St Laurent de Cerdans




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Population      . Etymologie

St Laurent-de-Cerdans est une ville de moyenne importance située sur les hauteurs du Vallespir, tout au Sud. Il fait partie des villes jouxtant l'Espagne, l'une des villes les plus septentrionales de France. C'est une ville particulièrement étendue, avec un noyau centré sur son église mais plusieurs quartiers assez distants ayant chacun son identité propre. Il y a par exemple le quartier entourant la chapelle de la Sort, le quartier bas où l'on trouve la fabrique de tissus catalans bien connue, le faubourg Sud de la ville, sans compter différents hameaux un peu plus perdus dans la campagne environnante.

La ville est plutôt isolée. Pour aller sur place il faut compter au moins 1h20 au départ de Perpignan, il faut passer par Céret, remonter à Arles-sur-Tech et bifurquer sur la gauche vers une zone géographique montagneuse dont St Laurent est la principale ville. Urbanistiquement parlant le centre ville est classique. L'église paroissiale en est la pièce centrale, une rue large en fait le tour. Cette rue concentre une partie des commerce et sert aussi plus ou moins de parking et de place centrale. De là partent quelques rues transversales, et c'est en les parcourant que l'on constate que St Laurent est plutôt une grande ville. Les autres quartiers sont moins animés, se sont plus des lieux de vie que des centres économiques. Et d'ailleurs c'est le secteur économique qui est de façon surprenante l'un des points les plus forts de la ville. Là où les autres villes similaires à elle, dans la région, ne vivent quasiment que par le tourisme St Laurent dispose encore d'un tissu économique fort. Cet état de fait vient de son histoire industrielle dont le reliquat est toujours sur place, là où des villes comme Prats-de-Mollo ou Villefranche-de-Conflent ne vivent essentiellement que du tourisme.

Il y a deux activités historiques à St Laurent-de-Cerdans : La fabrication d'espadrilles et les tissus catalans. Dans un cas comme dans l'autre la ville accueille toujours les usines de fabrication. Les espadrilles sont une spécialité catalane, ce sont des espadrilles en corde avec un tissu robuste sur la partie supérieure. Bien sûr de telles espadrilles sont traditionnelles. Les tissus catalans sont réputés pour leurs grandes tenues au Soleil (par la force des choses, dans la région...) et leurs robustesses. Les couleurs habituelles sont vives, présentées sous la forme de bandes de tailles variées. On trouve des tissus catalans dans bon nombre de commerces du département, et l'usine de St Laurent-de-Cerdans est un fournisseur historique. Il faut bien comprendre l'importance de ces deux usines pour la région. Les perdre ne serait pas seulement diminuer la capacité industrielle du département (déjà très faible) mais elle l'amputerait d'une partie de la catalanité elle-même. C'est dire leurs importances.

Sinon à St Laurent la population a l'habitude de vivre au quotidien dans une aire géographique délimitée. Ca a donné un fort sentiment d'appartenance à une communauté, apportenance qui se solde par une vie sociale intense. Bon nomrbe de clubs et associations se sont créés ici, dont une partie pour organiser les festivités locales. La ville rayonne même au-delà, en prenant en compte un bassin de population plus large que l'agglomération elle-même.


Photos


Voir toutes les photos



Situation et accès

Saint-Laurent-de-Cerdans se trouve, comme son nom ne l'indique pas, dans le Vallespir, tout au Sud du département. On y accède par Céret, puis Amélie-les-Bains, avant de bifurquer vers les montagnes du haut-Vallespir.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.38471932 N, 2.613533602 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place

La patrimoine de St Laurent de Cerdans est relativement riche de petits éléments. Mais l'élément principal, bien sûr, est L'église paroissiale St Laurent. Il s'agit d'une église massive, solide et contenant divers objets d'art religieux intéressants. Elle a un clocher-tour de plan carré. Mais la ville possède aussi un abreuvoir, sur le chemin du mas Noell, un calvaire, quelques croix en fer forgé, des fontaines, plusieurs oratoires, un lavoir, etc.

Le mas Crémadeills, dans les environs, possède aussi une ancienne chapelle.


La Chapelle de la Sort

Un peu à l'écart de St Laurent de Cerdans, dans un quartier du village proche du cimetière se trouve la chapelle de la Sort.

Durant le XIIe siècle il existait à cet endroit une métairie nommée "Sortes", ce qui signifie "Pièce de terre". Mais la chapelle elle même ne fut construite que plus tard.

Officiellement aucun document ne mentionne son édification. Seule la légende populaire indique qu'une épidémie de peste ayant épargnée le village au XVIe siècle serait la raison de la construction d'un lieu de remerciement par les laurentins. Construite sur les terres de la métairie, la chapelle prit naturellement le nom de "Chapelle de la Sort".

La légende a t-elle raison ? Toujours est-il qu'en 1650, puis 1657 un abbé à prit soin de répertorier toutes les chapelles de la région, mais on n'y trouve pas la Sort. Oubli ou évidence ?

A partir du XVIIe siècle, la chapelle est fréquemment citée par les laurentins. En 1753, un certain Abdon, de Cérêt, la possédait. Puis le 30 janvier 1805, Napoléon offre le culte régulier de l'Eglise à cette chapelle - pourtant privée ! - en lieu et place de la chapelle paroissiale habituelle. C'est ainsi qu'elle est devenue une chapelle publique, toujours ouverte au public de nos jours, et cela malgré les quelques tentatives de récupération par des particuliers (1950).

A noter que pendant la retirada, c'est ici que furent accueillit les réfugiés espagnols républicains, en janvier. C'est l'abbé Bousquet qui organisa leurs prises en charge, avec l'aide de la population. Le culte de l'Eglise est toujours pratiqué ici à St Laurent de Cerdans.


Histoire

Le village de St Laurent de Cerdans apparaît avec la création de l'église au XIe siècle. L'idée était pour le clergé de réunir autour d'un bâtiment religieux pouvant faire office de défense physique les habitants des métairies éparses dans les collines du Vallespir.

Cette église fut donc construite sous la direction des moines de l'abbaye d'Arles sur Tech, qui existait déjà au IXe siècle. Bien sûr, cette église fut dédiée à St Laurent.


Population

Années Feux Habitants
1370 42
1515 22
1732 251
1793 405
1806 1728
1851 2422
1901 2816
1954 2212
1968 1992
1975 1807

St Laurent de Cerdans a toujours été un village fréquenté. Les chiffre donnés au Moyen-âge tendent à prouver que l'activité y était grande, mais l'essor réel date d'entre 1515 et 1732. A cette date, un village de 251 feux était gigantesque et il faut y voir l'un des plus important de la région. D'ailleurs cet essor se poursuivra jusqu'au début du XXe siècle. A partir de ce moment, la population s'est mise à décroitre lentement, mais sûrement.


Etymologie



St Laurent, c'est évidemment le Saint patron de la ville, auquel est dédié l'église paroissiele. Le mot de Cerdans, lui, n'apparaît qu'en 1168, soit au XIIe siècle. C'est un mot issu du nom des peuplades primitives qui vivaient dans la région, les Cérêtes. Rien à voir donc avec le mot "Cerdagne", comme on peut le croire parfois.



Copyright 2013 - 2022 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.