Les Capbreus


Généralités

Les capbreus sont des documents cadastraux du Moyen-âge. Ils sont issus de la volonté du seigneur d'un lieu de recenser les propriétaires fonciers, ils forment les plus anciens documents de recensement que le Roussillon connaisse.

Le nom de "Capbreu", qui est bien sûr du catalan, est une contraction de "Caput Breve", qui désignait un ensemble de documents privés destinés à la gestion domaniale.


Les premiers Capbreus : Laroque-des-Albères et Camélas

Les premiers capbreus ont été réalisé à partir de la seconde moitié du XIIIe siècle. Le plus ancien est incontestablement celui de Laroque des Albères, qui fut rédigé en juin 1264, à la demande du comte d'Ampurias Pons-Hug IV. Il se présentait sous la forme d'un registre de 24 feuillets de parchemin, mais nous ne pouvons pas le voir de nos jours, personnes ne sachant vraiment où il est. Nous le connaissons par une copie partielle réalisé au début du XVIIe siècle.

Nous avons la trace d'un autre capbreu, celui de la paroisse St Fructueux de Camélas, demandé pour le compte de dame Ava de Fenouillet, vicomtesse, et l'hôpital des pauvres d'Ille sur Têt dont elle avait prit la charge. Ce capbreu se présente sous la forme d’un rouleau de neuf feuilles de parchemin cousues contenant 59 actes de reconnaissances datés du mois de février 1277. Plutôt que de prendre la peine de valider systématiquement chacun des actes, le notaire, qui précise avoir instrumenté d’après les minutes de son prédécesseur, s’est contenté d’apposer son seing manuel au bas de chaque feuille.


Les Capbreus royaux

Mais si ces documents très anciens sont intéressants pour les historiens, le public retient plus facilement les capbreus royaux, beaucoup plus connus.

Au nombre de six, ils ont été commandé par le roi Jacques II de Majorque en 1293 et 1294 afin de dresser la "matrice cadastrale" des six communes du domaine royal : Argelès-sur-Mer, Collioure, Estagel, Tautavel, St Laurent de la Salanque et Claira/ Millas, qui ont été considérés comme étant une commune unique. Le but était de connaître au mieux les droits et devoirs de chaque habitants en notant sa propriété foncière et immobilière, mais aussi bien sûr de recenser la population du domaine royal, en particulier pour la levée des impôts divers.

Concrètement les capbreus sont six livres vieux de plus de 700 ans. Ce qui étonne le plus est la qualité du papier utilisé, qui nous paraîtrait grossier de nos jours, mais sur lequel de splendides enluminures gothiques ont pu être dessinées. C'est d'ailleurs ce qui fait l'intérêt de cinq des six livres (le capbreus d'Estagel n'a pas de telles enluminures), mis à part leurs intérêts purement historiques. Les couleurs sont vives, dominées par le rouge et le bleu, avec une précision des personnages que ne renieraient pas nos artistes contemporains. L'enluminure de la première page est identique pour tous les capbreus, on y voit trois salles. Dans la première, le roi est assis en majesté. La seconde contient des témoins et l'habitant du domaine royal venu déclarer son patrimoine. La troisième salle montre le scribe, qui écrit le registre et le procureur du roi, qui prend en compte le témoignage et fait jurer le déclarant sur les quatre évangiles.

En plus de ses enluminures, les pages des livres sont remplis d'autres dessins, aux couleurs tout aussi vives quoi qu'aux traits un peu moins fin. Les textes, eux, sont écrits en latin modifié par le langage populaire. On y trouve des listes de noms de famille typiquement catalane, dont beaucoup sont toujours implantés dans la région, voire dans les villes en question.

De nos jours les capbreus sont déposés aux Archives Départementales des Pyrénées-Orientales.


Détails des enliminures

Capbreus d'Argelès-sur-mer

Ce capbreus a été rédigé du 12 au 14 des calendes d'avril 1292, soit entre les 18 et 20 avril 1293.

Capbreu d'Argelès-sur-mer

Le roi : Jacques II de Majorque

Les témoins : Nicolau Camot, Ramon Nicolau, fra Jaume d'Oller, Guillem de Cossolent, Bérenger Pelicer

Déclarant : Amat Roquera

Scribe : Pere Feral

Procureur : Guillem de la Capella


Capbreus de Collioure

Ce capbreus a été rédigé du 14 au 16 des calendes d'avril 1292, soit entre les 20 et 22 avril 1293.

Capbreu de Collioure

Le roi : Jacques II de Majorque

Les témoins : fra Jaume d'Oller, Nicolau Camot, Guillem de Cossolent, Bérenger Pelicer

Déclarant : Ramon Porrassa

Scribe : Pere Feral

Procureur : Guillem de la Capella


Capbreus de Millas et Claira

Ce capbreus a été rédigé du 1er au 8 des calendes de février 1294, soit entre les 7 et 14 février 1294.

Capbreu de Millas et Claira

Le roi : Jacques II de Majorque

Les témoins : Ramon Nichalau, Guillem de Cossolent

Déclarant : Esclarmonda Seguer

Scribe : Pere Girona

Procureur : Guillem de la Capella


Capbreus de St Laurent de la Salanque

Ce capbreus a été rédigé en 1293.

Capbreu de St Laurent de la Salanque

Le roi : Jacques II de Majorque

Les témoins : Ramon Nichalau, Guillem de Cossolent, Nicolau Camot, Mandant de Père Girona

Déclarant : Guillem Jaubert

Scribe : Pere Ferral

Procureur : Guillem de la Capella


Capbreus de Tautavel

Ce capbreus a été rédigé en 1293.

Capbreu de Tautavele

Le roi : Jacques II de Majorque

Les témoins : Ramon Nichalau, Guillem de Cossolent, Nicolau Camot, Mandant de Père Girona

Déclarant : Joan Grella

Scribe : Pere Girona

Procureur : Guillem de la Capella



Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.