individuelles, plus ou moins standardisées. Et on arrive au principal inconvénient de St Cyprien, la zone touristique centrale du port. C'est là que se trouve le coeur de l'activité touristique, c'est là que se trouve les restaurants, les bars, les magasins. C'est là qu'il est agréable de se balader, près du port, à la fête foraine qui s'installe chaque année ici. Le problème est que tout est assez condensé dans un secteur géographique plutôt petit, ce qui fait qu'on en a vite fait le tour. Alors oui, on peut passer longtemps au même endroit, mais les visiteurs de passage une semaine peuvent avoir l'impression de vite faire le tour de ce que propose la ville, à la plage. C'est pourtant dans les environs immédiat du port que se trouvent les nombreuses activités proposées, et toute la zone Sud de st Cyprien, pas forcément très connue, est particulièrement agréable à vivre. Le cadre de vie est encore plus qu'ailleurs intéressant, et c'est là que se trouvent les grands équipements de St Cyprien.


St Cyprien, une ville d'art

Une des caractéristiques de St Cyprien est sa proximité avec l'art, d'un poin de vue général, et la peinture/scupture plus pécisément. Ca lui vient de François Desnoyer (1894-1972), artiste-peintre venu s'installer ici dans les années 50 et qui fut encouragé par la mairie de l'époque à créer une fondation pour accueillir ses oeuvres d'art. A sa mort un leg fut fait à la mairie, et c'est grace à ça que le musée Desnoyers fut créé à St Cyprien. De là, la ville s'est investit dans l'art et aida des artistes locaux à s'épanouir, en particulier depuis quelques années. La ville est d'ailleurs assez riche en oeuvres d'art installées dans les rues, sur les places ou dans les parcs. Ce n'est pas la seule, par exemple Canet, sa voisine, en a pas mal aussi, mais St Cyprien est remarquable.

A noter que la mairie mets en avant ses oeuvres d'art avec la possibilité d'acheter un pass culture pour accéder à toutes les collections pendant un an, ou l'organisation régulière d'expositions, la promotion des galeries d'art privées et même l'accès facilité aux élèves de la ville.


Des équipements d'importance

Si on l'habite pas à St Cyprien, si on ne connait pas plus que ça la ville, on connait tout de même ses grands équipements : Les Capellans, le port et le golf. Mais bien sûr ceci ne sont que les plus importants, qui ont une renommée nationale, car la ville dispose aussi des équipements locaux nécessaires à la vie sur place. Et ils sont plutôt de bonne qualité.

La ville dispose par exemple de la médiathèque Prosper Mérimée. Elle est à la taille de la ville : Grande et richement dotée. Elle a aussi un école de musique, principalement utilisée par les enfants de la ville, mais pas que. La ville accueille aussi trois écoles maternelles et trois écoles primaires, ainsi que deux collèges (dont un privé, comme une école maternelle et une primaire). Il y a même un lycée privé, mais le lycée public le plus proche est à Argelès. La ville est aussi équipée pour les jeunes enfants : Crêche et relais d'assistantes maternelles (RAM) sont accessibles. Et pour les moins jeunes il y a une maison de la jeunesse et un centre de loisirs.

De l'autre côté de la pyramide des âges on trouve les équipements pour les personnes âgées, à commencer par 3 maisons de retraite, dont une municipale. La ville propose aussi des services de portage de repas à domicile ainsi que des aides au ménage ou tout simplement des aides à la personne, en fonction des cas.

St Cyprien dispose aussi d'équipements sportifs intéressants : un city stade, un skate-park, un parcours de santé (au parc de la Prade), un gymnase (Guy Richet, à la plage), plusieurs stades et terrains de tennis, des boulodromes, et deux installations d'importance : le grand stade des Capellans et le golf.

Stade des Capellans

Il s'agit d'un complexe sportif de grande taille regroupant plusieurs terrains de plusieurs sports, permettant au plus grand nombre de pratiquer l'activité physique qui leur va bien. Mais ce complexe, avec ses équipements adéquats, attire aussi les sportifs de haut-niveau, à commencer par les joueurs de l'USAP, le club de Rugby de Perpignan. Toutefois ils sont loin d'être les seuls à en profiter, les équipes de sport national viennent régulièrement ici pour se mettre en condition. Le complexe possède :

  • 16 courts extérieurs de tennis dont 8 en gazon synthétique, 6 en GreenSet® et 2 en terre battue synthétique
  • 4 courts intérieurs de tennis en GreenSet®
  • 3 courts extérieurs de Padel
  • 3 salles de squash
  • 1 piscine et 1 pataugeoire
  • 1 salle de musculation
  • 1 salle de fitness
  • 1 salle de spinning
  • 1 hall de réception

Le complexe est équipé de douches multijets et d'un sauna ainsi que d'un espace de convivialité avec bar. Il se trouve à la station balnéaire de St Cyprien, au Sud du port, pas très loin de l'espace aqualudique.

Le golf

Le golf de St Cyprien se trouve au Nord de la station balnéaire, on peut y accéder facilement par la route de Canet. Il dispose de 2 parcours, un de 18 trous, l'autre de 9 trous, plus un practise. Il y a un club-house et une école de golf, bien sûr.

Le port

Evidemment quand on est une station balnéaire, on possède un port. Celui de St Cyprien est un port de plaisance avant tout, pas un port industriel ou de pêche. C'est le 2e port de plaisance de France par sa taille et son nombre d'anneaux, et le 3e européen; Si on regarde une carte on voit bien qu'il est très grand, tout en longeur. Il dispose de 1885 emplacements pouvant accueillir du yatch de 40m au bateau de 4m. Ses équipements sont modernes, remplacés régulièrement, en particulier les pontons et la capitainerie.

L'espace Aqualudique

St Cyprien est aussi connu pour son espace aqualudique. C'est un parc aquatique privé proposant un grand nombre de tobbogans, jeux d'eau et autres piscines de toutes sortes pour le plus grand plaisir des visiteurs. Il fonctionne durant tout l'été.




Situation et accès

Saint Cyprien se trouve sur la Côte Radieuse, c'est le nom de la bande littorale où se trouvent les grandes stations balnéaires du département. Saint Cyprient est plutôt au Sud du département, juste avant Argelès. Pour y aller, la méthode la plus simple , au départ de Perpignan, est d'aller à Canet puis de bifurquer vers le Sud en prenant la route des plages. Sinon, vous pouvez y aller aussi en suivant la route d'Argelès et de tourner à hauteur d'Elne, puis Latour-bas-Elne avant de rejoindre Saint Cyprien village. Mais c'est plus long.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.61621851 N, 3.002157415 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place

Bien évidemment la station balnéaire de St Cyprien ne dispose pas d'éléments du patrimoine bien important, du moins historiquement parlant. Le rare patrimoine intéressant va se situer dans la ville, qui possède son église paroissiale bien sûr, mais aussi une tour du XVIIe et XVIIIe siècle


L'église St Cyprien

Eglise St Cyprien
Eglise St Cyprien

L'église paroissiale St Cyprien date du XVIIIe siècle et fut construite sur l'emplacement d'une église romane dont subsistent quelques vestiges. Elle contient cinq retables du début du XIXe, un retable dans le chœur et 3 statues du XVIIIe siècle.

Elle se trouve en périphérie du centre-ville et elle est particulièrement bien mise en valeur sur une esplanade très jolie.


Villerase

Chapelle de Villerase
Villerase

La chapelle de Villerase est une chapelle isolée dans la campagne environnante de St Cyprien, au Nord de son territoire. C'est de nos jours un site de loisir, accessible aux habitants sous condition, mais c'est aussi l'unique reste d'un ancien village qui a disparu avec le temps.

En savoir plus sur la chapelle de Villerase.



La fontaine marine

La fontaine marine du port
La fontaine marine

La fontaine marine est la plus connue de St Cyprien tout simplement parce qu'elle est au port, à l'endroit la plus touristique. Elle s'appelle la fontaine marine est a été taillée en 1991 par Yasmine, Pierre, Jean et Charles du club de sculpture de l'atelier artistique de St Cyprien. C'est une statue locale, donc, et encore plus lorsqu'on sait qu'elle est taillée dans de la pierre de Thuir.

Elle représente le logo "Latitude Vert Marine" de la ville de St Cyprien.



Histoire

L'histoire de St Cyprien est assez récente, la bande littorale n'ayant été aménagé qu'assez tardivement. La préhistoire nous est bien sûr inconnue puisque la plaine du Roussillon dans son ensemble n'a pas pu nous léguer de vestiges de ce lointain passé. Par la suite, ni les ibéro-ligures, ni les celtes (-500), ni les romains (-121) n'ont laissé de traces à St Cyprien. Les romains ont pourtant structuré la région, marquant les prémices des villages, ce que n'ont pas fait leurs prédécesseurs, ni leurs successeurs d'ailleurs (Wisigoths en 412, sarrasins en 739). En fait il faudra attendre, comme souvent en Roussillon, l'arrivée de Charlemagne et l'instauration du système féodal (811) pour que se développent les villages. St Cyprien fut donc une fondation directement issue de l'époque carolingienne.

Au Xe siècle, le lieu était encore identifié du nom de l'antique villa romaine qui s'y trouvait, "Villa Sallix", transformé en "Villa Saulx", qui a donné par la suite "Villa de la Saussaie". Avec l'arrivée des carolingiens, les églises se multiplièrent et le lieu, de nouveau habité par les pionniers francs, fut alors consacrée à St Cyprien (915). Le nom de changea plus, comme ce fut le cas d'une partie des villages de la région.

928 est l'année de la 1ere trace d'une chapelle sur ce lieu. Elle était dédiée à St Etienne. Une autre église fut construite au XIIIe siècle (En 1385, le village comptait 350 habitants) Le village était à cette époque le port d'Illibéris, Elne. En fait, la mer arrivait jusqu'aux remparts d'Elne, mais elle n'était pas navigable. Il a donc fallut construire des infrastructures navales pour pouvoir embarquer et débarquer en toute sécurité, d'où l'origine du port de St Cyprien. Entre l'embryon de village et son port, la population pu se développer et le lieu fut peu à peu cultivé.

A partir du XIIe siècle les templiers du Mas Deu eurent une grande influence dans la plaine Sud. Le premier précepteur de la principale commanderie templière de la région était Arnaud de St Cyprien (précepteur du Mas Deu de 1145 à 1155) Dans les années suivantes, ils asséchèrent les nombreux marécages de la plaine, de l'étang de Salses à Argelès, rendant le littoral enfin exploitable. Les habitants de St Cyprien purent vivre de façon plus aisés.

Peu à peu, pour gagner du terrain sur les marécages, les habitants construisirent un réseau d'agouilles destiné à assainir les marécages. En 1891, la population est de 845 habitants, dont 165 enfants. Le groupe scolaire est construit à cette époque, ainsi que la mairie. En 1926, St Cyprien contient 1154 habitants, regroupé autour de la vieille église, mais aussi en deux hameaux, situé le long de la côte, hameaux à présent disparus suite à la 2e guerre mondiale : "Las Routas", et "L'Aygual" sont les lieux dits actuels où étaient ces hameaux.

En 1947, 78 habitations sont brusquement construites pour reloger les pécheurs. Puis, en 1954, un autre lotissement est mis en route. C'était les bases de la station balnéaire actuelle. La route reliant le village et la plage est construite en 1959. Trois ans plus tard, en 1962, un vaste programme d'aménagement est lancé, c'est le lancement officiel de la station balnéaire. On y met un bureau de poste, une gendarmerie, une piscine, 4 campings municipaux, etc.

En 1968, St Cyprien comprend 2592 habitants. Le port date de 1967, il accueille l'année suivante 300 bateaux, puis 700 en 1969. Aujourd'hui, c'est 2200, ce qui en fait le 3e port de plaisance français. En mars 1999, St Cyp' avait 8655 habitants.


Etymologie

Le nom de ce saint a été choisi comme Saint Patron de l'église du lieu en 915.


Héraldique

Description du blason de St Cyprien

Expression héraldique

de gueules à la cloche d' argent.

Description

Ce blason est très simple, il n'appelle pas de grands commentaires. Ici, le blason est "de gueules", c'est à dire "rouge". La cloche, elle, est "argent", donc blanche (c'est le terme héraldique). On peut juste ajouter qu'en héraldique, il y a deux sortes de couleur. Les "métaux" (or et argent, pour le jaune et le blanc) et les émaux (autres couleurs). Il existe une règle qui veut qu'on ne dispose jamais deux métaux l'un sur l'autre, ni deux émaux l'un sur l'autre. Pour les rares cas où ça arrive, on précise que l'élément est "cousu". Mais ce n'est pas le cas ici.

Explications

Le blason d'Alénya représente concrètement une simple cloche. On ne peut pas considérer cette représentation comme une arme parlante, c'est à dire une sorte de rébus qui donnerait le nom de la ville. Je pense qu'il faut plutôt y voir un symbole voulu par la ville à l'époque de la création du blason.



Copyright 2013 - 2022 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.