Chapelle de Jonqueroles




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire      . Voir aussi


Situation et accès

Pour se rendre à Jonquerolles il faut aller jusqu'à Bélesta et poursuivre la route vers Caramany. Peu après Bélesta une petite route part sur la droite, elle est arrêtée tout de suite par une barrière. L'idéal est de s'y déplacer à vélo, le chemin est large et très agréable. Les vestiges du village de Jonqueroles se trouvent à 2/3Kms de là, on les identifie bien en avançant. Sur le chemin vous croiserez le joli dolmen reconstitué du moli del vent.


Coordonnées GPS : 42.730717 N, 2.6163 E.


De quoi s'agit-il ?

St Barthélémy est un ancien village situé au Nord-Est de Bélesta, dans le Fenouillèdes. On est à la limite avec le Conflent, la frontière passant deux ou trois kilomètres plus au Sud. C'est assez étrange que d'aller sur place, cette chapelle n'est pas le seul édifice encore debout, quelques maisons le sont aussi, mais tous les bâtiments sont partiellement écroulés, ce qui donne un aspect sinistre à ce village abandonné. D'autant plus qu'il est sur un plateau, parfaitement visible de loin.

Il s'agit d'un édifice pré-roman comme le prouve son abside trapézoïdale et son arc triomphal outrepassé. Construite en schiste et granit, son chevet mesure 6m par 3m50 et sa nef 11m par 5. Elle était couverte d'une voûte en berceau sur arcs doubleaux. Les murs gouttereaux en conservent des traces. Il s'agissait d'une église fortifiée, elle était entourée d'un rempart servant de refuge à la population locale. Cette enceinte (Cellera) décrivait un rectangle de 18m50 par 13. Devant l'église, on peut encore voir une croix de cimetière datant de 1746 et un peu plus loin deux oratoires, l'un du XVIIe siècle, l'autre du XVIIIe.


Photos


Voir toutes les photos

Photos


Histoire

St Barthélémy de Jonqueroles apparaît pour la première fois en 1020 dans le testament du comte de Bésalu. Il semble donc que ce lieu ait été en sa possession, ce qui est normal vu que son pouvoir s'étendait sur une bande verticale englobant une région allant du Fenouillèdes à Bésalu, une ville actuellement en Espagne au Sud du Vallespir. Après cette mention, le village disparaît des textes jusqu'au XIVe siècle. Durant le XVIIe l'église est devenue une chapelle funéraire. C'est la raison pour laquelle on peut encore voir de nos jours des restes de peintures murales représentant des crânes et des tibias croisés, le tout avec des blasons.

Au siècle suivant l'église fut détruite durant la guerre de 1793, et le village disparut.




Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.