Tour de Badabanys




. Description      . Situation et accès      . Voir aussi


Situation et accès

La tour de Badabanys est située au centre d'un triangle formé par Villefranche-de-Conflent, Fuilla et Corneilla-de-Conflent. Le site domine Villefranche. Pour se rendre sur place il faut tout d'abord se rendre à Corneilla. Au départ de Perpignan, prenez la route d'Andorre par la Nationale 116. Traversez Prades, puis poursuivez jusqu'à Villefranche où vous tournerez vers Vernet-les-Bains. Corneilla est plus qu'à quelques kilomètres. Comptez une bonne demi-heure de route si tout va bien.

De là, il faut quittez à pieds la route de Villefranche à Vernet sur la droite. Suivre une petite route goudronnée qui descend vers le Cady et le franchit. Après le château St Clément, prendre à droite le sentier qui rejoint la piste, sur la crête, et monte vers le Nord jusqu'au sommet du massif de Badabanys. Comptez une heure trente de marche pour arriver au 739m d'altitude du site.


Coordonnées GPS : 42.57694 N, 2.36611 E.


De quoi s'agit-il ?

Mentionnées dès 1081 et détruites après 1659 sur ordre de Vauban, les tours de Badabanys ne présentent plus aujourd'hui que leurs soubassements. Celui de la "Tour grosse", de dimensions imposantes, est fortement taluté. On distingue les vestiges de la chemise annulaire et du fossé. A la base de la tour, la citerne a contribué à l'appellation erronée de "Citerne de Vauban" que l'on donne à ces ruines, en concurrence avec celle, totalement fantaisiste, de "Camp romain".

Un peu plus bas au Nord-Est, la "petite tour", également ruinée, a tiré partie du relief pour être protégée par un profond fossé. En 1346 Pierre IV d'Aragon, qui réorganise le fonctionnement de la grande tour (Elément essentiel à grand rayon d'action) ordonne la mise hors service de la petite tour (Desserte locale de Villefranche en fond de vallée) et en fait murer la porte.


Etymologie

Le mot "Badabanys" est formé sur "Bada" qui signifie "Guet" ou "vigie" et "Banys", "les bains", pour une référence à Vernet-les-Bains. Ces tours étaient donc vues comme les tours de surveillance des bains.




Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.