Roupidère




. Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire


Histoire

L'origine du village

Il est très difficile de trouver l'histoire ancienne d'une région, pourtant nous sommes quasiment sûr de l'habitat du territoire de Roupidère au néolithique. En effet, ces collines du Conflent étaient habités plus au Nord, et il n'y a aucune raison qu'elles ne l'aient pas été ici, sur un site large, propice à l'agriculture et à l'élevage, avec quelques ruisseaux pour l'alimentation en eau. Mais aucun vestige de cette lointaine époque ne nous est parvenu. Par la suite, les peuples antiques se sont succédés en Roussillon, mais là aussi nous n'avons pas la preuve d'habitat des celtes (-500), des romains (-121), des wisigoths (412) ni des sarrasins (735). En fait, il faut attendre la conquête de la région par Charlemagne (définitive en 811) pour que commence la féodalité, et avec elle l'apparition des villages tels que nous les connaissons aujourd'hui.

Nous n'avons pas de traces des premiers temps de l'époque carolingienne sur ce lieu, à l'époque où l'éventuel hameau était inclue dans le comté de Cerdagne, mais l'église, dédiée à St Félix, montre une construction de la fin du XIIe siècle, soit relativement tard pour une première construction. Et si il s'agissait d'une reconstruction, là aussi elle est tardive, car les autres églises, initiales, furent refaites plutôt au début du XIIe siècle. Roupidère semble être une paroisse petite, de peu d'importance du moins à cette époque.


Histoire

La première trace écrite date de 1204, il nous apprend que le seigneur de Ropidère est un certain Pere de Domanova, qui reconnaît tenir en fief pour le vicomte de Catelnou les lieux de Creu et les églises d'Ille, de Vinça, de Ropidère, d'Espira, d'Estoher, de Seners, de Mosset et de Fuilla. Passé en 1225 à la famille de Canet par mariage de la fille du seigneur de Domanova, Ropidère resta en leurs possessions jusqu'à la chute du Royaume de Majorque et l'aliénation du territoire par Pere de Fenollet sous l'ordre du nouveau maître du Conflent, le roi d'Aragon. Les territoires de Rodès et Ropidère seront alors liés et traités ensemble, et ça jusqu'à la révolution française qui libéra les habitants de tout seigneur. Vous avez de détails sur cette période sur l'histoire de Rodès.



Patrimoine, curiosités à voir sur place

Le village s'étendait vers le Sud, il nous reste des vestiges des habitations, détruites depuis longtemps. L'église est à nef unique, aujourd'hui en ruine. Sa voûte était initialement en berceau, mais elle n'existe plus maintenant. Elle avait une abside semi-circulaire encore visible. Elle fut transformée à la fin du XIIIe siècle, voire au début du XIVe avec l'adjonction d'une tour, ce qui surélèvera sa partie orientale.



Situation et accès

Roupidère se trouve dans le Bas-Conflent, c'est la zone après Vinça et avant Serdinya, sur le côté droit de la vallée de la Tet, en montant vers la Cerdagne.

Carte des communes

Coordonnées GPS : 42.6670152 N, 2.544440113 E



Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont la propriété du webmaster. Toute utilisation des textes, photos ou autres éléments de ce site internet sont interdits sans accord du webmaster. Pour le contacter, utilisez le lien sur la page crédits. Sources documentaires : cliquez ici. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Merveilles du monde, Patrimoine rural du 66.