Montesquieu-des-Albères




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Etymologie      . Héraldique

Montesquieu-des-Albères est, comme son nom l'indique, aux pieds du massif des Albères, il fait partie des 4 villages ayant la même situation géographique avec Villelongue-dels-Monts, Laroque-des-Albères et Sorède. Villages orientés plutôt vers le Nord, ils ne sont pas réputés pour être ensoleillés mais disposent généralement d'une magnifique vue sur toute la plaine du Roussillon, ce qui en fait des endroits plutôt recherchés.

La particuliarité de Montesquieu est qu'il est plutôt scindé en deux parties. La partie basse, proche de l'église, est composée de plusieurs quartiers qui s'étendent autour de quelques rues larges, c'est plutôt un endroit de la fin du XXe siècle. Le vieux village, lui, est sur la partie haute, près du château. Un peu moins accessible car fait de rues étroites et escarpées, c'est ici que l'on commence à avoir une belle vue.

Economiquement la ville n'est pas spécialement riche. Elles possèdent plutôt des artisans que des commerçants, et ceux qu'il y a sont des commerces de bouche, assez classique. Toutefois la vie sociale est particulièrement bien représentée avec un grand nombre d'associations culturelles ou sportives par rapport à la faible population du lieu. Si Montesquieu n'a pas réussi à se développer autant que certaines de ses voisines, comme par exemple Laroque ou Sorède, c'est - probablement - dû à son emplacement géographique, un peu éloigné de la côte et des voies d'accès vers les grandes villes. Qui plus est il y a maintenant l'entrée du tunnel du TGV tout à côté, encore qu'en étant honnête on reconnait que ça ne représente en rien une nuisance.

Un des grands points positifs du village est son environnement. Le massif des Albères est connu pour ses forêts, pour le fait qu'il est très agréable de se promener le long de ses chemins, de ses sentiers. Et il faut bien dire que la forêt est vraiment toute proche.

Montesquieu est donc un village plutôt tranquille, assez actif mais patissant de son emplacement géographique.


Photos


Voir toutes les photos



Situation et accès

Montesquieu-des-Albères est un village des Albères, le massif montagneux au Sud du département.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.51715067 N, 2.881262409 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place

Le patrimoine de Montesquieu-des-Albères est relativement intéressant. Il est dominé par deux éléments importants : L'église paroissiale et le château, mais on trouve sur place bien d'autres éléments du patrimoine à connaître.


L'église St Saturnin

L'église paroissiale St Saturnin de Montesquieu-des-Albères
L'église St Saturnin

L'église paroissiale de Montesquieu est dédiée à St Saturnin. Elle date dde façon certaine du XIIe siècle, mais peut-être a t-elle été construite précédemment, durant le Xe siècle, en bois comme ça se faisait à l'époque, ce qui a obligé les habitants à la reconstruire deux cents ans plus tard en pierre. Si elle a une architecture classique, faite d'une grande nef unique terminée par une abside en hémicycle. CE qui marque vraiment cette église c'est la qualité de ces décorations du chevet, faite d'arcatures aveugles et bandes lombardes. Ca indique que l'église fut construite à un moment de relative richesse de la population locale.

Le clocher est de type clocher-tour. Il est massif, mais de larges ouvertures, hautes, le rende plus aérienne. Cette église possède un enfeu consacré à Guillem Joer, curé de Montesquieu, mort le 9 novembre 1298. L'église est classée aux Monuments Historiques depuis 1908.

En savoir plus sur l'église paroissiale St Saturnin.


Le château

Le château de Montesquieu est remarquable par son emplacement géographique et sa qualité de restauration. Situé tout au sommet du rocher sur lequel est accolé le village, la vue porte sur toute la plaine du Roussillon, permettant aux habitants de contrôler cette plaine.

Le château de Montesquieu-des-Albères
Le château de Montesquieu

C'est un château dont on a une première trace écrite en 1080 et fut utilisé comme bâtiment militaire jusqu'au XVIIIe siècle. Il dépendait à sa construction de la seigneurie de St Christophe. En 1794, son controle fut déterminant, lors de la guerre franco-espagnole. De nos jours le château est fortement ruiné, mais ses ruines ont parfaitement été mises en valeur. On peut s'y rendre pour se balader sur place, on y verra une grande salle construite en pierre locale. Elle a deux grandes ouvertures dont les linteaux sont en pierre de taille, tout comme les angles du bâtiment. Le site est assez grand, il existe d'autres restes du château disséminés, mais ils sont trop détruits pour être restaurés, du moins pour l'instant.

Ce château se trouve à 188m d'altitude.

En savoir plus sur le château de Montesquieu.


Autres éléments du patrimoine

Parmi tous les autres éléments du patrimoine de la ville, l'un des principaux est le clocher civil de la ville. Situé sur les hauteurs, dans la vieille ville, c'est un petit bâtiment de plan carré et de faible hauteur, un peu massif. Il est équipé d'une horloge, comme la plupart des clochers-civils de la région, et il fut construit en 1900. Ce clocher est joliment surmonté d'une architecture métallique très travaillé. Sinon re du Renard il y a une jolie croix en pierre, croix que l'on retrouve sous forme métallique au sommet du pic San Christau, dans les environs. Dans la ville, il y a aussi de nombreuses fontaines , en particulier la fontaine dite Font d'En Cases (C'est à dire la fontaine de Mr Cases), une porte médiévale et une petite statue de la Vierge, rue des Remparts. Enfin la mairie est plutôt ancienne, elle date de 1893.


Histoire

Le site sur lequel se trouve Montesquieu ne nous a pas légué de vestiges de la lointaine époque préhistorique. Si c'est à peu près normal pour toute la période du paléolithique, le néolithique a été riche en édification de dolmens ou menhirs, ce qui est confirmé par leurs présences à Maureillas ou Cerbère par exemple. On peut donc dire que les Albères ont été habité dès le IVe millénaire avant JC, mais le territoire de Montesquieu n'en a pas conservé de traces.

Par la suite, les celtes envahirent le Roussillon (-500), ils furent eux-même envahit par les romains, en -128. Ceux-ci ont beaucoup fait évolué la région, construisant de grands domaines agricoles. A Montesquieu, nous avons retrouvé quelques vestiges de cette époque. Il semble quand même qu'il ny ai pas eu un de ces grands domaines, le site de Montesquieu ayant plutôt été un site militaire : Il y a des restes d'une tour romaine, surplombant la Via Domitia, toujours sur le site de Ste Marie du Vilar.

En 408, les wisigoths entrent dans l'Empire romain, qui disparaît alors (du moins sa partie occidentale). Ils récupérèrent la fameuse tour romaine et construisirent une forteresse, Ultréra, un peu plus loin, pour solidifier la ligne défense des Pyrénées. Les wisigoths ne laissèrent pas beaucoup de traces à Montesquieu, il fut dire qu'il n'y a pas eu beaucoup de fouilles de faite.

En 735, les sarrasins enfoncèrent le territoire wisigoth et furent arrêtés à Poitiers en 739 par les francs. Ces derniers les repoussèrent jusque dans le Nord de l'Espagne, et prirent définitivement la Septimanie (l'actuel Languedoc-Roussillon) en 811. Commenca alors l'époque carolingienne, et l'apparition des premiers villages catalans.


Moyen-âge

Afin de peupler les territoires nouvellement acquis, les francs firent installer des moines dans de grandes abbayes. Ces moines essaimèrent des chapelles, des églises un peu partout dans les vallées, sur la moindre colline, de façon à fédérer les maisons éparses sur un seul lieu. D'autres maisons se construisirent autour des châteaux médiévaux, châteaux destinés à la protection des nouveaux habitants contre les sarrasins, restés de l'autre côté des Pyrénées. Châteaux et églises furent les points centraux des villages qui se sont créés peu à peu.

C'est l'origine de Montesquieu, dont on trouve une trace d'un château en 1080. Ce château existe toujours, il est en ruine. L'église paroissiale, lorsqu'on étudie sa structure, semble dater du XIe ou XIIe siècle. Elle est dédiée à St Saturnin.

Les premières périodes de l'existence de ce village me sont encore inconnues. Toujours est-il que l'on retrouve sa trace le 20 octobre 1385, jour de la vente de la baronnie de Montesquieu à Bérenger III d'Oms, premier possesseur de cette famille. La famille d'Oms est une puissante famille roussillonnaise, tentaculaire, qui engendra des personnalités importantes. Une baronnie, c'est un territoire composé de plusieurs villages. Elle restera dans la famille d'Oms jusqu'à Raymond d'Oms qui sera obligé de rendre au roi de France le 20 août 1682 tous ses biens suite à la perte d'un procès ayant commencé plus de 250 ans plus tôt.

Entre temps le Roussillon est passé de l'Aragon à la France, le royaume d'Aragon étant une extension du puissant comté de Barcelone. Ca c'est passé suite à l'opposition entre deux grandes familles européennes, dont sont issus les rois de France et d'Espagne. Le roi de France lança alors une guerre pour récupérer le Roussillon, ce qui fut fait en 1639. Cette guerre amènera à la signature du traité des Pyrénées, en 1659, qui fixa la frontière définitive entre les deux pays.

Définitive ? Pas si sûr, car la révolution française n'a pas été, dans la région, volontairement anticléricale. Si les révolutionnaires imposèrent la vente des biens de l'Eglise, ils ne purent pas changer les mentalités, les habitants voulant garder leurs traditions religieuses, ancrage de leurs catalanités. Or en 1793 l'Espagne déclare la guerre encore une fois à la France. Des troupes espagnoles franchirent la frontière et pénétrèrent dans la plaine du Roussillon. Le village de Montesquieu fut très vite occupé, et il le restera un an à peu près, jusqu'à sa libération par les troupes françaises lorsqu'elles parvinrent à franchir les Pyrénées dans l'autre sens. Il semble que pendant cette période le village n'ai pas eu à subir de grands dommages.

Resté village agricole, Montesquieu s'est moins développé que ses voisins. De nos jours il s'agit d'une petite ville assez calme.


Etymologie

Difficile de connaître avec exactitude l'origine du nom de "Montesquieu". S'il est évident que la première syllabe désigne la montagne sur laquelle se trouve appuyée le village, nous ne connaissons pas l'étymologie de la suite du nom. Les Albères sont la chaîne montagneuse complète, celle qui va de la mer au col du Perthus.


Héraldique

Description du blason de Montesquieu-des-Albères

Expression héraldique

d'argent aux trois chevrons d' azur chargés chacun de cinq étoiles d' or, à la tête de chamois au naturel, brochant sur le tout.

Description

Le blason de Montesquieu est plus complexe que son expression héraldique semble l'indiquer. Il est, bien que ça ne se voit pas au premier coup d'oeil, formé d'une seul couleur de fond, c'est le mot "d'argent" trouvé en premier qui le prouve. "Argent", c'est le nom que l'on donne à la couleur blanche. Les trois chevrons sont "azur", c'est à dire bleu, et les étoiles sont d'or (jaunes) La tête de chamois est "au naturel", c'est à dire sans artefac, elle "broche" le tout. En héraldique, brocher signifie se superposer. Ici, la tête de chamois vient par dessus les chevrons.

Explications

Le blason de Montesquieu-des-Albères a une tête de chamois, c'est tout simplement pour indiquer qu'il s'agit d'une commune forestière. En arrière-plan, une feuille de vigne et sa grappe de raisin rappelle le passé viticole de la commune.



Copyright 2013 - 2022 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.