Montescot




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Héraldique

Montescot est un petit village de la plaine du Roussillon, il fait partie des villages les plus petits que l'on peut y trouver, et c'est là une de ces caractéristiques principales. Il se compose d'un centre ville fait de plusieurs petites rues, d'une périphérie des années 50 et de quelques grands loissements qui s'étendent sur la partie Est du village.

Mais avant tout, quand on regarde une carte de son territoire on est étonné par sa petitesse et sa forme atypique. Le territoire de Montescot est tout petit, il ne court que sur quelques centaines de mètres autour de l'agglomération, sauf à l'Est où les dernières maisons sont au contact du territoire de Corneilla-de-Conflent, et à l'Ouest où il s'étend curieusement très loin, jusqu'aux abords du lac de Villeneuve-de-la-Raho.

Dans le coeur du village se trouve avant tout l'église Ste Marie, une église de style romane ce qui est curieux pour un village de la plaine du Roussillon. La mairie toute proche est un bâtiment massif, mais très joli. Et mis à part ça, il n'y a rien de vraiment notable à Montescot. Les rues du centre sont plutôt large par rapport à ce qu'on rencontre dans d'autres villages, mais il est surtout tout petit. Les nouveaux lotissements sont simples, eux aussi. Jolis, bien entretenus, mais simples, il n'y a rien à en dire non plus.

La ville dispose d'une crêche, d'un groupe scolaire, d'une bibliothèque et d'un stade. Il y a aussi plusieurs aires de jeux pour les enfants, un boulodrome et quelques terrains de tennis. Au point de vue commerce, nous sommes là dans un domaine limité : Il y a à Montescot plusieurs restaurants, une esthéticienne, une boucherie et les services publics nécessaires. Il y a aussi plusieurs professionnels de la santé.

Montescot n'a rien de spécial qui pourrait le faire sortir du lot des villages de la plaine du Roussillon. Elle semble coincée entre les très jolis villages d'Alénya, Théza, Corneilla-del-Vercol, et les villages plus connus de Villeneuve-de-la-Raho, Elne et Palau-del-Vidre.




Situation et accès

Montescot est une ville de la plaine du Roussillon, au Sud de Perpignan. Pour y aller il suffit, au départ de Perpignan, de suivre la route d'Argelès, Montescot est sur le côté droit, à quelques kilomètres de la sortie de Perpignan.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.60760685 N, 2.931435527 E


Patrimoine, curiosités à voir sur place

Le patrimoine de Montescot n'est pas très important. Ce n'est pas étonnant vue la taille relativement modeste du village, et son emplacement géographique, en plein coeur de la plaine du Roussillon. En effet, la plaine du Roussillon n'a été habitable que très tardivement, auparavant les habitants vivaient plutôt dans les moyennes montagnes des Aspres, des Corbières ou des Albères, quand ce n'eétait pas dans le Conflent ou la Cerdagne. Mais Montescot était toutefois habité dès l'époque romane, quoi que faiblement.

L'élément le plus important est l'église paroissiale Notre-Dame. Il s'agit d'une ancienne église romane agrandie en 1671. Elle contient un mobilier assez riche, avec son retable de St Sébastien du XVIIIe siècle, celui du maître-autel du XVIIe (il est classé au monument historique), celui de la Passion de la fin du XVIIe, un Christ et une statue de St Joseph du XVIIIe et un plat du XVIIe siècle. Toutefois c'est son architecture extérieure qui est la plus étonnante. Elle a en effet toujours la forme d'une église romane, malgré les travaux qui furent faits au XVIIe. Généralement quand les habitants décidaient d'agrandir leur église, ils ajoutaient une nef, montaient le toit et ralongeaient la nef existante. Ici, l'église ne fut que ralongée, ce qui lui donne un air de petite église de campagne, mais assez longue. Et son clocher est unique, de plus : Il est supporté par 4 piliers de brique et ouvert par 5 larges arcades. L'église possède aussi un intéressant portail en marbre blanc.

Mis à part l'église Montescot a devant la mairie une jolie fontaineen pierre, un monument aux morts assez classique et une fresque en mosaïque sur la façade de l'école. Et il faut citer le Mas d'Avalrich. Il est sur le territoire de Montescot, un peu à l'écart de la ville. Il s'agit d'un ensemble de bâtiments d'un domaine viticole important, aujourd'hui toujours un domaine privé, qui produisait une très grande quantité de vin.


Histoire

L'histoire de Montescot, aujourd'hui un petit village aux portes de Perpignan, est illustré essentiellement pas une famille roussillonnaise qui rayonna dans toute la région, et même bien au-delà quelques générations plus tard : la famille d'Oms.

Mais commençons par le commencement. Les premiers temps de Montescot nous sont inconnus, c'est à dire le temps d'avant la création du village. Les restes préhistoriques sont inexistants, comme dans toute la plaine du Roussillon (elle est trop acide pour que les vestiges de cette lointaine époque nous parviennent). Aucun des peuples ayant occupé le Roussillon avant l'ère chrétienne n'ont laissé de traces sur ce site : ni les celtes, ni les romains, qui pourtant ont beaucoup construits, ni les wisigoths (pour eux, leurs traces sont rares), ni les Sarrasins (eux n'ont pas vraiment occupés la région, ils se sont contentés d'en chasser les wisigoths) Toujours est-il qu'au VIIe siècle, la plaine du Roussillon est une possession de fait des sarrasins.

Ceux-poursuivant leurs conquêtes vers le Nord, menaçant d'occuper toute l'Europe, le roi franc charlemagne, patriarche de la lignée des carolingiens, les combattit. La victoire de Poitiers leur permis de reconquérir la plupart des terres du Sud de l'actuelle France, enchaînant batailles sur batailles. Celles se déroulant dans la région fut gagné en partie grâce à un chevalier particulièrement tenace, Arnald d'Oms. Sa bravoure fut telle que le roi lui octroya vers 811, à la reprise des terres sur les infidèles, le titre de vavasseur de Montescot. Un vavaseur, c'est un vassal d'un autre vassal.

Ce titre se transmit de génération en génération toujours dans la famille Oms et on le vit porté par différents descendants. Voyez l'Arbre généalogique de la famille Oms pour plus d'informations.

Toujours est-il que le village de Montescot apparaît ainsi pour la première fois, très tôt dans l'histoire. L'église initiale de Montescot apparaît dans les textes, elle, qu'en 1073 sous le vocable de Ste Marie. De style roman, elle n'avait qu'une nef et un chevet semi-circulaire. Durant le XIXe siècle il fut percé pour se transformer en entrée et un deuxième chevet fut construit, à l'Ouest cette fois ci.


Héraldique

Description du blason de Montescot

Expression héraldique

fascé d' or et de sable.

Description

Voilà l'un des blasons les plus simples de la région. Sa description est la suivante : "Fascé" signifie qu'il est rayé horizontalement. Les mot "or" et "sable" désigne les couleurs s'alternant, le jaune et le noir.

Explications

Le blason de Montescot est celui de la famille d'Oms, famille roussillonnaise importante au cours de l'histoire. On retrouve ces couleurs sur les blasons d'Ortaffa et de Villelongue del Mont.



Copyright 2013 - 2022 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Pour consulter la politique de confidentialité du site veuillez cliquer ici : Politique de confidentialité.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.