Facebook Instagram X

Bélesta




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Etymologie      . Héraldique

Plus importante qu'il n'y parait, Bélesta est une charmante ville nichée sur une colline peu escarpée. Elle est dominée par un magnifique château, d'où le nom du village.

Le centre-ville est composé de quelques rues transversales, plutôt longues et dont certaines sont piétonnes, trop étroites pour laisser passer les voitures. Les maisons sont dans un état correct, mais sans plus. Seules quelques unes ont retrouvé les pierres apparentes d'autrefois qui font le charme des villages catalans, la plupart ont toujours le classique crépis, peu bariolés. Et défraîchis, en plus. Mais heureusement ce n'est pas la totalité. Le reste de la ville est un peu mieux, avec des espaces verts bien entretenus, une place de la mairie tout à fait correcte et bien agréable. L'église est surprenante, elle a une peinture imitant les joints des pierres.

Bélesta dispose d'un important musée de la préhistoire qui va de paire avec celui de Tautavel. Celui-ci s'intéresse plus au néolithique et à la protohistoire, c'est à dire de -60 000 à -200. Il concentre les pièces que l'on a trouvé dans la grotte de Bélesta, elles sont nombreuses, et de qualité ! Cette grotte se trouve au Nord-Ouest du village, en bord d'un chemin où il est agréable de faire du VTT. Attention à la grande descente juste après la grotte, je parle d'expérience...




Situation et accès

Bélesta est une ville située au Sud-Est du Fenouillèdes, ce qui la place au Nord-Ouest de Perpignan, à approximativement 25Kms de Perpignan à vol d'oiseau. Géographiquement elle est au Nord d'Ille-sur-Tet. Comme le Fenouillèdes est une région relativement peu peuplée, la plupart des villages disposent de plusieurs voies d'accès. Bélesta a une entrée venant de Montner, qui est traversée par la route Estagel-Millas, une autre venant de Cassagnes, une de Montalba-le-Château, une d'Ille-sur-Têt et une de Caramany. Ca fait beaucoup.

Pour venir au départ de Perpignan, le mieux est de prendre la nationale en direction de Prades, de sortir à Millas, et de suivre Montner/Bélesta. Vous passerez devant le château de Caladroy.


Patrimoine, curiosités à voir sur place

Le château de Caladroy

Le château de Caladroy, à Bélesta
Le château de Caladroy

Le château de Caladroy est le siège d'un ancien village situé sur cette petite colline. De nos jours c'est un domaine viticole de grande importance dans la région. Il est près de Bélesta. Du château proprement dit il reste un suberbe rempart crénelé comme on en voit peu dans le Roussillon, au bout duquel se dresse deux tours : Une carrée, massive, et une ronde, plus petite.

En savoir plus sur le château de Caladroy.



La chapelle de Jonqueroles

La chapelle de Jonqueroles, à Bélesta
Le château de Caladroy

Il s'agit d'une église située au Nord Est de Bélesta, aujourd'hui en ruine. Les autres éléments du patrimoine du village sont assez nombreux : Le territoire de Bélesta dispose du dolmen du Moli del Vent, un puits à glace, les bornes-frontières qui délimitaient le royaume de France et celui d'Aragon, et bien sûr la grotte préhistorique de Bélesta d'où sont extraits les pièces du château-musée. Il y a aussi un oratoire, sur les hauteurs de la ville.

En savoir plus sur St Barthélémy de Jonqueroles.


Les bornes frontières médiévales

Les bornes frontières médiévales, à Bélesta
Les bornes frontières médiévales

Les bornes-frontières de Bélesta sont deux édifices construits lors de l'établissement de la frontière franco-aragonaise en 1258. Il s'agit de deux blocs de pierres et de mortier qui ont passé les années pour nous parvenir, témoignages concrêts d'un temps ancien.

En savoir plus sur les bornes-frontieres de Bélesta.


Le puits à glace

Le puits à glace de Bélesta
Le puits à glace

Un puits à glace est un petit édifice destiné à entreposer la neige l'hiver pour une utilisation durant l'été. Il est bien sûr situé à l'endroit le plus froid du village, en général sur un versant orienté au Nord. Les puits à glace se ressemble beaucoup d'un village à l'autre, celui de Bélesta est cylindrique, il mesure dans les 5m de large et il est peu creusé dans le sol. Il ne reste qu'une partie des murs, mais on devine qu'il était surmonté d'une voûte et équipé d'une porte pour y accéder.

En savoir plus sur le puits à glace de Bélesta.


La grotte préhistorique

La grotte préhistorique de Bélesta
La grotte préhistorique

La présence humaine sur le territoire de Bélesta est attesté depuis la période néolithique, et ça grace à des fouilles qui furent faites dans une grotte située à deux pas de la ville, sur les hauteurs. Le résultat des fouilles est exposé dans le musée que l'on trouve dans le village.

Cette grotte n'est pas accessible au public, évidemment, mais on peut s'en approcher.

En savoir plus sur la grotte de Bélesta.


Le dolmen du Moli del Vent

Le dolmen du Moli del Vent de Bélesta
Le dolmen du Moli del Vent

Le dolmen du moli del vent se trouve sur les hauteurs de Bélesta, près de l'ancien village aujourd'hui ruiné de St Barthélémy de Jonquerolles.

Il s'agit d'un dolmen à couloir orienté Sud-Est / Nord-Ouest. Son cairn est relativement grand, il fait 9m de diamètre et il est cerclé de pierres de parement. Son couloir est à la fois large et long, mais il n'a pas de pierre de recouvrement. Il est construit en pierres sèches et devient un peu plus étroit vers l'entrée. Le dolmen proprement dit est ouvert au Sud-Est, il est composé de quatre pierres verticales soutenant une dalle de 2m90 par 1m75. De part sa structure particulière, on doit pouvoir le dater de la seconde période de la civilisation mégalithique, aux alentours du néolithique final, entre la fin du IVe au début du IIIe millénaire.

En savoir plus sur le dolmen du Moli del Vent.


Histoire

Préhistoire

Le site de Bélesta fut occupé dès le néolithique. Des traces d'activités humaines ont été retrouvé dans des grottes, en particulier des poteries qui sont actuellement exposées au musée de la préhistoire du village. Beaucoup plus tard, entre -2200 et -1800, nous sommes en pleine période mégalithique. le lieu où a été construit Bélesta sert d'habitats aux hommes de l'époque. Ils y érigent des dolmens, comme un peu partout dans la région, dont le dolmen du Moli del Vent.


Histoire du village

La première mention du village date de 1210, on trouve à cette époque un château à Bélesta qui appartenait à Béatrix de Bellstar, par ailleurs co-seigneur de Vernet en Roussillon.

Comme toute la région, le village a été englobé dans le comté du Roussillon, qui fut légué au royaume d'Aragon en 1258 lors du traité de Corbeil. Bélesta s'est alors trouvée à la frontière, que l'on a matérialisée par une borne toujours visible de nos jours, à quelques centaines de mètres de l'actuel village, plein Nord. C'est la roque d'En Talou. Il semble qu'à ce moment la seigneurie appartenait à Jean de Belcastell. Durant la deuxième moitié du XIVe siècle celui-ci vendit "la moitié de Bélesta" à Bérenger III d'Oms, qui accroissait ainsi son important patrimoine foncier. Le château qui surveillait le village était situé sur le sommet d'une barre rocheuse. Orienté Est-Ouest, il est principalement composé d'un bâtiment rectangulaire et d'une construction accolée elle aussi rectangulaire. Les deux bâtiments sont voûtés. Il existe toujours une trace d'une citerne au Sud-Est. Le tout est relié au pignon Ouest de l'église par une courtine crénelée récente.

En 1639 les français envahirent le Roussillon lors de la guerre de 30 ans. Toute la région Nord du Roussillon fut pris dans les assauts, et Bélesta paya son tribut à la guerre. Le château fut détruit, il n'en reste aujourd'hui que quelques pierres éparses en haut de l'éperon rocheux. L'église du village, consacrée initialement à Marie-Madeleine, est de style roman. Elle fut fortifiée en 1173. Il s'agissait de la chapelle du château jusqu'en 1648, date à laquelle est est devenue officiellement l'église paroissiale de Bélesta. Elle fut rebaptisée sous le vocable de St Barthélémy, puis modifiée au cours des années suivantes par l'adjonction de chapelles. Cette église possède un retable classé de 1645 dit du "Vœu de Louis XIII" ainsi qu'une ancienne table d'autel et une cuve baptismale. Les cloches de l'église datent de 1613.

Et c'est en 1983 que fut découverte la grotte néolithique dont il est question plus haut. Depuis Bélesta est le centre néolithique du département, avec en particulier un splendide musée.


Etymologie

Bélesta a une étymologie simple, on peut diviser le mot en deux : Bel - Estar, soit la belle ferme. Ce site accueillait probablement une ferme récente, en 1173, lorsque le lieu est cité dans un document sous cette appellation.


Héraldique

Description du blason de Bélesta

Expression héraldique

Malheureusement je n'ai pas la description héraldique du blason de Bélesta. Je peux tenter une approche, par analogie avec les autres. "de sable au chevron d' argent abaissé et trois pierres vidées de même, deux en fasce et une en pointe."

Description

L'expression héraldique du blason de Bélesta peut être expliqué facilement. Lorsqu'un blason n'est pas scindé en plusieurs parties elle commence toujours par la couleur principale, ici le "Sable", c'est à dire le noir. Le chevron est qualifié "d'argent" et "d'abaissé", c'est à dire qu'il est blanc et orienté vers le bas. Il est en outre doté de trois pierres (alors comme j'ignore ce dont il s'agit réellement, je choisis arbitrairement des pierres mais ça pourrait être autre chose) "vidées", c'est à dire n'ayant que leurs contours, et positionnées pour deux d'entre elles en "fasce" (bande horizontale) et une en pointe, c'est à dire une plus basse que les autres, formant un triangle.

Explications

Le blason de Bélesta représente un chevron d'argent accompagné de 3 losanges d'argent troués. Je n'ai pas la description héraldique exacte. Toujours est-il qu'on retrouve ce blason à de nombreuses reprises dans le village, à commencer par les plaques de rue en céramique, comme le prouve la photo ci-dessous.



Copyright 2013 - 2024 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.