Prieuré de Marcevol




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Voir aussi


Situation et accès

Situé à la limite entre le bas-Conflent et le Fenouillèdes, officiellement sur la commune d'Arboussols, le prieuré de Marcevol est l'une des fondation de chanoines du St Sépulcre. Pour rappel, un chanoine est un moine attaché à un évêché.


Coordonnées GPS : 42.66209045 N, 2.500679948 E.


De quoi s'agit-il ?

Le prieuré de Marcevol est un très bel édifice religieux, à Arboussols. Il est surtout intéressant par la qualité de son architecture, en particulier les pièces de marbre sculptées de la façade.

Il fut fondé au XIIe siècle, entre 1128 et 1142, par les chanoines du Saint-Sépulcre. A cette époque ça faisait déjà quatre siècles que le Roussillon était redevenu catholique grâce aux troupes de Charlemagne. La précision de l'appareillage du chevet nous prouve le soin apporté à cet édifice religieux, et à travers ça l'importance qu'il revêtait à leurs yeux. Il s'agit là que du chevet, le reste du bâtiment ayant été construit de façon plus simple.

Il passa aux mains des chanoines de Saint-Augustin puis, après sa sécularisation en 1484, à la communauté des prêtres de Vinça. La fin du XVe siècle marque donc la fin de la grandeur des chanoines de Marcevol, dont l'importance s'était étiolé entre-temps. Abandonné à la Révolution, il fut transformé en ferme et restauré seulement depuis 1972. A proximité du prieuré se trouve la chapelle de Notre Dame des degrés, l'église paroissiale du village abandonné de Marcevol.


L'église du prieuré

Le prieuré possède une église à trois nefs dont les voûtes ont été reconstruites ultérieurement. Elles communiquent entres elles par des arcs légèrement brisés. Le demi berceau du bas-côté méridional a perdu ses doubleaux lors de la reconstruction. Quand au collatéral septentrional, il a été transformé en une série de chapelles couvertes de berceaux transversaux.

Sur le parement très soigné de la façade occidentale le portail de marbre se signale par l'éclat de sa polychromie. Les pentures ont la richesse de celles de Serralongue. Il reste un peu de décors peints dans l'absidiole méridionale.


Photos


Voir toutes les photos

Photos




Copyright 2013 - 2018 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.