Arboussols




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Voir aussi



Perché sur une colline à deux pas du Prieuré de Marcevol, Arboussols est très peu connu, même des catalans.

Vue générale d'Arboussols

Vue générale d'Arboussols

Il est relativement petit et ne possède que quelques rues étroites qui suivent le relief peu escarpé sur lequel il est bâti. Les maisons sont plutôt coquettes avec des façades en vieilles pierres pour la plupart, souvent restaurées. L'église Sainte Eulalie est le bâtiment le plus visible, mais il faut savoir qu'il y a pas mal de choses à voir à Arboussols, et ce n'est pas forcément très connu. Par exemple, saviez-vous que son territoire abrite 6 oratoires et un dolmen ?

La vie du village tourne autour de la place principale, dévolue exclusivement aux piétons, qui est magnifique, surtout l'été. La mairie, elle, est un bâtiment sobre qui ressort par rapport aux autres. Si l'architecture d'Arboussols n'est pas originale, de même que son urbanisme d'ailleurs, c'est d'un point de vue général un village agréable, où il semble bon y vivre.


Economie

Pour un petit village il ne faut pas s'attendre à une vie économique de grande importance, et c'est bien le cas. Arboussols possède un éleveur de chèvres qui proposent des produits frais, un artisan multi-services et une entreprise de maçonnerie.


Activités

Les habitants d'Arboussols tout comme les visiteurs peuvent profiter des infrastructures municipales, elles sont simples, mais de bonne qualité. Vous y trouverez un terrain de jeux pour les enfants avec toboggan et balançoire, un boulodrome et un espace de pique-nique très agréable. Les sportifs pourront profiter du terrain de tennis, mais c'est surtout la randonnée qui est pratiquée à Arboussols. D'ailleurs la municipalité a fait installer des panneaux explicatifs qui donnent le détail des 4 boucles balisées du village :

  • Boucle des deux oratoires
  • Boucle du village d'Arboussols et du prieuré
  • Boucle des 3 églises et la chapelle
  • Boucle du col de Guès et du bois de pins

Ces boucles sont détaillées sur le site Internet du village d'Arboussols. Sinon il y a régulièrement des animations qui sont organisées, souvent des rassemblements religieux qui attirent du monde venant de toute la région. On le comprends, on vient à Arboussols pour sa tranquillité et sa chaleur humaine, pas pour son ambiance enfiévrée !


Photos


Voir toutes les photos

Photos



Situation et accès

Arboussols se trouve au Sud du Fenouillèdes, un peu au Nord du barrage de Vinça. Le village se trouve le long d'une route menant de Marquixanes à Marcevol, il y a donc deux façons de s'y rendre : Par le Nord ou par le Sud.

Au départ de Perpignan, il suffit de suivre la RN116 jusqu'à Marquixanes et la quitter dans le village en direction d'Arboussols, sur la droite. Passer la têt aur le pont et suivre la route qui grimpe de l'autre côté du lac, d'où il y aura quelques superbes points de vue. Si vous arrivez de l'autoroute, pour prendre la RN116 au départ de Perpignan, le mieux est de sortir à Perpignan-Nord.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.66336493 N, 2.485515395 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place

Arboussols est comme certains autres villages des Pyrénées-Orientales : Assez petit, mais avec de grandes choses à voir sur place. Comme Ansignan et son aqueduc romain ou Codalet et l'abbays Saint Michel de Cuxa, Arboussols possède sur son territoire un bel élément patrimonial : le prieuré de Marcevol.


Le prieuré de Marcevol

Marcevol est un hameau d'Arboussols, il est à un kilomètre à l'Est, à vol d'oiseau 500m à peine. C'est l'installation d'un prieuré à cet endroit qui a agglutinées les maisons à sa proximité, car il fallait bien loger les paysans au service du prieur et des moines, formant un début de village. Toutefois notons que l'église Notre-Dame-des-Escaliers, l'église de MArcevol, existait déjà un siècle plus tôt, donc le prieuré ne s'est pas installé dans un lieu complètement isolé, il y avait déjà un village ici. L'histoire ne l'a jamais transformé en commune indépendante, il est resté un hameau, mais il est structuré comme un village indépendant. Le prieuré est un bâtiment massif à la façade de grande taille, caractérisé par un portail d'entrée tout en marbre rose très bien travaillé à la façon du XIIe siècle, comme c'était l'usage à cette époque. Son clocher-mur est tout aussi intéressant, avec des arcs alignés au lieu d'être supperposés comme il est plutôt l'usage d'être. A signaler aussi les magnifiques pentures de la porte d'entrée qui rappellent celles de l'église de Serralongue.

En savoir plus sur le prieuré de Marcevol.


L'église paroissiale Sainte Eulalie

C'est l'église paroissiale d'Arboussols. Assez classique, elle est en galets taillés par l'homme, noyés dans un mortier. L'appareillage est assez bien fait. Elle a un clocher-mur à deux arcs qui domine le village. Son porche a été construit ultérieurement, il est plus récent.

L'église d'Arboussols

L'église d'Arboussols


La chapelle Sainte Eulalie

Il s'agit d'une magnifique chapelle romane située au Nord d'Arboussols, à 656m d'altitude. Elle est accessible via le sentier qui grimpe, vers le Nord. Elle apparaît pour la première fois dans les textes en 1011, il est donc normal qu'elle ait une architecture typiquement romane des premiers temps. Son appareillage est plutôt grossier, fait de gros galets et de rochers grossièrement taillés. Elle a une nef unique et une abside semi-circulaire dont le chevet est décoré d'arcatures aveugles très réussies. Intérieurement sa voûte est en berceau brisé, elle retombe sur des arcs latéraux. Comme toujours, la voûte est plus récente que le bâtiment lui-même, initialement elle était en bois mais à l'époque de la construction les artisans-constructeurs ne maîtrisaient pas encore la technique de la voûte en pierre. Donc quand, plus d'un siècle plus tard, il fallut remplacer la charpente en bois les travaux ont été assez importants puisqu'ils ont consistés à surélever la chapelle avant de faire la voûte.

Cette chapelle est de nos jours dans un paysage magnifique, elle est entourée de verdure. C'est un excellent objectif de randonnées.


L'église de Marcevol Notre-Dame-des-Escaliers

L'église Notre-Dame-des-Escaliers est le nom - bien curieux - de l'ancienne église paroissiale du hameau de Marcevol. Elle tire probablement son nom des escaliers imposants qu'il faut emprunter pour monter au portail. C'est une église classée au monuments historiques depuis 1973, citée pour la première fois dans un document en 1088.

Elle a un très beau chevet orné d'arcatures aveugles et de bandes lombardes, chevet en hémicycle. Elle est à nef unique. D'un point de vue général, c'est plutôt une petite église, mais elle dispose d'une enceinte fortifiée, ce qui n'était pas rare à l'époque mais l'est beaucoup plus de nos jours car la plupart du temps les fortifications de l'église ont disparu, de nos jours.


Dans le village d'Arboussols...

Le village d'Arboussols a beau être assez petit, il contient quelques intéressants éléments à découvrir. Tout d'abord l'ancien lavoir, qui est toujours en place. C'est une pièce historique du village, et comme beaucoup d'autres villages de la région Arboussols l'a conservé en l'état. C'est un témoignage des temps où les femmes venaient laver le linge à la main ici, ne pouvant le faire à la maison faute d'eau courante. C'est de l'histoire du XXe siècle. Il y a aussi la font de la Torre ("Fontaine de la tour", en français), une petite fontaine dont la vasque est en granit. Elle a été décorée de céramiques récemment. Il y a une autre fontaine dans le village, également, elle tombe dans un grand abreuvoir en granit.


Les oratoires

Il existe beaucoup d'oratoires sur le territoire d'Arboussols, ils sont tous dédiés à la Vierge sauf deux. Ils sont au lieu-dit del Perdigot, le long du GR36, à la coume d'Outreira (D13), aux terres blanques (D13), à 500m au Sud du cimetière (D35), et les deux qui ne sont pas dédiés à la Vierge sont :

  • Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, à 500m au Sud du cimetière,
  • Saint Joseph, le long de la D35c

Le dolmen

Arboussols possède un dolmen, c'est relativement classique pour un village du Conflent, on en trouve un peu partout. Il a une grande dalle en granit de 2m80 sur 2m70 mais n'est pas très haut. Il est dit de "La Llosa del Cortal dels Polls". Il est juste sous le Pic de Bau, à la limite du territoire avec Comes, pour y aller il faut emprunter le sentier qui va au Cortal dels polls, puis poursuivre vers l'ouest sur le sentier débroussaillé par les chasseurs.


Histoire

Préhistoire

L'histoire d'Arboussols comme au tournant de l'an mil, mais c'est bien avant qu'il y a une activité humaine sur son territoire. En effet Arboussols possède des traces d'activités humaines préhistoriques de plusieurs âges, les plus anciennes étant estimés vers -2200. C'est en effet de cette époque que date certains dolmens comme celui de la La Llosa del Cortal dels Polls, qui se trouve ici, sous le pic de Bau. A noter qu'un autre dolmen existe juste à côté, mais il n'est pas sur le territoire il est après Marcevol, le long de la route. Un dolmen, c'était une tombe.

On a ensuite des traces d'occupations plus tardives avec la découverte, au Nord d'Arboussols, de bracelets-anneaux d'époque différentes, comme le prouve la différence de techniques utilisée pour les fabriquer. Les plus anciens ont des traces de martelage typique de l'âge du bronze, alors que les plus récents ont été usinés par des outils métalliques, prouvant leurs appartenances à l'âge du fer. Ces éléments préhistoriques sont assez fréquents sur le territoire d'Arboussols, mais pas seulement, c'est toutes les collines du Conflent qui étaient habités au néolithique récent, et l'on retrouve des fragments de céramique, des objets du quotidien en pierre, un peu partout.

Antiquité

Nous n'avons pas de traces de l'époque antique à Arboussols et son territoire, ni de traces de leurs successeurs, les wisigoths. Après l'Invasion sarrasine et le dépeuplement du Roussillon, c'est Charlemagne qui parvient à prendre cette région (811) et qui la pacifie. Commence alors l'ère chrétienne, et avec elle la multiplication des églises rurales.


L'apparition d'Arboussols

C'est ainsi qu'apparu le village d'Arboussols. Sa première mention date de 1011 dans un document récapitulant les possessions de l'abbaye St Michel de Cuxa, Arboussols y apparaît à travers son église Ste Eulalie. Cette possession n'est ni originale (tous les villages des environs leurs appartenaient), ni mouvementée (Arboussols restera sa possession jusqu'à la révolution française).


le prieuré de Marcevol

Au début du XIIe siècle le Prieuré de Marcevol vint s'installer à proximité. A cette époque, un prieuré était la garantie de pouvoir survivre, mais aussi d'être protégé des agressions extérieures, le prieuré servant alors de forteresse. Grâce à cette position le village pu survivre et même se développer. Au XVIIe siècle l'église initiale fut jugée trop petite pour la population, elle fut alors abandonnée suite à la construction d'une deuxième église dédiée à St Sauveur et de style gothique.


Epoque récente

En 1790 la toute jeune république vote une loi déclarant que les biens de l'Eglise sont des biens d'Etat. Tous les édifices religieux qui ne sont pas des paroisses sont condamnés à fermer, le prieuré de Marcevol se plie à la loi et les moines quittent la région. C'est le début de l'exode dans le village d'Arboussols qui vivait essentiellement de l'activité générée par les religieux.




Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.