Rigarda




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Etymologie      . Voir aussi

Pour bien voir comment est Rigarda, il faut prendre de la hauteur, et pour ça il suffit de traverser le village et poursuivre la route vers Glorianes, sur deux ou trois lacets.

Rigarda aujourd'hui

Rigarda aujourd'hui

De là-haut on distingue parfaitement que Rigarda est constitué d'un coeur de village assez petit, dont la route traverse les abords mais dont le gros des maisons est sur la gauche, entre la route et la rivière qui coule en contrebas. En amont du village, on distingue bien la hameau qui le précède et qui est sur le territoire du village, juste avant la ville voisine de Vinça. A l'Est coule la rivière de Rigarda qui traverse la vallée de Motzanes. Elle est large, c'est une vallée arboricole et viticole, qui représente la principale activité du village, avec la présence d'un ou deux artisans. En effet, si la vie sociale est peu représentée, la vie économique est encore plus réduite. Rigarda est essentiellement unvillage accueillant des personnes travaillant ailleurs, essentiellement à Vinça et Prades, les deux villes les plus proches.

Si la route qui la traverse permet de voir quelques maisons anciennes et surtout l'église, le grand élément du patrimoine local, elle ne passe pas par le centre qu'il faut découvrir à pieds... ce que vous ne pouvez faire qu'en le traversant en voiture ! Un comble, car Rigarda est tellement étroit que la seule façon de garer son véhicule est de le mettre au seul parking existant, un champ gravilloné près de la rivière, champ que l'on atteint en passant par toute les petites rues du village. A éviter si on a une grosse berline...

Quoi qu'il en soit si Rigarda est très petit ses rues sont très agréables. On y voit quelques vieux portails en pierre, des fours à pain dont les rondeurs forment des excroissances dans les murs, des éléments décoratifs divers dans les rues. Quelques habitants enjolivent leurs maisons avec de nombreuses fleurs, c'est assez joli. Le village est à flanc de côteau, il est assez pentu, ce qui fait que les rues le sont aussi, et comme elles sont étroites, il faut être habitué pour s'y aventurer.

L'église du village est le principal élément du patrimoine local, elle est dédiée à Saint Eulalie, une Sainte assez pratiquée en Catalogne. Elle n'est pas le seul édifice relgieux puisqu'à l'Est de Rigarda se trouve une très belle chapelle romane, la chapelle de Vilella, hélas en assez triste état de nos jours. Et entre les deux il y a un oratoire également, il est dédié à la Vierge.


Photos


Voir toutes les photos

Photos



Situation et accès

Rigarda se trouve dans le Bas-Conflent. C'est l'un des villages au Sud de Vinça, sur la rive droite de la Têt. Pour s'y rendre c'est assez simple. Au départ de Perpignan il suffit de suivre la Nationale 116 en direction de l'Andorre, et de tourner dans Vinça, au niveau du barrage. Une fois dans Vinça, c'est toujours tout droit, Rigarda est le premier village après Vinça.

La route, lorsqu'elle quitte Vinça, traverse un quartier neuf, il appartient à Rigarda. Alors que le village est au niveau des premières collines, ce hameau est encore en plaine, une situation plus facile d'accès pour ses habitants. Puis la route se poursuit vers le coeur du village, elle est parsemée de maisons à droite et à gauche jusqu'au lieu-dit "La torre", le coeur de l'ancien village, aujourd'hui la bifurcation vers Joch ou Rodès.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.62463866 N, 2.534366132 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place

L'église Ste Eulalie

L'église

L'église

L'église Ste Eulalie de Rigarda est l'église paroissiale du village. Elle date du XIIe siècle et elle est consacrée à Ste Eulalie, comme la chapelle qu'elle a remplacé. Inaugurée en 1644, elle dispose d'un beau portail en marbre et d'un bénitier dans la même pierre, une cuve baptismale en pierre, et un retable gothique consacré aux Saintes Eulalie et Julie qui fut fabriqué vers la fin du XVe siècle et qui était précédemment dans la chapelle Ste Eulalie. Ce retable avait été fait par le maître-retable d'Olot. Plusieurs panneaux y montrent les étapes du supplice des deux jeunes filles, en particulier l'ablation des seins.

L'église contient aussi un retable du maître-autel du XVIIe siècle, qui était précédemment à l'abbaye St Michel de Cuxa, un autre retable dit "du Rosaire", une cadireta de la Vierge, un reliquaire et une très belle croix processionnelle du XIVe siècle.

La chapelle de Vilella

Ste Eulalie de Vilella

Ste Eulalie de Vilella

La chapelle de Vilella ou Villèle est l'ancienne église paroissiale de Rigarda, à l'époque où le village était à ses pieds. Elle fut abandonnée durant le XVIIe siècle au profit d'un nouvel édifice construit à cette époque, l'actuelle église. Ste Eulalie de Villèle apparaît dans les textes au Xe siècle. En 1145 elle sera rattachée à la collégiale de l'ordre de St Augustin, Ste Marie de Serrabone. Architecturalement, Ste Eulalie a une nef longue et étroite sous une voûte brisée très marquée. Son abside large et ses caractéristiques générales évoquent une construction de la fin du XIIe siècle.

L'oratoire de la Vierge

L'oratoire

L'oratoire

Cet oratoire se trouve le long du chemin menant à la chapelle Ste Eulalie. Il est dédié à la Vierge. Il se compose d'une masse en pierre de schistes creusée d'une niche dans laquelle se trouve une petite statue de la Vierge. C'est un oratoire assez simple.


Histoire

Lorsque Rigarda apparaît dans l'histoire, en 841, le lieu est cité comme étant une tour. Il est probable que cette tour servait à surveiller les environs et en particulier elle assurait la protection de Joch, seigneurie du Conflent qui possédait cette tour ainsi que d'autres villages tout autour : Estoher, Espira, etc. De nos jours on trouve une trace de cette tour dans le hameau dit "Camp de la Torre", juste avant d'arriver au village.

Le village de Rigarda s'est développé aux pieds de cette tour, mais il est toujours resté associé à Joch, la seigneurie possédée au XIIe siècle par une branche cadette de la Famille d'Urg, celle qui va engendrer les futurs vicomtes d'Ille. Cette famille conservera le village jusqu'au XIIIe siècle où un manque d'héritier direct l'obligera a apporter en dot Joch et ses environs au mari de la dernière héritière, Béatrix d'Urg et Hugues de Saissac.

Rigarda va bien sûr suivre le même chemin. Or Hugues hérite peu de temps après de la vicomté de Fenouillet, ce qui inclus Rigarda dans cette vicomté qui ne sera pas possédée longtemps par cette famille pour des raisons politiques.


Etymologie

Le nom de Rigarda viendrait de la rivière locale, le Riu Gardano, signifiant "Gardien de la rivière", un nom qui serait logique au vue de son emplacement géographique. Mais cette étymologie n'est pas forcément exacte, il est possible et même plutôt admis de nos jours que Rigarda viendrait d'une personne nommée Ricard, de Ric, puissant, et Hard, dur.




Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.