Tour de la Madeloc




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Voir aussi


Situation et accès

Situé à 656 mètres d'altitude sur un éperon rocheux, la "torre de la Madeloc" est l'équivalente de la "torre del far" de la Salanque dans la mesure où à elles seules elles couvrent toute la plaine du Roussillon, plus les Corbières et les Albères.

De la Madeloc, le visiteur a un champs de vision large sur la mer, ce qui était son but initial. La tour est bâti en schiste.


Coordonnées GPS : 42.49046323 N, 3.074828259 E.


De quoi s'agit-il ?

Cette tour date du XIIIe siècle, elle fut construite en 1285 sous Jacques II de Majorque. Opposé à son frère Pierre III le franc, il décida de fortifier la frontière afin de se prémunir de ses attaques. La tour de la Madeloc fut édifiée dans le but de surveiller la mer. Comme toute les autres tours, elle communiquait avec ses voisines grâce à un système de feux, la nuit le feu servant de signaux lumineux, le jour servant à produire la fumée. Sa voisine la plus proche est la tour de la Massane, qui était en liaison avec le château de Collioure, résidence d'été des rois de Majorque.

La Madeloc fut modifiée par Vauban au XVIIe siècle. De nos jours elle sert de relais pour la télévision.

Architecturalement, la tour est similaire à ses voisines. Elle possède deux étages reliés entre eux par un escalier s'enroulant en colimaçon sur les murs intérieurs. Des meurtrières sont percées le long de cet escalier.





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.